background preloader

Histoire et épistémologie de la géographie

Facebook Twitter

Géographie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Géographie

La géographie (du grec ancien γεωγραφία – geographia, composé de « η γη » (hê gê) la Terre et « γραφειν » (graphein) décrire) est l'étude de la planète, ses terres, ses caractéristiques, ses habitants, et ses phénomènes. Une traduction littérale serait « décrire ou écrire sur la Terre ». La première personne à utiliser le mot « géographie » était Ératosthène (276-194 avant J.

-C.) pour un ouvrage aujourd'hui perdu mais l'arrivée de la géographie est attribuée à Hérodote (484-420 avant J. -C) ; aussi considéré comme étant le premier historien. L'histoire de la géographie : l'Antiquité. A l'origine, la géographie est toute ethnographie.

L'histoire de la géographie : l'Antiquité.

On en trouve, par exemple, le témoignage dans le chapitre X de la Genèse , qui n'est qu'une liste généalogique des peuples connus des Hébreux. Il en est de même de la géographie d'Homère (VIIIe siècle av. notre ère), qui n'a fait autre chose que peindre par quelques épithètes les contrées bien connues des Grecs et entourer de légendes les pays les plus éloignés; il faut un reste de la dévotion dont quelques Anciens honoraient leur poète, pour trouver un système géographique dans la description du bouclier d'Achille.

Collège d’Histoire Géographie - Documents pour le cours d’ESD de. Histoire de la géographie. L'Antiquité.Toutes les civilisations anciennes ont eu des préoccupations géographiques.

Histoire de la géographie.

On peut ainsi aller chercher les premières traces d'une géographie en Mésopotamie, en Égypte ou en Chine , mais il en reste peu de chose. Les Phéniciens et les Carthaginois.Nous en savons à peine plus sur les découvertes des Phéniciens, peuple navigateur et trafiquant. Les Phéniciens explorèrent très tôt les côtes de la Méditerranée, passèrent le détroit de Gibraltar. La géographie au Moyen Age. La stagnation du Haut moyen âge A partir du Ve siècle et pendant plusieurs siècles les travaux géographiques de l'Antiquité semblent n'avoir pas existé ( La géographie antique ).

La géographie au Moyen Age.

Les secs abrégés d'Agathémère et de Marcien d'Héraclée, le poème confus de Festus Aviénus, les Notices des provinces ou de l'Empire, les Dictionnaires géographiques de Vibius Sequester et d'Eusèbe, voilà les dernières productions de l'âge romain. La cosmographie médiévale ); il ne peut comprendre la sphéricité de la Terre , et cette opinion lui semble une hérésie et un reste de paganisme. . De St-Gall. Les grandes découvertes maritimes. Le contournement de l'Afrique Dans l'océan Atlantique on avait, dés la fin du XIIIe siècle, retrouvé les îles Canaries, colonisées en 1402; dès le milieu du XIVe, les Açores et Madère La géographie médiévale ).

Les grandes découvertes maritimes.

Puis les Portugais entreprirent l'exploration méthodique de la côte occidentale d'Afrique . . En fait, dès 1364, les Dieppois étaient allés plus loin, fondant le Petit-Dieppe à mi-chemin entre Sierra Leone et le cap de Las Palmas ( La géographie moderne (XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles). La poursuite des découvertes Le XVIIe siècle.Au XVIIe siècle, nous relevons dans l'Asie antérieure une série de voyages de touristes : Della Valle, Tavernier, Thévenot, Le Bruyn, Kaempfer, Chardin surtout, classique pour la Perse ; en Chine , les travaux des missionnaires et la fameuse mission des jésuites (1687) à laquelle les géographes et les orientalistes durent de si précieux documents.

La géographie moderne (XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles).

Les Hollandais font un peu connaître le Japon . Asiatique se firent au Nord par les Russes. Épistémologie de la géographie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Épistémologie de la géographie

Cet article traite de l'épistémologie de la géographie: ses fondements, ses objets d'étude, ses démarches, ses outils… La Géographie vidalienne ou géographie classique française[modifier | modifier le code] La géographie classique française est également appelée géographie vidalienne, par référence à Paul Vidal de La Blache, « considéré comme le père de l'"École française de géographie" de la 1re moitié du XXe siècle[1] ».

Cette géographie scientifique est née essentiellement du modèle de la géographie allemande de l'époque, héritière des naturalistes dont certains deviennent géographes au moment où ils s'intéressent à la relation homme-milieu. Epistémologie de la géographie. Epistemologie_bibliographie_2005.pdf (Objet application/pdf) Div046_dangio.pdf (Objet application/pdf) Div043_buzenot.pdf (Objet application/pdf) Epistémologie de la géographie - Essai de synthèse. | Accueil | Blog géographie sociale | Géographie sociale | Recherches actuelles | Frontières et terrains | | Travaux et publications | Parcours et formation | Lectures | Contact | Liens | Annuaire | Plan du site | Essai de synthèse sur l'épistémologie et l'histoire de la géographie - Fabien Guillot - Géographie sociale et politique - © 2005 - - AVERTISSEMENT - Contact webmestre statistiques <a href=" target="_Blank"><img src="stat.php" border="0" /></a><br /> libstat : <strong><a href=" gratuites</a></strong> pour site web<br /> Annuaire, <a href=" des sites classés.

Epistémologie de la géographie - Essai de synthèse

Le centième anniversaire de l'Union Européenne ,le 9 mai 2050. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. Ecoumène et Médiance, d'Augustin Berque. « Je ne puis méditer qu’en marchant et ma tête ne va qu’avec mes pieds. » Jean-Jacques Rousseau « Entre moi et moi-même, il y a la Terre » : cette citation de Jean-Marc Besse, Augustin Berque l’a placée en exergue d’Ecoumène.

Ecoumène et Médiance, d'Augustin Berque

Elle résume l’intuition que son livre, avec rigueur et érudition, s’attache à fonder rationnellement. Le diagnostic que pose Berque, au terme d’un passionnant cheminement intellectuel de plusieurs décennies, c’est qu’« il manque à l’ontologie [l’étude de l’être] une géographie, et à la géographie une ontologie ». Drôle de livre ! A priori, on ne verrait aucune raison pour qu’un non-spécialiste s’y intéresse : l’abondance de termes savants, les citations en grec, en latin, en allemand, en chinois, en japonais, toutes langues que l’auteur manie avec un naturel affolant, semblent le réserver à un public universitaire. Ces questions représentent pour lui bien davantage qu’un simple sujet d’étude : il les a chevillées au corps, et cela se sent.

Un paysage ? Mona Chollet.