background preloader

Etat d’esprit de l’animation de communauté et technique générale

Facebook Twitter

Quand poster sur les réseaux sociaux (Update 2015) Cette thématique avait déjà eu son article en mai 2014, il est temps, plus d’un an après, de refaire le point sur le sujet grâce à une infographie de QuickSprout. Y aura-t-il eu des changements ? Facebook : Alors qu’en 2014 il était plutôt préconisé de publier le mercredi vers 15h, cette étude nous indique que les pics d’engagements ont plutôt lieu sur des posts publiés en fin de semaine les jeudis et vendredis. Le vendredi se prête particulièrement aux publications plus légères puisque les internautes ont tendance à être plus détendus à l’approche du week-end (et peut-être moins attentifs au travail ?) Le moment de publication dépend aussi de votre objectif : Vous voulez du partage ? Twitter : Les internautes sont plus attentifs à Twitter aux environs des heures de repas et de sortie du travail (midi – 18h), ce sont les périodes qui enregistrent les taux de clics les plus importants.

Les taux de RT les plus forts ont lieu vers 17h (encore et toujours les fins de journée, vous remarquez ?) La pyramide de Maslow appliquée aux stratégies sociales. Quite often, we use the same terms when we talk about social media interaction as we do about communicating in-person: talking “social media faux pas” and “etiquette,” comparing conversion leads to first dates and talking about “wooing” customers. Despite all this, sometimes we forget the “social” part of social media—the fact that behind all those profiles are real people, with behaviors that can often be explained by psychology concepts.

For example, take Maslow’s hierarchy of needs, a theory that explains why high-level desires don’t arise unless the lower-level needs such as food and shelter have been fulfilled. This hierarchy is often represented as a pyramid; and although Maslow never used this form to describe the concepts he coined, it became a symbolic representation of human motivation. Over the years, Maslow’s pyramid has been adapted to many different environments. From business… …to human resource management, Social media survival (Survival) Online reputation (Safety) (Belonging) Comment générer des prospects sur Internet. Internet est devenu un passage obligé pour vos clients au cours de leur acte d’achat.

C’est même, le plus souvent, via ce canal qu’ils débutent désormais leurs recherches. Si, malgré ce contexte, le nombre de visiteurs de vos pages produits reste en berne, c’est qu’il est temps de réagir ! Le Web est un formidable canal pour entrer en contact avec vos cibles et les guider jusqu’à vos offres. Nous allons aborder ici les notions clés pour comprendre comment générer des prospects sur internet. Des contenus de qualité Commençons par la notion la plus importante : les contenus de qualité. Ils pourront chercher par exemple : « comment choisir ses lunettes de protection », « qu’est-ce que la norme ISO 9001″, « améliorer le référencement de mon site »; etc.

C’est donc en produisant des contenus qui les intéressent, en rapport avec leur problématique, que vous pourrez attirer leur attention. Par rapport aux exemples de mots clés cités un peu plus haut, ce contenu pourrait prendre la forme : Kamel LEFAFTA sur Twitter : "[Réseaux sociaux] Le Top 5 des objectifs #marketing: La Notoriété => 82% - Les Leads => 74% ... #B2B #socialmedia. MartinJoffrey : Les 7 étapes de l'engagement ...

Elaborer une stratégie de contenus et une ligne éditoriale

Technique générale. Quelle plateforme choisir ? Rédiger sur les réseaux sociaux. Être community manager. Illustrer ses publications. DÉBATS D’IDÉES – Sur les réseaux sociaux, sérieux s’abstenir. S’il n’est aucun besoin de prouver l’exceptionnel ressort que peuvent être Facebook ou Twitter dans la diffusion de futilités en tous genres, il est plus surprenant d'apprendre que ceux-ci tendent à limiter les prises de parole sur des problèmes sérieux. C’est ce qui ressort d’une étude menée par le cercle de réflexion américain Pew Research Center (PRC) auprès de plus de 1 800 personnes aux Etats-Unis au cours de l’année 2013 et rendue publique mardi 26 août.

L’interrogation est la suivante : dans la vie réelle, il apparaît que les gens sont moins disposés à discuter des questions d’intérêt public lorsqu’ils présument que leur point de vue n’est guère partagé au sein de leur environnement social. Cette théorie de l’opinion publique, la “spirale du silence”, a été mise en avant dès les années 1970 par la sociologue allemande Elizabeth Noelle-Neumann. Mais qu’en est-il dans une ère numérique aux possibilités d’expressions démultipliées ?

Pew Research Center. Médias sociaux : Apprendre à les utiliser. Un nouveau guide vient de paraitre : Utiliser les médias sociaux, dossier pratique réalisé par le portail du voisinage européen (projet soutenu par l’Union Européenne). Il cible les projets financés par l’Union Européenne et vise à leur offrir une compréhension de base sur ce que sont les médias sociaux, leurs spécificités et leur type d’utilisation.

Ce manuel propose des exemples et des conseils. Bien que destiné à des projets de ce type, ce dossier intéressera notamment les associations, collectivités, institutions, établissements scolaires et TPE-PME qui travaillent dans le domaine interculturel. Se mettre aux médias sociaux En préambule, il est indiqué l’utilité de la présence sur les réseaux sociaux et le guide vise à « apporter une meilleure compréhension de ces nouvelles techniques de communication » avec des conseils et des exemples utiles. Le paysage des médias sociaux grand public est ensuite dressé ainsi que la définition du réseau social. Les 4 C des médias sociaux. Ethique, mercatique et réseaux sociaux : les citoyens et les entreprises au carrefour de l’engagement. Marketeurs, communicants : bonne nouvelle, la dernière édition de l’excellent magazine Tank* arrive en kiosque ! Et dans son numéro 8, la "Revue de toutes les communications" consacre un long et passionnant dossier à cette valeur parée des plus grandes vertus et mise à toutes les sauces aujourd’hui : l’Engagement.

Pourtant, autant qu’on s’en souvienne, l’engagement n’a pas toujours eu bonne presse. Ainsi que le rappelle Pascal Beria, certaines formes d’engagement comme l’engagement politique ou militant peuvent en effet comporter leurs parts d’ombres et d’excès. On se souvient en particulier des errements de certains intellectuels, de Jean-Paul Sartre à Bernard Henri-Lévy, fourvoyés dans la défense de causes douteuses. C’est que, par définition, "l’engagement est la condition de celui qui ose". Il est fondamentalement tourné vers le risque et l’action. Dernier "avatar" de ce phénomène, l’engagement est aussi utilisé comme technique marketing via les réseaux sociaux. Like this: Les réseaux sociaux, grands alliés des festivals. Tout organisateur d'événement souhaitant attirer un public nombreux se doit d'utiliser les réseaux sociaux, et les organisateurs de festivals n'échappent pas à la règle.

Partager l'information Certes, les sites et portails Internet donnent la programmation détaillée des festivités, mais le réseau social entretient le contact avec les futurs festivaliers et permet de veiller sur les réactions de ces derniers, en temps réel. Par exemple, le festival des Vieilles Charrues, célèbre festival de rock se déroulant en Bretagne (France), profite de Twitter et de Facebook pour annoncer les concerts à venir et donner des nouvelles de ceux qui se déroulent au moment même.

Sur les réseaux sociaux, c'est connu, le partage de contenus multimédias, particulièrement les photos, est très apprécié. Pour d'autres festivals moins célèbres et cherchant à accroître leur audience, les réseaux sociaux sont des alliés de taille. Garder l'esprit du festival vivant Illustration : Sergey Nivens, shutterstock. Les fondements du marketing communautaire. Il est important de revenir de temps en temps aux fondamentaux de notre métier et de se rappeler ce qu’est une communauté, quel est l’intérêt d’en gérer une et quelles sont les différentes formes de communauté… Qu’est ce qu’une communauté ?

Il s agit d’un ensemble de personnes qui se réunissent sur un ou plusieurs critères. Il s’agit d une réunion physique ou virtuelles de personnes autour d’une même activité, d’un centre d’intérêt commun, d’un projet etc… Les NTIC ont amené les marketeurs à s’intéresser à ces communautés qui forment une cible précise et définie. Au niveau des communautés virtuelles, les membres se rencontres dans un cyber espace au travers d’avatars qui incarnent leur personnalité. Les personnes participent aux communautés car elles répondent à leur besoin d’appartenance à un groupe et à un besoin de lien social. Quel est l’intérêt de gérer une communauté ? De ce fait un nouveau métier est apparu : le community manager qui est chargé de gérer ces communautés.

6 Ways to Make Customers Fall in Love With Your Brand. Building a brand is one of the great challenges that goes alongside building a company. In some cases it’s totally neglected or put on the back burner. And it’s understandable. Between attending meetings, dealing with people, and running the company, it’s the last thing managers want to focus on. Who really has the time to build a brand? The thing is you’re building a brand whether you know it or not.

I have long advised startup companies that if you don’t control your messaging somebody else will and your potential customers will form impressions of you shaped by somebody else or by nobody at all. Brand is more than just “what people think of a company”. So how can startups and companies build their brand? Denise Lee Yohn writes that startups need a Minimum Viable Brand. Below is an infographic that gives you tips on creating a great brand. Seth Godin defines what a brand isWhat does your brand stand for? Simply put, your brand is your reputation. Les stratégies numériques ne se résument-elles qu’à l’affect et au LoL. Ou, l’instrumentation de l’affect des publics en ligne ne montre-t-elle pas vite ses limites ? Voire, le community management n’est-il plus qu’une affaire de dressage de LolCats (et de fruits qui dansent) ? Bref, ne faut-il que s’arrêter à la recherche d’une meilleure « image » au risque de ne favoriser que le développement d’interactions appauvries et accompagner (involontairement) une forme de « capitalisme émotionnel ou affectif » pour le plus grand bénéfice des acteurs dominants du web ?

Un ensemble de questionnements dont voici les contours. Le LoL comme premier levier « d’engagement » ? La coupe du monde de foot nous offre actuellement de nombreux exemples de stratégies de communications sur le web. « Stratégie » apparait d’ailleurs comme un terme un peu fort : plus que des stratégies les organisations développent des tactiques afin de s’insérer au mieux dans le flux des échanges, et capter leur part d’attention. Votre (e)réputation ne se résume pas à « l’image que l’on a de vous »

Ogilvy : "#SocialMedia is not about ...