background preloader

Remiantonin85

Facebook Twitter

Rémi antonin

Fiche pomme de terre FR. Du champ à l'usine, production et transformation d'une denrée agricole : la pomme de terre et le "système" McCain. La pomme de terre, quatrième denrée alimentaire dans le monde La pomme de terre est un tubercule produit par une plante herbacée, tubéreuse à feuilles caduques de l'espèce Solanum tuberosum (famille des Solanacées).

Du champ à l'usine, production et transformation d'une denrée agricole : la pomme de terre et le "système" McCain

Originaire des Andes sa culture s'est ensuite largement mondialisée, en Europe du XVIe au XVIIIe siècle, puis de nos jours en Asie et en Afrique. Si la pomme de terre est un féculent, elle se rapproche des légumes par sa teneur élevée en eau, d'environ 80% contre seulement 12% pour les autres féculents, céréales et légumes secs. Riche en glucides (index glycémique de 57 à 86), pauvre en lipides et en protides, c'est un aliment modérément énergétique (environ 80 à 85 kcal/100 g) lorsqu'elle est cuisinée sans apport de matières grasses.

Elle contient principalement de l'amidon, appelé aussi fécule (70% de la matière sèche), et elle est aussi riche en fibres, en acides aminés essentiels, en vitamines, et en minéraux (potassium et calcium). « Un seul marché de la consommation de pommes de terre sous toutes ses formes » [1/2] Pour Arnaud Delacour, les producteurs devront cette année « privilégier les marchés porteurs ». © DR.

« Un seul marché de la consommation de pommes de terre sous toutes ses formes »

Exemple de lettre de motivation formation. Objet : candidature à la formation « intitulé de la formation ».

Exemple de lettre de motivation formation

Madame, Monsieur, Après avoir obtenu mon "diplôme de baccalauréat" "Licence de ... " indiquez ici votre dernier diplôme obtenu. Je souhaiterais approfondir mes études au sein de votre établissement en intégrant votre formation... indiquez ici le nom du diplôme que vous souhaitez intégrer. Ma formation et mes expériences professionnelles m'ont donné envie d'aller plus loin dans l'acquisition de connaissance dans le secteur... détaillez ici les expériences ou les compétences que vous avez déjà présentées dans votre CV...

Mais ne détaillez ici que une ou deux expériences / ou enseignement précédemment suivi en relation directe avec le domaine de la formation visée et qui intéresseront donc le recruteur. Je me tiens à votre entière disposition pour tous renseignements complémentaires et vous prie, Madame, Monsieur, d'agréer l'expression de mes respectueuses salutations. Prénom NOM. Lettre de motivation pour une formation : modèle et conseils. Hantise des candidats, la lettre de motivation qui accompagne le CV est néanmoins un passage obligé pour toute personne qui souhaite postuler à une formation professionnelle.

Lettre de motivation pour une formation : modèle et conseils

Il est donc indispensable de consacrer un soin tout particulier à la rédaction de ce document dont peut dépendre votre sélection dans l'établissement ou la formation sur laquelle vous lorgnez. S'il n'existe pas de mode d'emploi pour rédiger une lettre de motivation pour une formation, il faut cependant obéir à quelques règles. Tout d'abord, il va sans dire que la forme compte : l'orthographe et la langue doivent être irréprochables. De même, votre texte doit être structuré afin d'être le plus compréhensible et argumenté possible. Lettre de motivation Montrez que vous ne postulez pas par hasard Vous pouvez commencer par évoquer votre cursus scolaire ainsi que vos éventuelles expériences professionnelles passées afin de construire votre argumentation.

RicqO-Defis_evaluation_BAC.pdf. Patrimoine numérique, patrimoine en péril. Micro Hebdo le 10/03/11 à 00h00 Quelle quantité d'informations numériques les hommes peuvent-ils produire chaque année ?

Patrimoine numérique, patrimoine en péril

Internet doit-il se souvenir de tout. Archiver le web, un devoir de mémoire GIGAntesque. ENQUÊTE | Aux Etats-Unis, la bibliothèque du congrès américain s'est lancée dans l'archivage de tous les tweets du monde.

Archiver le web, un devoir de mémoire GIGAntesque

En France, depuis 2011, la BnF et l'Ina se chargent d'archiver le web, au titre du dépôt légal numérique. Devoir de mémoire, droit à l'oubli ? Sous le titre Devoir de mémoire, droit à l’oubli ?

Devoir de mémoire, droit à l'oubli ?

, sont publiées les interventions prononcées lors du treizième Forum Le Monde (Le Mans, octobre 2001). Ce genre de publication comporte, on le sait, des risques intrinsèques, génétiques : celui de l’oralité, celui d’une juxtaposition non signifiante de textes, celui d’une mosaïque qui s’éparpille en tous sens (si cette image est recevable…). Ici, ces risques ne sont pas évités, les vingt-deux interventions (suivies d’une fiction d’André Versaille, absolument superfétatoire) étant hétérogènes dans leurs approches, sans que cette diversité se mue en complexité – par contre, formellement, les textes sont de bonne tenue et sont plus proches d’une version écrite que d’une version orale.

Deux grands thèmes organisent ces multiples participations : la mémoire et les archives, deux thèmes évidemment peu dissociables. Les pathologies de la mémoire Mémoire et archives. Le "droit à l'oubli numérique" inquiète les historiens. L'Union européenne prépare un nouveau texte sur la protection des données personnelles.

Le "droit à l'oubli numérique" inquiète les historiens

Mais en cherchant à protéger la vie privée, le législateur risque de compromettre le travail des futurs historiens. LE MONDE CULTURE ET IDEES | • Mis à jour le | Par Fabienne Dumontet Eté 2013, clic : l'entreprise Kodak sort péniblement de sa mise en faillite, annoncée un an et demi plus tôt. Eté 2013, clac : éclosion du scandale Prism. Des millions d'internautes se découvrent espionnés par la National Security Agency (NSA) américaine, leurs données personnelles siphonnées chez les géants du numérique, Yahoo et Google en tête. Car c'est Kodak qui avait déclenché une première et formidable bagarre sur ce sujet aux Etats-Unis. Alarmés, deux juristes américains, Samuel D. Après Google, Microsoft offre aux internautes européens le « droit à l’oubli » LE MONDE | • Mis à jour le | Par Audrey Fournier Les autorités européennes de protection des données rencontreront les représentants des moteurs de recherche sur Internet, jeudi 24 juillet, autour du très controversé « droit à l'oubli ».

Après Google, Microsoft offre aux internautes européens le « droit à l’oubli »

Premier à s'être vu contraint par la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) d'appliquer ce droit à l'oubli sur les portails européens de son moteur, Google devra défendre sa position à l'occasion de cette session de réflexion. L'objectif est de finaliser les modalités d'application de cette disposition réservée aux internautes de l'Union. La CJUE a estimé, le 13 mai, dans un arrêt, que les particuliers avaient le droit de demander à Google la suppression des liens vers des pages comportant des informations personnelles périmées ou inexactes les concernant. Quelle « data-éthique » pour notre civilisation numérique ? LE MONDE | • Mis à jour le | Par Pierre Paperon (Directeur de la stratégie de la société spécialisée dans l’informatique dématérialisée Cloudwatt) Le mot « donnée » est utilisé tous les jours.

Quelle « data-éthique » pour notre civilisation numérique ?

Mais son sens s’est perdu. Pourtant, il est magnifique quand on le regarde avec une attention tout étymologique : « donnée » vient du registre du don. « L'air du monde » : Google n’est pas près d’oublier l’Europe. Vers un droit à l’oubli mondialisé ? On attendait son avis avec impatience : le groupement des Cnil européennes s’est enfin réuni pour discuter droit à l’oubli et mettre son grain de sel dans la façon dont Google s’en occupe. Ah bon, c’est Google qui s’en occupe ? Par défaut, oui. Depuis une décision de la cour européenne de justice rendue en mai, les internautes peuvent réclamer au moteur de recherche d’«oublier» des informations les concernant. Devant l’afflux de demandes, Google a monté un comité composé d’experts en données personnelles. AU TRIBUNAL DE L'INTERNET ! Est-ce à Google de définir le périmètre du droit à l'oubli ? Plus de 32 000 demandes de suppression portant sur quelque 97 000 URL ont été adressées à Google par des internautes français depuis la création, en mai 2014, de son formulaire dédié au déréférencement des résultats de recherche.

Et plus de 50 % de ces demandes ont été satisfaites. En fonction de quels critères ? Comment Google prend-il ses décisions face à des demandes complexes mettant en concurrence l'atteinte à la vie privée ou à la réputation, la liberté d'expression et d'information, et le devoir de mémoire ? S'agissant de données personnelles (adresses, photos publiées sans autorisation...) ou lorsque les informations ont un impact dommageable sur la vie privée du requérant, ce qui est le cas, par exemple, d'articles relatant l'agression sexuelle d'une victime, Google a tendance à déréférencer les contenus. Responsabilité. Quel doit être le rôle de Google dans le « droit à l’oubli » ? Protection des données : l’Europe avance… à un pas de sénateur. Les CNIL européennes souhaitent que le droit à l'oubli s'applique sur Google.com.

Reponse-du-medef-consultation-cnil. J'ai testé mon droit à l'oubli sur Google.  Internet responsable. Page mise à jour le 17 octobre 2016. Internet : du devoir de mémoire au « droit à l'oubli »