background preloader

POLITIQUE ET GOUVERNANCE ECONOMIQUE

Facebook Twitter

- Règles et politique de la concurrence
- Politique de régulation conjoncturelle
- Gouvernance mondiale

Chiffre : 192 millions d’euros. Pacte de responsabilité et de solidarité : allègements de charge contre embauches - Pacte de responsabilité et de solidarité : allègements de charges contre embauches. Actuellement débattu au ParlementParlementOrgane collégial qui exerce le pouvoir législatif (adoption des lois et contrôle du pouvoir exécutif).

Pacte de responsabilité et de solidarité : allègements de charge contre embauches - Pacte de responsabilité et de solidarité : allègements de charges contre embauches

En France, le Parlement est composé de deux chambres : l’Assemblée nationale et le Sénat., le Pacte de responsabilité et de solidarité ne fait pas l’unanimité. L’efficacité des mesures d’aides aux entreprises, destinées à doper la compétitivité et créer des embauches supplémentaires, est notamment contestée. Qu’est ce que le Pacte de responsabilité et de solidarité ? Le 31 décembre 2013, lors de ses voeux aux Français, le président de la République propose un Pacte de responsabilité, destiné à redresser la compétitivité des entreprises et à faire reculer le chômage. Il doit permettre de gagner 0,5% de croissance et créer 200 000 emplois à l’horizon 2017. Un volet "solidarité", en faveur du pouvoir d’achat des ménages modestes lui est ensuite ajouté. Les aides aux entreprises prévues La réduction du coût du travail.

La loi Economie sociale et solidaire. En 2015, les niches fiscales coûteront... 72 milliards d'euros! Si la maîtrise des dépenses est une des priorités affichées du gouvernement pour le projet du budget 2015, les niches fiscales ne devraient pas en pâtir en 2015.

En 2015, les niches fiscales coûteront... 72 milliards d'euros!

Elles coûteront 72 milliards d'euros en 2015 (82 milliards avec le CICE), 2 milliards de plus qu'en 2014, relève Les Échos, jeudi 9 octobre. L'augmentation dépassera les 2% alors que le montant du CICE restera stable, souligne le quotidien qui rappelle une règle d'or inscrite dans la loi de programmation 2015: "À compter du 1er janvier 2015, le montant annuel des dépenses fiscales (hors CICE) ne peut excéder 70,6 milliards d'euros courants.

" Le quotient financier explique l'augmentation par de nouvelles niches introduite dans le budget 2015: Le nouveau crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE), censé succéder au crédit d'impôt développement durable (CIDD) mais dont les coûts se "cumulent à court terme". Recharge de voitures électriques: le projet de Bolloré reconnu de dimension nationale. Recharge de voitures électriques: le projet de Bolloré reconnu de dimension nationale Paris - Le projet 16K du groupe Bolloré, qui prévoit d'installer 16.000 points de charge publics pour véhicules électriques et hybrides en France d'ici 2019, a été reconnu de dimension nationale, selon une décision publiée au Journal officiel vendredi.

Recharge de voitures électriques: le projet de Bolloré reconnu de dimension nationale

Bolloré avait demandé la reconnaissance de la dimension nationale de son projet afin d'être exempté de redevance d'occupation du domaine public pour son projet représentant un investissement de 150 millions d'euros sur quatre ans, avait indiqué Bercy début décembre. M2Clermont. CERDI- Master professionnel Développement durable dans les pays en développement et en transition. 25 et 26 septembre 2013.

M2Clermont

François Régis Mahieu LE COURS 2013 EN ppt. Obsession compétitivité tué europe. France portrait social insee. QE, déflation...10 questions pour comprendre les annonces de la BCE - Les Echos. L'économie du partage, une alternative au capitalisme ? Du covoiturage à la colocation, du crowdfunding au coworking, l’économie de partage est en plein boom.

L'économie du partage, une alternative au capitalisme ?

Serait-elle en train de révolutionner les bases de l’économie pour promouvoir un mode de développement plus convivial et écologique ? L’économie de partage ? Loi Macron: une "loi de gauche" pour "libérer la croissance" - L'Obs. Paris (AFP) - Le projet de loi Macron, censé illustrer l'élan réformateur en France, a été présenté en grande pompe mercredi comme une "vraie loi de gauche" pour "libérer" la croissance, face à la grogne de certains socialistes et des professions juridiques.

Loi Macron: une "loi de gauche" pour "libérer la croissance" - L'Obs

Ce projet de loi sur l'activité et la croissance, baptême du feu du jeune ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a été défendu par le Premier ministre, Manuel Valls et le principal intéressé avec une solennité inhabituelle devant les journalistes, à l'Elysée et en présence de nombreux ministres concernés. Le gouvernement avait visiblement à coeur de présenter un front uni pour défendre "une loi de progrès et de liberté et là je reprends les mots prononcés par le Président de la République", a déclaré M. Valls. "C'est tout simplement une vraie loi de gauche", plaide pour sa part le dossier distribué à la presse mercredi.

Les 35 heures efficaces contre le chômage, affirme un rapport. Le passage aux 35 heures a été "la politique la plus efficace et la moins coûteuse qui ait été conduite depuis les années 1970", selon un rapport, approuvé mardi, de la députée socialiste Barbara Romagnan, qui plaide pour de nouvelles mesures de réduction du temps de travail.

Les 35 heures efficaces contre le chômage, affirme un rapport

Ce rapport, consulté par l'AFP, a été approuvé à la mi-journée par 12 voix contre 4.

ECHANGE INTERNATIONAL

Déficit : bouffée d'air budgétaire pour la France en octobre - Les Echos. Immobilier Immobilier : coup d’arrêt à la baisse des prix parisiens Dans la capitale, les prix de la pierre se sont stabilisés en novembre, mais la baisse continue en banlieue constate le baromètre de MeilleursAgents.com.

Déficit : bouffée d'air budgétaire pour la France en octobre - Les Echos

Europe Plan Juncker : les 32 projets que propose la France Si 40 % portent sur l’innovation et le numérique, Paris compte aussi sur l’Europe pour moderniser son réseau ferroviaire ou financer un plan banlieue. Société. Cinq questions posées par la hausse de la TVA en 2014. La hausse de la TVA sera-t-elle la goutte de trop pour des Français soumis à une pression fiscale record?

Cinq questions posées par la hausse de la TVA en 2014

C'est une des questions posée par cette mesure très contestée du budget 2014 avec sa mise en application au 1er janvier. Pour l'éviter, François Hollande et le gouvernement de Jean-Marc Ayrault devront faire assaut de pédagogie pour justifier la nécessité de la mesure, démontrer que son impact sur le pouvoir d'achat sera modéré et prouver qu'elle sera au final bénéfique à l'économie. Petit tour du problème en cinq questions. Un smic pour les Allemands... et les jeunes français? Jamais la riche Allemagne n'a été si près d'instaurer un salaire minimum.

Un smic pour les Allemands... et les jeunes français?

A ce jour, elle est, ô paradoxe, l'un des rares pays d'Europe qui vivent sans cet acquis social essentiel. D'où les Minijobs, qui font tache dans la nation le plus prospère du continent. Ce smic devrait être fixé à 8,50 euros brut l'heure, à comparer aux 9,43 euros en vigueur en France. Google, Apple, Intel et Adobe poursuivis par 60 000 personnes pour un pacte secret afin de ne pas d baucher leurs employ s respectifs.

De nos jours, les firmes informatiques font partie des entreprises ayant le plus grand nombre d’employés. Cette main d’œuvre est encore plus importante quand il s’agit des géants américains Apple et Google. Pourtant, aussi grandes et puissantes que ces firmes puissent être, elles ne sont pas épargnées par les accusations en tout genre. C’est ainsi qu’environ 60.000 travailleurs de la cité industrielle Silicon Valley ont donné leur accord pour poursuivre un procès contre Apple, Google et plusieurs autres entreprises. Ils accusent entre autre ces entreprises d’avoir signé un compromis de six accords secrets pour mettre fin au phénomène de débauchage d’employés.

Il s’agirait donc d’un accord de non-concurrence entre 2005 et 2007, dans lequel on retrouve Google, Apple, Intel, Adobe, Intuit, Pixar et Lucasfilm. Un autre pionnier de cet arrangement, c’est Eric Schmidt, CEO de Google.

INTEGRATION EUROPEENNE

Economie : Carole Delga lance les 3 nouveaux financements ESS opérés par Bpifrance. (Boursier.com) — Carole Delga, secrétaire d'Etat chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Economie sociale et solidaire (ESS) a lancé 3 nouveaux financements, opérés par Bpifrance, en faveur du développement de l'ESS et de l'innovation sociale. Cette décision a été annoncée à l'occasion du premier comité de pilotage du "Fonds d'investissement dans l'innovation sociale", co-présidé lundi 8 décembre avec Marie-Guite Dufay (Présidente de la région Franche-Comté, vice-Présidente de Bpifrance et vice-Présidente de l'Association des Régions de France en charge de l'ESS). Les premiers financements mis en oeuvre à partir de ces 3 nouveaux produits interviendront au 1er trimestre 2015. Carole Delga a présenté aujourd'hui trois nouveaux financements gérés ou soutenus par Bpifrance.

L'impôt ? Une extorsion de fonds pour plus d'un tiers des Français. Seule une petite majorité de Français considère que payer l'impôt est un "devoir citoyen" et une grande partie d'entre eux juge que l'argent public est mal utilisé, selon une étude d'Opinion Way pour la plateforme de prêts participatifs Finsquare publiée lundi 1er décembre. "La majorité des Français interrogés dans le cadre de cette étude ne remettent pas fondamentalement en cause le principe de l'impôt: pour 56% d'entre eux, payer l'impôt est un devoir citoyen, c'est-à-dire une obligation morale de contribuer financièrement à ce qui fonde le vivre ensemble et garantit la cohésion de la société", souligne Finsquare dans un communiqué.

Mais une "forte minorité" (37%) perçoit l'impôt comme une "extorsion de fonds", affirme Opinion Way, qui suggérait les réponses aux personnes interrogées. De façon paradoxale, cette proportion atteint 50% chez ceux qui ne paient pas d'impôt sur le revenu. Les prestations sociales représentent 32% du PIB français. La France ressort "championne du monde" des prestations sociales, mais attention aux conclusions hâtives : les chiffres doivent être regardés de près.

Avec exactement 31,9% du PIB consacré aux prestations sociales, la France est le pays qui accorde le budget le plus élevé à la santé, aux allocations chômage, aux pensions de retraite et aux aides sociales. La moyenne de l’OCDE, au sein de laquelle a été menée l’étude, est de 22%. Générosité de l’Etat, signe de richesse ou signe d’une persistance de la crise économique ? Le montant des prestations sociales reste toujours à des niveaux historiquement élevés au sein de l’OCDE, et particulièrement en France qui arrive en première place.

Il n’est toutefois pas si simple d’en tirer une interprétation économique. Une moyenne de l’OCDE située à 22% du PIB, avec des cas très disparates. La théorie des biens publics. La théorie des biens publics a été mise au point par Paul Samuelson (''The Pure Theory of Public Expenditure'', 1954). Elle vise à identifier quelles sont les caractéristiques des biens pour lesquels le marché est pris en défaut et se révèle incapable de les produire en raison de celles-ci. Plus globalement, cette théorie possède des implications politiques fortes au sens où elle détermine dans quels cas, l'intervention publique (la prise en charge par l'Etat de la production de ces biens) se révèle nécessaire. Dans son article de 1954, Samuelson identifie deux caractéristiques principales des biens publics. A l'analyse, un bien public se révèle :

Concurrence imparfaite et régulation. La concurrence donne lieu en sciences économiques à plusieurs théories. Une prime d'activité remplacera la prime pour l'emploi et le RSA activité. La fusion des deux dispositifs, promesse de François Hollande, entrera en vigueur début 2016 pour un coût de 4 milliards d'euros par an. Professions réglementées du droit : ce qui va changer. La réforme des professions réglementées se dessine peu à peu. Selon le ministère de l'Économie, le gouvernement est enfin arrivé à un compromis interne sur les métiers du droit, qui viendra nourrir le projet de loi Macron sur la croissance. L'Etat devrait céder des participations dans le secteur de l'énergie.

Idees a smith mondialisation afrique ouest CREG. Sept pays de la zone euro dépasseront les 100% de dette publique cette année. Les déficits publics de l'Union Européenne (UE) diminuent. Le vice-président de la Commission Siim Kallas en est certain. L’État en crise. Introduction. Nouvelle législation du crowdfunding pour placer la France en leader européen. Le Gouvernement a annoncé des réformes pour le crowdfunding. Très positives pour les acteurs du secteur, ces dernières doivent permettre de positionner la France en leader européen... « Nous voulons donner une nouvelle impulsion à ce financement participatif » : François Hollande, 12 février 2014.« Faire de la France le pays pionnier du financement participatif » : Fleur Pellerin, 14 février 2014.Fleur Pellerin, Ministre des PME, de l’Innovation et de l’Économie Numérique annonçait le 14 février 2014 les mesures qui doivent permettre l’encadrement juridique propice au développement du financement participatif (crowdfunding) en France.

Cinq questions posées par la hausse de la TVA en 2014. Dette: les taux montent en zone euro, après des indices d'activité décevants. Stiglitz : « Aucune économie n'est jamais revenue à la prospérité avec des mesures d'austérité » Des incubateurs français vont ouvrir à San Francisco et Boston. La ministre du Commerce extérieur, Nicole Bricq, a annoncé la création aux Etats-Unis de deux "Maisons de l'international", des incubateurs pour start-up françaises. François Hollande avait demandé leur création à l'issue des Assises de l'entrepreneuriat, en avril 2013. Les deux premières "Maisons de l'international", des incubateurs pour start-up françaises, vont ouvrir le 12 février aux Etats-Unis, à Boston et San Francisco. Compétitivité : l’euro (fort) m’a tué ?

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, veut se lancer dans une croisade contre l’euro fort. Arnaud Montebourg : « Nous devons faire baisser l’euro », Interviews. Formation professionnelle: l'accord en 7 points clés. Les mesures non-conventionnelles - L'Union économique et monétaire: origine, fonctionnement et futur.