background preloader

Ressources OSF

Facebook Twitter

Tout de qui concerne l'utilisation,principes,composants, et fonctionnement de l'Optronique Secteur Frontale (OSF)

Guerre électronique. Bonjour à tous, J'ouvre le post avec une photo prise à Marsan prise le 8 juillet 1982 et visant un des quatre Jaguar venu en escale, le 132MO.

Guerre électronique

Ceux-ci étaient équipés très "sérieusement", c'est à dire dans leur mission: la guerre électronique.C'est sensiblement au moment du retrait des Jaguar du 3/3 Ardennes, en 1987, que le 2/11 a complètement basculé dans cette mission très spécialisée, avec la prise en charge du tir AS 37 Martel. Toutefois, depuis 1977, le 2/11 Vosges était orienté dans la guerre électronique avec... les moyens du bord de l'époque: efficaces mais au rendement opérationnel discutable.C'est dans cette période que se situe la photo. Le pod de guerre électronique Tomson-CSF CT-51J "caïman", expérimenté au CEAM peu auparavant sur Jaguar, était LE moyen de l'époque. Le Phimat, sous l'aile, reprenait de principe des "windows" lancées par les bombardiers de la 2è Guerre Mondiale. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Rafale A ACX. Dassault Rafale.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dassault Rafale

Pour les articles homonymes, voir Rafale. Le Rafale est un avion de chasse à aile delta avec un empennage canard rapproché propulsé par deux turboréacteurs à postcombustion Snecma M88 et contrôlé par des commandes de vol électriques qui lui permettent d'effectuer des figures impossibles à la plupart de ses concurrents, avec un facteur de charge qui atteint 10,5 g [3],[4] lors de la présentation ALPHA. Par exemple, l'Eurofighter a essayé sans succès l'atterrissage sur retournement[5],[6]. Le Rafale est décliné en trois versions : le Rafale M, avion monoplace pour les opérations menées à partir d'un porte-avions, et les Rafale C et Rafale B, respectivement monoplace et biplace, pour les opérations réalisées à partir d'une base terrestre.

Le Rafale est capable d'atteindre une vitesse maximale de Mach 1,8 et une vitesse de supercroisière de Mach 1,4 avec 6 missiles MICA[7]. Optronique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Optronique

L’optronique est une technique permettant de mettre en œuvre des équipements ou des systèmes utilisant à la fois l’optique et l’électronique. Elle associe généralement un capteur optique, un système de traitement d’images, un système d’affichage ou de mémorisation. Historique[modifier | modifier le code] Bien que le terme « optronique » soit apparu au début des années 1970[1], les premières recherches d'applications imitant les systèmes physiologiques reviennent à Helmholtz et c'est à la fin de la Seconde Guerre mondiale qu'apparaissent des prototypes d’autodirecteurs de missiles air-sol.

Durant les années 1950, on voit apparaitre les jumelles de vision nocturne et les autodirecteurs air-air. Les caméras thermiques (années 1960),les télémètres laser (années 1970),les contre-mesures optroniques (années 1990)[3]. Différentes techniques[modifier | modifier le code] Le second radar (l’OSF) Le second radar (l’OSF).

Le second radar (l’OSF)

Parmi les équipements modernes et performants dont sera équipé le Rafale figure l'OSF : optronique secteur frontal. Ce capteur multicible intégré au système d'armes s'assimile à un véritable deuxième radar de bord. Peu encombrant, il est implanté en pied de la verrière sur l'avant du cockpit, dans un volume de 80 litres qui lui est réservé entre l'ensemble avant du radar et ses coffrets de traitement.

Discret, il présente la caractéristique d'être passif au bon sens du terme, c'est-à-dire de ne pas émettre d'énergie, ce qui rend son fonctionnement quasiment indétectable. Pourtant, il ne faut pas s'y tromper, l'optronique secteur frontal (OSF) est un système complet qu'on ne recontre aujourd'hui sur aucun autre avion d'armes en service ou en développement dans le monde. En mission air/air, l'OSF assure la recherche, l'acquisition et la poursuite de cibles aériennes en deux dimensions avec une discrétion totale, et en trois dimensions en utilisant la voie laser.

Ressources de sites constructeurs

Optronique secteur frontal. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Optronique secteur frontal

Pour les articles homonymes, voir OSF. L’OSF est visible à l'avant, à côté de la perche de ravitaillement en vol. Le capteur optronique secteur frontal (OSF) est un équipement du Rafale. Complémentaire du radar RBE2, il assure la poursuite des cibles dans les domaines visible et infrarouge. Totalement intégré au système de navigation et d'attaque de l'avion il renforce la robustesse du système et sa discrétion[1],il participe aussi bien à l'autoprotection de l'avion qu'à l'attaque.grâce à ses capacités infrarouges, il offre aussi une aide précieuse pour le pilotage de nuit[2].

Fonctionnement[modifier | modifier le code] Son fonctionnement se rapproche d'un radar, dans la fonction air/air et dans la fonction air/surface : il détecte et localise les ciblesil identifie les ciblesil analyse les formationsainsi que le résultat des tirs. Deux voies optiques travaillent ensemble :

Ressources de sites amateurs