background preloader

T9C26 - Le partenariat

Facebook Twitter

Plusieurs solutions contractuelles permettent d'entreprendre en partenariat avec d'autres entreprises. Des exemples tels que le contrat de franchise permettent d'illustrer cette modalité.


L'association, qui se caractérise par le but non lucratif de son activité, est étudiée dans le cadre du programme de management. Entreprise solidaire -Guide pratique de l'Économie sociale et solidaire (ESS) - professionnels. Nouveau mode d'entrepreneuriat, les entreprises et structures de l'économie sociale et solidaire (ESS) se distinguent par leur but d'utilité sociale (soutien à des publics vulnérables, cohésion territoriale ou développement durable...) et l'exercice d'une activité souvent non lucrative.

Entreprise solidaire -Guide pratique de l'Économie sociale et solidaire (ESS) - professionnels

Un guide pratique permet de faire le point sur leur mode de gestion spécifique : comment se financer, recruter, où se faire héberger... Il n'y a pas de structure juridique particulière dans l'économie solidaire, qui se définit par ses actions et sa finalité. Ce peut être une SARL d'insertion, une association de commerce équitable, avec des salariés et/ou des bénévoles, une coopérative de production (Scop) ou même une mutuelle...

Le guide pratique de l'AFE (Agence France Entreprendre) permet d'avoir une vision globale sur le statut juridique à adopter. Economie collaborative : de quoi parle-t-on ? Comment choisir le statut juridique de son entreprise ? Choisir un statut juridique est une problématique à laquelle sont confrontés tous les créateurs et repreneurs d’entreprises.

Comment choisir le statut juridique de son entreprise ?

Il n’existe pas de statut juridique idéal mais simplement un statut juridique adapté à la situation de chaque entrepreneur, en fonction de ses souhaits, de la nature et de l’importance de son projet. Voici les critères de choix à prendre en compte pour sélectionner le statut juridique de son entreprise. Critère n° 1 pour choisir le statut juridique de son entreprise : la volonté de s’associer Le choix du statut juridique d’une entreprise dépend, en premier lieu, du nombre de personnes contribuant au projet de création d’entreprise (ou de reprise d’entreprise).

Lorsque le porteur de projet souhaite travailler seul, il pourra opter pour les statuts juridiques suivants : A l’inverse, l’auto-entreprise est un statut ultra-simplifié qui permet de « tester une activité » sans surcoût à la création et à la fermeture dans l’hypothèse où elle ne démarre jamais. Interface_LesScop_Reperes_courants-1.pdf. Interface_LesScop_Reperes_mouvement.pdf.

Interface_LesScop_Quiz_Questions.pdf. SCOP – Kit pédagogique : une SCOP, c'est quoi ? L’entreprise autrement: les SCOP. C’est avec beaucoup de plaisir, mais aussi d’appréhension (!)

L’entreprise autrement: les SCOP

Que Jérôme intègre l’équipe rédactionnelle d’Ecolo-Info… Jérôme est le trésorier de l’association Sephir, qui soutient le projet Ecolo-Info, et est un spécialiste du développement économique et solidaire (son métier est d’accompagner les créateurs d’entreprises dans leurs démarches). Il vous propose donc une série de billets sur le sujet, afin d’expliquer simplement les enjeux en la matière!

Pour ce premier article, dans le blues ambiant, face à la crise… il souhaite mettre en avant une autre manière de concevoir la création d’une entreprise, un modèle de création vertueuse: les SCOP. Comme beaucoup, je pense que nous sommes à la fin d’un système, où les actionnaires priment sur le travail et l’investissement des salariés, où le financier prime sur le développement économique, social et humain.

Un statut assez peu connu encore, mais pourtant relativement ancien permet de trouver une alternative ces problématique. Les SCOP : l'égalité comme fondement. Réagissez : Partagez : Encore très peu connues ou reconnues, les SCOP (comprenez Sociétés coopératives et participatives) sont des sociétés basées sur le principe de la gouvernance démocratique et une répartition équitables des bénéfices pour tous.

Les SCOP : l'égalité comme fondement

S’apparentant à une Société Anonyme ou une Société Anonyme à Responsabilité Limitée, une SCOP a pour principale caractéristique d’avoir comme associés majoritaires, les salariés eux-même. Qu'est-ce qu'une Scop ? Les Scop, Sociétés coopératives et participatives, désignent les entreprises à statut Scop (Société coopérative de production) et à statut Scic (Société coopérative d’intérêt collectif).

Qu'est-ce qu'une Scop ?

Soumises à l’impératif de profitabilité comme toute entreprise, elles bénéficient d’une gouvernance démocratique et d’une répartition des résultats prioritairement affectée à la pérennité des emplois et du projet d’entreprise. Les deux formes juridiques de Sociétés coopératives et participatives : La Scic Dans une Scic, les mécanismes coopératifs et participatifs sont identiques à ceux de la Scop. Toutefois, les membres associés au capital sont par définition de toutes natures : salariés mais aussi celles et ceux qui souhaitent s’impliquer dans le projet : clients, bénévoles, collectivités territoriales, partenaires privés, etc.

Association mode d'emploi - le portail des associations loi 1901.