background preloader

Oral (individuel et collectif)

Facebook Twitter

Fiches evaluation 200171. INRP RS024 025 11. Le développement d’un outil de simple observation des élèves quand ils répondent à une évaluation permet très clairement de surveiller et d’évaluer les attitudes requises pour se mettre en position de réussir.

Il s’agit d’une échelle d’implication in situ qui met en évidence des comportements à tenir ou rejeter pour se placer en position de réussir ou de compromettre la réussite. Il suffit d’observer la gestion et l’exploitation intégrale du temps, l’implication ou l’agitation, la concentration ou le bavardage, pour s’apercevoir qu’en situation déjà, on observe des comportements qui sont des indicateurs très performants.

Depuis l’utilisation systématique de l’outil, tous les élèves mis en garde tendent à corriger ces défaillances techniques et restent impliqués malgré les difficultés rencontrées (NB. Dans le cadre des classes sans note). L’an passé, je propose une grille d’évaluation de la maîtrise du texte et de la mise en scène théâtrale. Grille eval expression orale 1. Colloque « Didactique de l'oral » - Sommaire. Repères - Archives : Fascicule N° 24/25, 2001-2002 (nouvelle série) Enseigner l'oral.

GARCIA-DEBANC, Claudine ; DELCAMBRE, Isabelle [Éditorial] Enseigner l'oral ?

Repères - Archives : Fascicule N° 24/25, 2001-2002 (nouvelle série) Enseigner l'oral

P.3-22 NONNON, Elisabeth [Article] Des situations problèmes pour la verbalisation : difficultés à dire et travail de l'énonciation p.23-58 PROUILHAC, Micheline [Article] " Du proche au lointain "... ou comment travailler la mobilité énonciative en classe ? DREYFUS, Martine ; CELLIER, Micheline [Article] L'articulation écrit-oral à travers un dispositifp.89-112 PLANE, Sylvie [Article] Quelques repères pour la description d'explications : fonctionnement et dysfonctionnements de l'explication orale p.113-136 GRANDATY, Michel [Article] Évaluation des apprentissages oraux au cycle 1 p.137-150 FAVRAT, Jean-François [Article] L'oral dans les séances de résolution de problèmes de mathématiques à l'école primaire : des exemples de débats au CE1p.151-182 TREIGNIER, Jacques ; DELABARRE-BULOT, Évelyne [Article] Suffit-il de parler pour apprendre ?

GARCIA-DEBANC, Claudine ; SANZ-LECINA, Éliane ; MARGOTIN, Magali. Animer une discussion a visée philosophique en classe. Michel TOZZI, professeur émérite en sciences de l’éducation à l’Université Montpellier 3 Didacticien du débat et de l’apprentissage du philosopher Les pratiques philosophiques se sont développées en France dans la cité depuis 1992 (cafés philo), et depuis 1996 dans le système scolaire, bien avant la terminale (maternelle, école primaire, Segpa etc.). On trouvera ci-dessous l’un des dispositifs qui s’est développé dans les classes depuis les années 2000 avec Alain Delsol, Sylvain Connac et Michel Tozzi : la « discussion à visée philosophique » (DVP).

Il s’agit d’un dispositif avec une double visée : 1) démocratique par ses règles de prise de parole, sa répartition des fonctions entre élèves, inspirées de la pédagogie institutionnelle ; 2) philosophique, par trois exigences intellectuelles sur lesquelles veille, par son type d’animation, le professeur : a) le questionnement de l’élève et de la classe, l’autoquestionnement, qui permet de problématiser des notions (la justice est-elle juste ?) Évaluation de l'oral spontané – retour d'expérience- Centre Académique Recherche- Développement, Innovation et Expérimentation. • Aux origines du projet En octobre 2014, le CARDIE de Poitiers publiait un article qui formulait les termes de l’expérience que je comptais mener au collège Camus de La Rochelle.

Évaluation de l'oral spontané – retour d'expérience- Centre Académique Recherche- Développement, Innovation et Expérimentation

Je souhaitais lutter contre les effets délétères d’une timidité induite par nos pratiques pédagogiques, tolérée ou acceptée dans la conduite des cours, défendue aussi par l’idée que celle-ci serait liée à un déterminisme social, culturel voire même ancrée dans une certaine "génétique", construite et amplifiée par l’usure et l’appauvrissement des pratiques d’évaluation qui préfèrent une évaluation écrite corrigée en différé à une évaluation de l’oral en situation de travail in situ et in vivo. Le fait que la pratique de la colle soit un outil particulièrement pertinent en classes préparatoires aux concours d’entrée aux grandes Écoles peut nous laisser songeur sur le fait que seuls les élites bénéficient de ce régime qui permet d’évaluer le plus finement le degré de compétences acquises de l’étudiant...