background preloader

Évaluation de la formation

Facebook Twitter

Que faire de l'évaluation de satisfaction. L’étude de Formaeva sur les « pratiques d’évaluation des formations des entreprises françaises en 2011 » montre que 93,3% des entreprises répondantes évaluent les réactions des formés, le plus souvent juste après la formation.

Que faire de l'évaluation de satisfaction

C’était déjà vrai pour l’étude Formaeva de 2010, et cette forme d’évaluation est également la plus pratiquée par les autres pays européens – bien que moins fréquemment qu’en France (Formaeva juin 11). Mais bien souvent, l’entreprise qui ne pratique que cette évaluation ne sait pas trop quoi faire du résultat. Prouver la valeur des formations – 1 : le transfert. Prouver la valeur de la formation - 2 : la chaîne de preuves. Je reprends ici l’expression de Jonathan Pottiez, « Construire la chaîne de preuves », au chapitre 7 de son livre « L’évaluation de la formation ».

Prouver la valeur de la formation - 2 : la chaîne de preuves

Puisque la valeur de la formation procède de sa bonne intégration dans un système aux acteurs multiples, les différentes évaluations – résultats, acquis, transfert … » ne sauraient constituer à elles seules la « chaîne de preuves ». Il s’agit d’abord de définir et de faire respecter les conditions de la création de valeur. Puis d’établir la preuve, au moyen des évaluations, du fait que les conditions de l’efficacité ont bien été présentes, et que les résultats sont au rendez-vous. Faire respecter les conditions de la création de valeur.

Vizir - Questionnaires en ligne gratuits. Andy McPhee. Bloom’s Taxonomy was developed by Benjamin Bloom (right) and a team of other cognitive psychologists at the University of Chicago in the mid-1950s.

Andy McPhee

Of course, you knew that already. Healthcare educators have been using Bloom’s taxonomy for decades to build goals and objectives. The original levels cited by Bloom inlcude — come on, recite them with me now — knowledge, comprehension, application, analysis, synthesis, and evaluation. The trouble is, I keep hearing bright, competent, high-level educators still using those terms. Ruh-roh. Bloom’s original taxonomy was revised by one of his former students, Lorin Anderson, and one of his original partners, David Krathwohl, back in 2000. Yep, that’s right, the taxonomy being cited over and over again, on lesson plans and course syllabi, at faculty meetings and educational conferences — including one I just returned from — are woefully outdated.

Here, then, is a reasonably quick update on the “new” changes to Bloom’s original taxonomy. Basic changes.

Taxonomie de bloom

Construire et piloter l'évaluation de la formation - saison 1. Geoffroy de Lestrange (Cornerstone, EMEA Product Marketing Manager) : Il est indispensable d’évaluer la formation, mais pour être plus précis il est surtout inévitable de vouloir en évaluer l’impact business, quel qu’il soit.

Construire et piloter l'évaluation de la formation - saison 1

En effet, une formation peut avoir plusieurs types de bénéfices : impact sur les compétences de l’apprenant, dont on mesurera la progression, sur sa motivation (la formation étant à la fois une fin (récompense) et un moyen (efficacité)), sur le travail d’équipe, avec une meilleure collaboration et la disparition progressive des “silos”, sur l’ensemble de l’entreprise, enfin, en cas de formation générale (baisse du risque de conformité par exemple).

La maturité des entreprises est très variable. Tout le monde veut s’assurer que la formation a été utile, mais on se limite souvent au 1er niveau Kirkpatrick avec un questionnaire d’évaluation du présentiel. Laurent Balagué (Formetris, Président) : Évaluer la formation est en effet devenu prioritaire. Identifier les objectifs de l'évaluation pour choisir le protocole d'évaluation des connaissances le plus adapté. Comme nous vous l’avions promis lors de notre dernier article « Tour d’horizon des pratiques d’évaluation des connaissances », nous revenons avec un nouveau billet qui a pour objectif de vous aider à bien préparer votre évaluation des connaissances.

Identifier les objectifs de l'évaluation pour choisir le protocole d'évaluation des connaissances le plus adapté

La première étape, indispensable à la bonne réalisation de l’évaluation, consiste à identifier la finalité de cette dernière. Car, en effet, qu’il s’agisse du choix du type d’évaluation, de la communication qui se fera autour, du contenu du questionnaire ou encore de la restitution des résultats, toutes ces étapes seront exécutées différemment en fonction de l’objectif visé. Comme cela a été dit précédemment, l’objectif final aura un impact sur le choix du type d’évaluation des connaissances (avant/après, évaluation formative ou non…). Nous pouvons classer les objectifs en deux catégories, selon que l’évaluation est en lien ou non avec une action de formation. Voici quelques bonnes pratiques pour chaque. 1. 2. Evaluation de la formation : où en est-on ?

C-Campus a participé, par vidéo interposée, à la dernière matinée de l’AFREF qui a eu lieu jeudi 21 avril dernier.

Evaluation de la formation : où en est-on ?

Voici résumé les réponses de Marc Dennery, Directeur associé de C-Campus, aux questions posées par Philippe Joffre du Cabinet Paradoxes. Quel bilan faites-vous des pratiques d’évaluation en entreprise ? Le bilan n’est franchement pas brillant. Les entreprises évaluent assez bien le niveau 1 de Kirkpatrick avec les fiches d’évaluation à chaud. Pour les niveaux supérieurs, cela reste encore assez embryonnaire. A la décharge des entreprises et des organismes de formation, ils ont eu d’autres préoccupations ces deux ou trois dernières années.