background preloader

Mutualisation des risques

Facebook Twitter

RC Entreprise : les différences entre les 3 principaux volets. RC Professionnelle : la valse des responsabilités dans l’accident de Schumacher. Seule certitude pour le moment : c’est l’assureur Individuelle Accident de l’ancien pilote de F1 qui prendrait en charge l’accident du pilote allemand.

RC Professionnelle : la valse des responsabilités dans l’accident de Schumacher

Contre qui son assureur va pouvoir se retourner pour récupérer les frais à engager pour indemniser Schumacher et sa famille ? Décryptage des différents types de responsabilités impliquées par un courtier spécialiste en assurance professionnelle. Equipementiers | Méribel | Mairie des Allues : qui peut endosser la responsabilité ? Il y a eu 140 000 blessés sur les pistes de ski en 2012 selon l’Association des Médecins de Montagne. Combien en 2013 ? Trois types de responsabilité peuvent engagées dans cet accident de ski : RC Produit fabricants S’il s’agit d’une défaillance purement technique des skis ou d’un défaut de fabrication du casque que portait le pilote allemand (brisé en deux lors de la chute), nous sommes dans le cadre de la Responsabilité Civile Produit des fabricants.

RC Pro de la station RC Générale du Maire. Assurance responsabilité civile - Assurances Gesco. Les objets confiés sont les objets remis à l'entreprise à des fins d'utilisation, de réparation, ou de transformation.

Assurance responsabilité civile - Assurances Gesco

Cette exclusion se fonde sur le principe que l'assureur n'a pas à garantir l'incompétence professionnelle de l'entreprise. La notion "d’existant" ou "d'avoisinant" est une extension de la notion d'objets confiés. C'est par exemple l'immeuble confié à l'entreprise pour agrandissement, ou l'unité pétrochimique sur laquelle l'entrepreneur doit intervenir à des fins d'entretien partiel. Dans ces deux cas, l'exclusion n'est pas supportable par l'entreprise. Aussi est-elle rachetable.

Cette garantie complémentaire suffit à la très grande majorité des entreprises. En FRANCE, le décret du 11 décembre 1963, lui-même pris en application de la loi du 2 août 1961 relative å la lutte contre les pollutions atmosphériques, établit un régime spécifique pour la détention, l'exploitation et le transport de matières radioactives. Le redressement du "Costa-Concordia" en accéléré.

1° Costa Concordia, le naufrage le plus coûteux de tous les temps. Dix-neuf heures auront été nécessaires pour redresser à 65° le Costa Concordia qui, depuis vingt mois, était couché sur le flanc au large de l'île de Giglio.

1° Costa Concordia, le naufrage le plus coûteux de tous les temps

La prouesse technique n'aura cependant fait oublier ni les 32 morts et les 2 disparus parmi les 4 200 personnes à bord, ni l'ampleur des coûts occasionnés par ce drame. Pour le seul aménagement du port de Piombino, qui abritera les travaux de démantélement du navire, des aménagements à hauteur de 73 M€ ont été engagés. Il s'agit du naufrage le plus cher de l'histoire de la marine. Le montant du sinistre devrait être au total trois fois supérieure à celui de la catastrophe de l'Exxon Valdez, en 1989, jusqu'alors considérée, avec ses 500 M$, comme la plus coûteuse de tous les temps.

Depuis le début du drame, les estimations n'ont cessé d'être revues à la hausse. Le naufrage devrait coûter 100 M€ à Munich Re Hannover Re, qui avait inscrit à son bilan 30 M€, devrait voir passer ce chiffre à 53 M€. 2° Costa Concordia, les leçons d'un naufrage. Lorsqu'il coule au large de l'île toscane du Giglio le 13 janvier 2012, le Costa Concordia n'entraîne pas seulement avec lui un bâtiment de près de 500 M€ et le corps de plusieurs victimes.

2° Costa Concordia, les leçons d'un naufrage

Son naufrage crée un game changer, comme on dit dans le monde anglo-saxon. Sa perdition et son non moins spectaculaire relèvement resteront parmi les événements les plus marquants de l'histoire de la mer. Pour les assureurs et les réassureurs, les coûts - 370 M€ pour le corps du navire et 890 M€ en responsabilité civile - constituent le plus gros dommage jamais atteint en assurance transport. Pourtant, l'événement n'a pas créé d'onde de choc dans ce marché. Assureurs et réassureurs l'avaient envisagé. « Nous n'avons pas attendu le Costa Concordia pour savoir qu'un tel accident arriverait un jour. Dommage à l'environnement, risque dominant En juillet, un autre porte-conteneurs, le Mol Comfort, sombrait avec sa cargaison en mer d'Oman, pour un coût estimé entre 300 et 400 M$.