background preloader

Mémoire Pro - Lecture et réussite scolaire

Facebook Twitter

Bruno Devauchelle : Numérique, attention, intention : Qu'en faire en classe ? "Ils ne font plus attention !

Bruno Devauchelle : Numérique, attention, intention : Qu'en faire en classe ?

Génération zapping ! Pas de concentration ! " voici quelques une des expressions qui peuplent les conversations des salles des enseignants dans les établissements scolaires. A ce discours s'ajoute celui sur la télévision, la zapette (cf. les propos de Philippe Meirieu), et plus récemment les tablettes et les écrans. Difficile d'ignorer ces questions au-delà des discours convenus et très anciens sur la jeunesse, traduction simpliste du traditionnel conflit des générations (les anciennes ne comprenant plus les nouvelles).

Que sait-on de l'attention ? Les travaux de recherche sur l'attention ne sont pas nouveaux. En disant des élèves qu'ils ne sont plus attentifs, les adultes réitèrent une rengaine connue depuis longtemps de défiance vis à vis de la jeunesse. Concurrence attentionnelle Les enseignants disent souvent qu'ils remarquent la baisse d'attention de la part des élèves. C'est l'attention ou l'intention qui pêche ? Danger Mooc... Bruno Devauchelle. Le prix littéraire des lycéens comme projet éducatif de territoire. La 5ème édition du prix littéraire organisé par la Région débutera le 2 octobre 2015.

Le prix littéraire des lycéens comme projet éducatif de territoire

Dans les Yvelines, 5 lycées, 4 bibliothèques et 3 librairies sont associés : lectures, rencontres avec les auteurs, organisation de jurys et critiques collectives, toutes les idées originales sont permises. Convoquer les acteurs du livre d’un territoire, inscrire la lecture et l’écriture au cœur d’un projet éducatif : enseignants, libraires et bibliothécaires se mobilisent durant une année scolaire avec l’objectif d’encourager la réussite scolaire, développer l’esprit critique et la curiosité des élèves. Au-delà des titres sélectionnés, cette opération conduit chacun des interlocuteurs à intervenir sur son domaine. C’est l’occasion pour les bibliothèques d’accompagner le projet (valorisation des œuvres, rebonds dans le programme d’animations) et de faire écho aux avis de lecture formulés par les adolescents.

Les prix littéraires pour la jeunesse, entre médiation et médiatisation. La prolifération des prix littéraires est une des caractéristiques de la vie littéraire française.

Les prix littéraires pour la jeunesse, entre médiation et médiatisation

D’une dizaine au début du siècle à plus d’un millier aujourd’hui, les prix ne reculent pas devant la contestation qu’ils suscitent souvent, au contraire ils prospèrent et attirent sans cesse de nouveaux acteurs du monde culturel, médiatique et économique désireux d’en délivrer. Ce constat s’applique également aux prix pour la jeunesse qu’on peut difficilement dénombrer tant il en existe. Étudier les prix littéraires, c’est s’intéresser à un mécanisme central de la production éditoriale qui se caractérise par des crises ayant jalonné leur histoire depuis leur apparition.

Ce qui fait l’intérêt de l’étude des prix littéraires, c’est le retentissement qui est apporté à leur contestation et le caractère révélateur de leur remise en question. Motivation. La question de la motivation et l’usage même de ce terme dans le discours pédagogique sont relativement récents(1).

Motivation

Évidemment, pour saisir la portée de ces exemples, il convient de les réinscrire dans la démarche de Rousseau : utiliser tous les artifices possibles pour stimuler les aptitudes naturelles de l’enfant ; faire en sorte qu’il apprenne lui-même librement grâce à une situation délibérément contrainte… Mais, en réalité, Rousseau et ceux qui se réfèrent à lui restent très isolés.

Jusqu’au début du XXème siècle et pour la très grande majorité des « éducateurs », la question de la mobilisation des enfants et des adolescents sur les savoirs ne se pose pas. Soit parce qu’ils considèrent que les enfants sont assujettis à apprendre ce que les adultes leur imposent, soit parce qu’ils imaginent que les enfants désirent naturellement apprendre et que leur curiosité se déploie spontanément. Pour les uns, il s’agit donc de sélectionner les plus dociles. . (3) Cf. . (4) A. (6) Cf. . (7) Cf. Rfp 463 157 climat motivationnel instaure par l enseignant et implication des eleves en classe l etat des recherches. Article Perrenoud. LFA 157 0065. Rfp 59 155 la motivation en situation d apprentissage les apports de la psychologie de l education. Rfp 446 158 la lecture a l epreuve de l adolescence le role des cdi des colleges et lycees. UE35 CM1 MP Me moire AIX 2015.