background preloader

Motivation/engagement

Facebook Twitter

The Super Mario Effect - Tricking Your Brain into Learning More. On peut distinguer 4 niv d'#engagement dans une #tâche scolaire, qq soit la nature de la tâche : c'est le résultat que les chercheuses "Chi et Wylie" ont établi en 2014. Via @andre_tricot Une #infographie pour en discuter en #AP… Four Questions to Maximize Engagement. When I heard the news that Phil Schlechty had passed away it was sudden and I felt sadness.

Four Questions to Maximize Engagement

I’ve never met Phil but I’ve been deeply impacted by his work throughout the years. You see it’s one of the things I’m learning about education and writing in this whole connected place: We get to know people through their work, we get to know people through their passions, and we get to know people who we actually don’t know face-to-face. Schlechty’s work around engagement is one of the most enlightening and simple frameworks for educators to use. What I found fascinating about his levels of engagement is that I could see myself in the classroom working towards compliance instead of engagement.

As a teacher, it’s easy to work towards compliance. And so compliance is easy to do, it is easy to teach, and it is easy to reward. What Schlechty explained so well is the difference between compliance and engagement. Motivation : on a tout faux ! Les 101 théories de la motivation. En 1971, Deci montrait que la persistance des individus, durant une période de libre choix, est moins importante pour les sujets récompensés que pour ceux qui ne le sont pas. Ce résultat, contre-intuitif pour l’époque, montrait pour la première fois chez l’homme de façon expérimentale que la récompense n’est pas un facteur motivant dans tous les cas de figures.

Depuis les années 70, Deci (1975, 1980) et Ryan (Deci & Ryan, 1985, 2000, 2002) ont proposé différentes formulations et reformulations théoriques qui ont permis de conceptualiser ce résultat et donne lieu à une volumineuse littérature afférente produite aux cours des trois dernières décennies. La dernière formulation en date (Deci & Ryan, 2002) repose, selon les propos des auteurs, sur ce qu’ils appellent des « mini-théories » : la théorie de l’évaluation cognitive, la théorie de l’intégration organismique, la théorie de l’orientation causale et celle des besoins de bases. Daniel Pink: la surprenante science de la motivation (TED.com) 3 méthodes pédagogiques pour favoriser la motivation de vos participants en formation.

La motivation, c’est un peu comme un plant de légume fraichement mis en terre : il ne servirait à rien de tirer dessus pour le faire pousser plus vite.

3 méthodes pédagogiques pour favoriser la motivation de vos participants en formation

Tout ce que l’on peut faire, c’est mettre en place les conditions pour favoriser sa croissance : préparer la terre, mettre les engrais, l’arroser… Il en va de même avec la motivation de vos participants en formation, et c’est ce que j’ai tenté de faire passer comme message dans mon article de ce lundi : s’il est difficile (voire impossible) de motiver quelqu’un d’autre à sa place, il vous est toutefois possible, en tant que formateur, de favoriser la motivation de vos apprenants et de mettre en place les conditions nécessaires pour leur permettre de trouver eux-mêmes le sens qu’ils souhaitent donner à leur démarche.

Je vous propose de découvrir ici 3 méthodes pédagogiques qui pourraient bien vous aider à développer cet état d’esprit dans vos groupes de participants en formation : 1. Les pédagogies ludiques 2. Eh oui ! 3. Éducation vie Scolaire - fiche de lecture de "Motivation et réussite scolaire" d'Alain Lieury et Fabien Fenouillet. Chapitre 3 : l' apprentissage du découragement Sur le planpsychologique, l'apprentissage du découragement ou la résignation apprise s'expliquepar le fait que l'individu n'arrive plus à faire la relation entre ce qu'ilfait et les résultats de sonaction, d'où la perte de motivation, et un comportement passif.

éducation vie Scolaire - fiche de lecture de "Motivation et réussite scolaire" d'Alain Lieury et Fabien Fenouillet

De nombreusesrecherches américaines sur la résignation apprise en milieu scolaire ont montréla genèse de cette résignation. Barbara Licht et Carol Dweck précisent que les enfants ne tombentdans l'échec que lorsque la tâche est difficile. Elles expliquent notammentpourquoi les enfants orientés vers la résignation apprise n'aiment pas lesmathématiques. Leur échec est lié aux nombreux changements d'unités deconnaissance entre le primaire et le secondaire, ce qui rendraitl'apprentissage plus difficile. Agnès Florin et Stéphane Erlich, chercheurs français,ont eux démontrés l'importance de ce phénomène dans l'échec scolaire ensituation réelle. Peut-on motiver sans récompenser? 4 pistes efficaces.

Vous souvenez-vous de notre article sur les récompenses et la gamification paru il y a quelques semaines?

Peut-on motiver sans récompenser? 4 pistes efficaces

De nombreux commentaires y ont été apporté, et notamment cette question récurrente : si récompenser était une très mauvaise idée, comment faire alors pour motiver sans? Comme présenté dans le précédent article, des expériences comparatives ont été menées, et à chaque fois que l’on utilisait des récompenses pour une tâche créative et / ou intellectuelle, celle-ci était toujours moins bien effectuée que si aucune récompense n’était promise.

Les récompenses, argent, médaille, points, n’entraînent pas une motivation mais une stimulation qui ne parvient in fine pas à motiver la personne. La stimulation vient de l’extérieur, alors que la motivation vient, elle, directement de l’individu. Les 7 défauts de la carotte et du bâton : Alors comment faire pour réellement motiver quelqu’un ? Je vais commencer par vous raconter une petite histoire.