background preloader

Concertation-collaboration

Facebook Twitter

Travailler de manière collaborative, oui ! Mais comment s’organiser. Plusieurs des présentations et tables rondes auxquelles j’ai assisté lors du Ouishare Fest s’intéressaient au travail et à comment la collaboration le transforme en profondeur.

Travailler de manière collaborative, oui ! Mais comment s’organiser

Les modes collaboratifs peuvent-ils fonctionner dans des entreprises qui demeurent hiérarchiques, pyramidales ? Et si ce n’est pas cas, comment mieux distribuer la gouvernance, l’organiser ? Epouser une culture de la collaboration nécessite-t-il de la pousser jusqu’au bout, jusqu’aux modes d’organisation et de partage du pouvoir qu’est l’organisation du travail elle-même ?

Réinventer nos modes d’organisation avec les outils du XXIe siècle Nous travaillons avec et appartenons à de plus en plus de réseaux, d’organisations, de communautés… Si les réseaux et organisations en réseaux ont toujours existé, comment se reconfigurent-ils à l’heure de la société connectée ? Maro Horta est venue présenter FairCoop, une coopérative organisée via internet qui vise à réduire les inégalités. Même son de cloche chez FairCoop. FranceBarter. A combien peut-on coopérer. Le consultant Jean-Michel Cornu (@jmichelcornu) – qui a longtemps été le directeur scientifique de la Fing, l’éditeur d’Internetactu.net – a réagit à notre édito sur les questions de taille.

A combien peut-on coopérer

Un rebond pour mieux comprendre les effets de la taille dans les processus d’intelligence collective. Lorsque, trop rarement, nous nous intéressons à la taille limite des groupes, nous nous focalisons surtout sur une taille limite haute au-delà de laquelle « les problèmes [qu’une société] rencontre doivent croître plus vite… ». Pourtant, parler d’effet de seuil peut également vouloir dire s’intéresser à une « taille limite basse ». Dans certains cas de figure, la « taille limite haute » génère une « taille limite basse » d’un niveau d’échelle suivant, créant ainsi d’autres « tailles optimales ». Pour illustrer cela, prenons les réseaux humains dont les limites, comme l’indique Dunbar sont cognitives. La co-création favorise l’engagement des clients. Les formats de co-créations ne manquent pas et peuvent s’adapter à l’ensemble des produits et services proposés par une entreprise.

La co-création favorise l’engagement des clients

On pense naturellement aux concours créatifs ou aux animations temporaires qui permettent de demander directement et rapidement les avis aux clients. Entre janvier et avril 2014, le Club Med a lancé l’application Facebook participative « My Val Thorens » afin d’impliquer les fans dans la co-construction du futur Club Med 4 tridents de Val Thorens. The Sport Idea Box - Decathlon Creation. CVous. Lego fait le plein d'idées avec sa plateforme de co-création - FANVOICE. Ça vous dirait de devenir riche en participant à la création de nouveaux jouets Lego ?

Lego fait le plein d'idées avec sa plateforme de co-création - FANVOICE

Il suffit de participer à la démarche de crowdsourcing lancée par la marque… et de séduire la communauté. Si vous aimez le crowdsourcing, vous connaissez sûrement déjà la version beta de la plate-forme de co-création version jouets de Lego, connue sous le nom de “Lego Cuusoo”. Eh bien, depuis le 30 avril, le système a évolué et se présente sous sa version définitive sur le site officiel de l’entreprise : Lego Ideas (notez que le terme “Brand X Ideas” semble devenir un classique du métier). La marque Danoise est réputée pour ses créations originales et amusantes, telles que la reproduction de scènes de livres ou films populaires, monuments historiques ou personnages célèbres. Il faut le reconnaître, Lego ne manque pas d’idées, mais elle ne peut pas penser à tout… et elle le sait !

Exemples de co-creation avec les clients. Le rôle primordial des utilisateurs dans le processus d'innovation. Propos recueillis par Geoffroy Bing, le 16 décembre 2014 dans le cadre d'une réflexion sur les modèles d'innovation.

Le rôle primordial des utilisateurs dans le processus d'innovation

Marc Giget est diplômé de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) et Docteur en Economie Internationale / Economie du développement (EHESS –Panthéon/Sorbonne). De 1973 à 1983, il crée et dirige le SEST, groupe de recherche sur les problèmes Sociologiques, Économiques et Stratégiques liés aux Techniques nouvelles. Il y dirige des travaux sur la gestion de la technologie, l'innovation et la dynamique de développement des entreprises dans le monde.En 1983, il crée Euroconsult, groupe de recherche, d'études et d’évaluation indépendante (due diligence), de grands projets d’innovation, qui fournit depuis des services à plus de 600 clients dans 60 pays. Jusqu'en 1997, il est Directeur Général et Scientifique d'Euroconsult. Cet entretien avec Marc Giget permet de jeter un regard critique sur des concepts parfois à la mode qui entourent le sujet de l’innovation.

GuideInnovationCentreeUsager_Pacalabs.pdf. La surveillance de l'eau en Chine et la transformation de la citoyenneté - Ethan Zuckerman. Boite démocratique. Unlimited Cities - Accueil.