background preloader

Prunem

Facebook Twitter

Le Sport rend-il heureux ? Du bien-être de l’athlète aux vertus anti-dépressives du sport, l’Observatoire du Bonheur se penche sur ce qui se passe dans notre cerveau pendant l’effort Pas de doute, l’été 2012 sera placé sous le signe du sport : UEFA 2012 en football, Jeux Olympiques de Londres mais aussi les rendez-vous sportifs incontournables de tous les étés, du tennis au cyclisme… difficile d’échapper à ces évènements sportifs attendus avec impatience dans le monde entier par les athlètes et leurs supporters.

Le Sport rend-il heureux ?

Source de bonheur, celui de gagner, de se dépasser, voire de passion, mais aussi de déceptions, le sport n’en reste pas moins riche en émotions, tant pour le sportif qui le pratique que pour le supporter qui le regarde. Pourtant, nombreux sont les clichés des athlètes qui miseraient plus sur leurs muscles que sur ce qu’ils ont dans la tête pour réussir. Cortisol. Notre survie est principalement liée à notre faculté à s’adapter au stress. « Hier ne survivaient que les plus forts, dans le présent et l’avenir ne demeureront que les plus sages ».

Cortisol

En effet, le stress d’aujourd’hui est très différent et beaucoup plus aigu. La société moderne impose un rythme qui s’accélère jusqu’à pousser l’homme à l’extrême limite de sa faculté d’adaptation. La vie moderne, stressante sur le plan physique, émotionnel, chimique, infectieux et électromagnétique, provoque un stress qui élève les taux de certaines hormones et de nombreuses substances inflammatoires dont les effets métaboliques du cortisol.Une surcharge de stress amplifie nos émotions, altère la physiologie de nos organes, perturbe notre intégrité biologique, bouleverse notre homéostasie physiologique jusqu’à diminuer l’espérance de vie.Comprendre les mécanismes du stress afin de mieux agirÀ chaque fois que notre organisme fait face à un stress, il finit par s’adapter.

Sport, surentrainement et fatigue. Télécharger en PDF, fiche Rom' Doc : Sport, surentrainement et fatigue.

Sport, surentrainement et fatigue

Introduction Il nous arrive parfois de ressentir des épisodes de fatigue plus ou moins intense, en particulier lors de périodes d'entrainement important en vue de compétitions à court ou moyen terme, certain(e)s d'entres vous en ont déjà fait l'expérience...or, il est parfois difficile de faire la part des choses entre une fatigue « naturelle » consécutive à un entrainement physique important, et une fatigue « pathologique » provoquée par une autre cause, mais favorisée néanmoins par l'entrainement physique intense. Je me suis donc penché sur le sujet pour essayer de vous faire un topo simple mais complet sur les hypothèses actuelles des scientifiques, sachant que comme vous allez le voir, on ne sait pas tout...

Les causes discutées de fatigue chez le sportif 1) Les infections virales. À quel moment de la journée est-il préférable de s'entraîner ? Le manque de temps est l’excuse la plus fréquente pour justifier l’absence d’activités physiques dans son planning.

À quel moment de la journée est-il préférable de s'entraîner ?

S’entraîner est donc non envisageable pour certaines personnes : trop fatigué(e) le matin, pas le temps entre midi et deux, et pressé de rentrer le soir… Fitnext vous donne quelques conseils pour trouver du temps pour vos entraînements, même quand celui-ci vous fait défaut ! Cortisol ou Hormone du stress - Espace-Musculation.com. Vous avez des courbatures, vous vous sentez fatigué, irritable ou faible ?

Cortisol ou Hormone du stress - Espace-Musculation.com

Vous avez constaté une stagnation de vos progrès en musculation ? Ces signes pourraient indiquer que votre taux d’hormone cortisol est trop élevé et donc que vous vous surentraîner. Cortisol sport. Santé - La bigorexie, quand le sport devient une addiction. Alors que de nombreuses campagnes sont mises en place par les gouvernements successifs afin de promouvoir la pratique sportive, oublier que le sport requiert de l'énergie et qu'il doit être pratiqué raisonnablement est tout aussi "coupable" que de ne pas en faire du tout.

Santé - La bigorexie, quand le sport devient une addiction

Il faut remonter à 1985 pour trouver trace de premiers écrits au sujet de la bigorexie. Théorisée par l'Américain William Glasser, cette addiction au sport apparaît progressivement chez le sportif, le détournant au fur et à mesure de ses priorités pour prendre son cerveau "en otage" et ne lui faire penser qu'au sport. Une perte de contrôle progressive « On parle de bigorexie surtout quand il y a une perte de temps, de contrôle, qui est considérable et qu'il y a des conséquences derrière. Et si la dépendance au sport ne se manifeste pas par de la fièvre ou d'autres symptômes classiques de certaines pathologies, le sportif malade envoie en général plusieurs signaux aux gens qui l'entourent. Cortisol - Qu’est-ce que c’est ? - Fiches santé et conseils. Addiction au sport: quand l'activité physique va trop loin - L'Express Styles. Pendant presque dix ans, la routine sportive de Katerine n'a souffert aucune remise en question.

Addiction au sport: quand l'activité physique va trop loin - L'Express Styles

"Je m'entraînais deux heures le matin avant d'aller travailler, entre 45 minutes et une heure sur la pause déjeuner et souvent le soir, raconte cette New-Yorkaise. Ensuite, soit je rentrais à pied -ce qui fait presque 5 kilomètres de marche- soit je faisais du vélo elliptique chez moi. " La bigorexie, ou la dépendance au sport. La bigorexie est une conduite addictive liée au sport.

La bigorexie, ou la dépendance au sport

Une personne qui en souffre affirme ne plus pouvoir se passer de sport, et se sentir mal si elle est obligée de ne pas pratiquer. Bigorexie : quelle est l'explication de ce symptôme compulsif ? On pourrait l'expliquer de manière chimique : le sport entraîne une libération d'endorphines, source d'un bien-être physique. Bigorexie - Attention aux excès de sport - Santé-Médecine. La bigorexie, maladie reconnue par l'OMS, est une addiction qui concerne les personnes devenues dépendantes d'une pratique excessive du sport. 15% environ des personnes qui pratiquent entre 1 et plusieurs heures de sport par jour peuvent être touchées par la bigoréxie : le risque de dépendance est présent chez les sportifs amateurs qui dépassent environ 10H par semaine.

Bigorexie - Attention aux excès de sport - Santé-Médecine

Cette addiction oblige la personne atteinte à ne plus pouvoir se passer de sport. Celle ci ne se sent pas bien lorsqu'elle ne peux pratiquer son activité sportive. Sport et bien être Le sport entraîne une libération d'endorphines à l'origine d'un bien être et d'une sensation de plénitude. Lors d'une addiction, les sportifs sont à la recherche sans cesse davantage de ce « plaisir » pouvant conduire à une véritable compulsion. 01 les dangers de la dependance au sport. Comment le sport agit sur notre bien-être - Edition du soir Ouest France - 16/11/2016.

Pour comprendre le lien entre le sport et le bonheur, il est avant tout essentiel de cerner la relation entre le cerveau et le corps humain. « Le cerveau est un morceau d’un ensemble que représente le corps humain.

Comment le sport agit sur notre bien-être - Edition du soir Ouest France - 16/11/2016

Ce dernier a besoin que le cerveau soit en bon état de fonctionnement et inversement, indique Florence Servan-Schreiber. On imagine souvent le contraire mais les deux ne sont pas séparés. » En pratiquant un exercice physique, les capacités mentales se retrouvent boostées. « Il existe trois liens : l’activité physique et l’humeur, l’activité physique et le taux global de satisfaction et l’activité physique et les capacités cognitives (mémoire) », précise la professeure de bonheur, auteure du livre 3 kifs par jour (éditions Marabout, 2011).

SPORT ET BONHEUR: NOTRE APPROCHE. A la question en quoi le mode de vie influe-t-il sur notre bonheur? La réponse est en tout; c à d qu’en parlant de mode vie il peut s’agir des choix de situation ( emploi, situation matrimoniale, lieu de résidence) ou des choix de “faire”( qualité des relations sociales, activité sportive, alimentation, curiosité intellectuelle). Toutes les études sur le bonheur, donc l’une des plus importantes portant sur les 20 dernières années et concernant 20000 personnes en Finlande, montrent que quatre domaines influent sur le degré de satisfaction dans sa vie par ordre d’importance: La qualité des relations( vie de couple et cercle d’amis), la santé physique et psychique , les loisirs et la situation professionnelle. Ces modalités sont souvent interdépendantes sauf pour les deux premières.

Il est donc avéré que la premiére condition au bonheur est la qualité de relations sociales, les personnes heureuses sont très ouvertes aux autres, ont des amis fidèles sur lesquels s’appuyer. Les Avantages du sport. Pour une meilleure qualité de vie : bougez et pratiquez un sport ou une activité physique. La pratique d’un sport permet : une certaine forme d’éthique, avec le respect de soi, le respect de l’autre et le respect de la règle imposée et le renfort de l’estime de soi.la vie en société, imposée par la pratique sportive aide à mieux se connaître, à connaître les autres et à accepter leur différence et renforcer une vie socialel’hygiène de vie imposée par la pratique des activités physiques et sportives a un effet bénéfique sur la santé, sous réserve bien entendu de pratiquer ces activités dans de bonnes conditions.Nous conseillons de pratiquer dans un club sportif ou sport santé ou avec un coach diplômé si vous préférez une pratique à la carte.

L’activité physique pour ceux qui n’aiment pas le sport. La bigorexie : quand le sport devient une addiction. Le sport nous fait du bien à tous les niveaux. Mais quand il est pratiqué en excès et sans limites, il peut devenir une vraie addiction. Cette pathologie, appelée bigorexie, est reconnue par l'Organisation mondiale de la Santé. Comment la repérer et comment la soigner ? Décryptage. Une addiction comme une autre Pas un jour ne passe sans que vous enfiliez vos baskets pour aller courir ou transpirer à la salle de sport. Conséquences de la dépression. Quelques dangers méconnus du sport. Les effets bénéfiques de l'exercice physique ont été le thème de la Journée mondiale de la Santé 2002. Pourtant, le mieux est parfois l'ennemi du bien… comme en témoignent deux récentes études britanniques. Alors dans l'effort, sachez ne pas présumer de vos forces. Maladies cardiovasculaires, diabète, obésité, cancer… tous ces fléaux pourraient être minimisés grâce à la pratique régulière d'exercices physiques.

VELEA addiction exercice physique. Sport - Bienfait physique du sport. Pour approfondir les bénéfices du sport sur la santé mentale. Publié le 19/10/2015 - Validé par le comité médical Les bienfaits du sport sur la santé mentale: Le rôle bénéfique de l'activité physique est reconnu tant comme complément au traitement dans la prise en charge des dépressions ou autres troubles psychologiques que comme moyen de prévention des maladies mentales. La pratique d'une activité sportive régulière permet de prévenir la survenue de troubles anxieux et d'états dépressifs à tout âge, de lutter contre le stress, d'améliorer les capacités intellectuelles et de réduire le risque d'apparition de la maladie d'Alzheimer. ijhs2.deonandan.com/wordpress/archives/2541 www.erudit.org/revue/ms/2006/v22/n3/012784ar.html Sources :

Sport et maladies - Problème de santé et sport. Les patients atteints de surpoids, de maladies cardiovasculaires, de diabète et d'autres maladies chroniques peuvent aujourd'hui le plus souvent pratiquer un sport. Bienjoue Mars09. Le sport, idéal démocratique. Isabelle Queval, philosophe, est l’auteur de deux ouvrages consacrés au sport : S’accomplir ou se dépasser, essai sur le sport contemporain (Bibliothèque des Sciences humaines, Gallimard, 2004), et Le Sport - Petit abécédaire philosophique (Philosopher, Larousse, 2009). La Vie des Idées – Spectacle planétaire par excellence, plus encore peut-être que les Jeux Olympiques, la Coupe du Monde de Football capte l’attention des médias, constitue pour les grandes firmes l’occasion d’investissements et de profits conséquents et, ici ou là, détourne les opinions publiques des enjeux politiques ou économiques auxquels elles sont aujourd’hui confrontées.

DE BONNE HEURE, C’EST LE BONHEUR – Sport, santé et forme avec le sport. Par Stéphane CASCUA, médecin du sport. Avec la participation de François DUFOREZ, médecin spécialiste des rythmes biologiques. Le Sport rend-il heureux ? Bonheur et le sport. Les endorphines: Le bonheur de faire du sport - Decathlon Community.

Selon nombre de sportifs réguliers, pratiquer une activité physique procure un sentiment d’extase, de légèreté, de puissance… Cet état de bien-être qui suit l’entraînement est rendu possible grâce à l’endorphine. Découvertes en 1975, les endorphines sont considérées comme des « opioïdes » car leur action est similaire à celle de l’opium ou de la morphine. Véritables drogues naturelles, elles permettent aux sportifs de se sentir bien dans leur peau, sereins. Les endorphines, vous connaissez ? Ce sont elles qui vous procurent un véritable sentiment de bien-être après une activité physique. Bienfaits du sport sur la santé. Un Français sur deux ne sait pas que l'activité physique peut aider à prévenir l'apparition de nombreuses maladies telles que l'hypertension ou l'ostéoporose. Bienfaits généraux de l'activité physique : Quels sont les bénéfices ?

Le sport c'est la santé. Il est inutile de souligner que l'activité physique est bénéfique pour la santé. Mais quels sont exactement ces bienfaits ? La culture, c'est le bonheur... et la santé! On prétend parfois que les gens incultes sont les personnes les plus susceptibles d'atteindre le bonheur : imperméables à l'ambiance morose qui les entoure et aux petits tracas du quotidien, ils semblent traverser la vie avec une insensibilité patente aux soucis. Le bonheur est dans le sport. THEMES "Culturel et socio économique" Le bonheur, votre meilleur atout santé. Bonheur et santé avec e-sante.fr. Bonheur, amour et santé. Centre de Documentation et d'Information - LYCEE LASALLE REIMS THILLOIS - Recherche simple.

Bonheur, vieillesse, santé... Thème BTSA : Bonheur.