background preloader

Transmedia storytelling

Facebook Twitter

Logiciels pour créer un webdoc. Création multimédia. Créer une vidéo enrichie avec Mozilla Popcorn Maker, outil libre en ligne. La fondation Mozilla a lancé Popcorn Maker un outil gratuit et libre en ligne qui permet de réaliser et partager aisément des vidéos interactives avec de l’audio pour ensuite les publier sur différentes plateformes.

Créer une vidéo enrichie avec Mozilla Popcorn Maker, outil libre en ligne

Avec Mozilla Popcorn Maker, on peut ajouter des liens et différents médias (cartes Google Maps, images, vidéos, tweets, un article Wkipédia…). Pour réaliser une vidéo, on peut modifier un média hébergé sur YouTube, Vimeo, Soundcloud ou en HTML5 si en ligne. En copiant-collant l’URL sur Popcorn Maker, la vidéo estéditable et les ajouts de médias sont alors possibles à partir d’une ligne de temps avec des couches/calques (« layers »). Histoire du journalisme de demain.

Les impostures de “l’écriture web” par Cyrille Frank. Nous vous proposons un post de Cyrille Frank publié sur MediaCulture.fr en janvier 2011, mais qui n’a pas tellement vieilli.

Les impostures de “l’écriture web” par Cyrille Frank

A lire ou à relire. ecriture web Si l’on en croît la vulgate de certains “experts” journalistiques ou marketing, écrire pour le web requiert un savoir-faire complexe et bien précis. Il s’agirait de suivre des règles incontournables si l’on veut plaire au lecteur et faire de l’audience. Ce point est soulevé par Morgane Tual dans son dernier coup de gueule via lequel elle raille ces formateurs sexagénaires débitant ce genre de règle absurde avec une “certitude insensée”. Ecrire court à tout prix alimente l’idée qu’on ne peut pas créer de la profondeur sur Internet, que tout est forcément superficiel et creux. En réalité, il ne faut pas écrire court, il faut écrire “dense” : dire un maximum de choses avec un minimum de mots. Mais écrire dense, cela veut dire avoir des choses à dire, avoir de l’information, des faits à délivrer. Le-petit-clearstream. Une pensée du web : Milad Doueihi. Note du 22 juillet 2013Plaisir de constater que la version numérique du livre de Milad Doueihi continue d’être largement téléchargée sur publie.net.

une pensée du web : Milad Doueihi

L’été c’est le moment idéal pour réfléchir sur le fond à la mutation dont nous sommes partie prenante... note du 11 mai 2012Lancement aujourd’hui sur publie.net de la version numérique de Pour un humanisme numérique. Voir ici pour le contexte : il n’était pas question de laisser ce texte, dont le titre est déjà devenu une expression commune, hors de la diffusion numérique, qui est son objet même. Nous l’accueillons avec un effort particulier de présentation de l’epub, et sommes persuadés que cela ne pourra qu’amorcer une relance de la diffusion imprimée. Merci de lui réserver le meilleur accueil ! Présentation initiale, 4 mars 2012En conclusion de ma résidence d’auteur, l’équipe de Louvain-la-Neuve m’avait proposé une journée carte blanche, incluant un moment de réflexion sur numérique et pratiques éducatives.

90% des interrogés n'envisagent pas de lire un livre numérique. 90% des interrogés n’envisagent pas de lire un livre numérique de l’art des questions qui rassurent, via #sofia #sne #sgdl La spécialité de la France c’est les études et rapports qui ne servent à rien mais qui engouffrent un argent fou, de préférence à des gens qui sont contents que vous leur offriez.

90% des interrogés n'envisagent pas de lire un livre numérique

La spécialité de la France c’est la bureaucratie qui produit des monstres (loi du prix unique du livre numérique, 1001 libraires, le cafouillis des oeuvres indisponibles etc) qui s’écroulent droit debout et donc il faut vite agiter de la fumée pour qu’on n’en parle plus. Libre au SNE, le syndicat de l’édition, d’utiliser son argent comme il veut, à voir le nombre de ceux qui veulent acheter Flammarion ils en ont plein les pantoufles. La SGDL aussi, plein de fonds en réserve et ça ne me concerne plus, sauf que la représentativité unique parce qu’on le décrète soi, ça finira par faire grosse ficelle.

Vous trouverez l’original en sa splendeur en téléchargement PDF sur le site SGDL. Comment écrirons-nous demain. L'avenir de l'écriture est souvent dépeint de manière aussi sombre que celui de la lecture.

Comment écrirons-nous demain

L'éditorialiste Anne Trubek pronostiquait il y a quelque temps, pour Miller-McCune la fin de l'écriture manuelle, malgré tous ses avantages cognitifs, puisqu'elle permet de mêler le geste à la pensée... Avouant que nous ne l'utiliserons peut-être que pour l'apprendre avant de la désapprendre. L'écriture se transforme par l'utilisation de nos claviers, de nos dalles tactiles et de nos logiciels, comme l'explique très bien François Bon dans Après le livre. Comment les nouvelles technologies impactent ce que produisent les auteurs et ce que produisent les machines (pour autant que les deux parviennent à travailler de concert) ?

Et comment à l'avenir nos modes d'écritures vont être bouleversés par des machines toujours plus intégrées ? Les projets sont surtout disponibles sous forme de .pdf - ce qui n'est peut-être pas techniquement la meilleure façon de répondre à la question. How To Make A Web Series Guide.