background preloader

TICE

Facebook Twitter

Désapprendre, apprendre à apprendre: les objectifs éducatifs du XXIème siècle ? Réunis à la conférence La French touch de l'éducation organisée par Leeaarn le 28 mai dernier, les professionnels de l'innovation éducative avaient un peu le sentiment d'être aux avant-garde d'une révolution. Et on les comprend : de l'explosion des cours en ligne à l'arrivée des classes virtuelles en passant par la gamification, les technologies éducatives n'avaient jamais porté autant de promesses. Des enseignants innovants au spécialiste des politiques éducatives qu'est Gilles Babinet, en passant par des chercheurs et de jeunes entrepreneurs comme les fondateurs de Carpe Dièse, tous sont venus partager leur vision de l'éducation avec un constat assez univoque : il est temps que le système éducatif s'ouvre aux opportunités nouvelles offertes par la révolution numérique. Le défi ? Adapter une éducation en crise aux enjeux du XXIème siècle.

Un constat : l'école doit s'ouvrir, et vite ! "Aujourd’hui on doit mettre à jour sans cesse ses compétences pour rester au niveau du marché. What Is Web 3.0 And How Will It Change Education? We’re living in a Web 2.5 kinda world. If that makes no sense to you, check out this chart. It shows that Web 2.0 consists of cautiously adopting technology, schools are still online and offline, and parents still view school as daycare. But we’re evolving past that in short order (in education’s typical pace, that is). So what is Web 3.0 and how will it change education? This new table built by Dr. Do you agree with the descriptions in this table? Visualiser le futur des technologies éducatives. The 21st ... Tel.archives-ouvertes.fr/docs/00/80/23/23/PDF/Salmi_Louiza_2012_ED520.pdf.

Suffit-il de suivre des cours en ligne pour apprendre. Liminaire : Ce texte termine l’année 2012. Il est certes un peu long, mais surtout il mérite des enrichissements… au plaisir de vous lire… en 2013 Le développement de iTunesU incorporé à IOS6 sur iPad, celui de iBooks Author et celui de Course Builder qui viennent d’apparaître, laissent entrevoir une question qui n’est pas non plus souvent explicitée dans de nombreux projets de mise en ligne de cours.

Suffit-il de suivre ces cours pour apprendre ? Cette question qui semblera naïve à nombre de lecteurs est pourtant récurrente au cours des cinquante dernières années, dès lors que la technologie a été utilisée pour des fins d’enseignement. Il semble bien que l’on n’ait pas bien réfléchit à plusieurs question dont la plus importante est celle des compétences pour apprendre dans un tel contexte etc ‘est celle sur laquelle nous terminerons ce propos Quel genre de cours mis en ligne ? Qu’est-ce que mettre en oeuvre un cours en ligne ? Quels sont les usages d’un cours en ligne ? 00651501, version 1] Virtualisation des pratiques d'enseignement en FOAD entre contexte et média : le cas du réseau Pyramide. Une formation à distance utilisant l'Université en Ligne- Témoignage par JM Blondeau. L’e-learning est-il mort ?

Entreprise / Emploi L’e-learning, défini par la Commission européenne comme étant "l’utilisation des nouvelles technologies multimédias et de l’Internet pour améliorer la qualité de l’apprentissage en facilitant l’accès à des ressources et des services, ainsi que les échanges et la collaboration à distance", s’est largement répandu dans l’enseignement et le monde professionnel depuis l’aube des années 2000.

Aujourd’hui, de nouveaux concepts apparaissent et jalonnent les articles de recherche, conférences et autres rencontres d’experts technopédagogiques. Plutôt que de e-learning, on parlera alors de social learning. Le développement des équipements mobiles (cellulaires, ordinateurs portables, clés 3G, tablettes, Smartphones) permet des accès nomades à Internet, ce qui modifie profondément l’environnement d’apprentissage, la salle de cours disparaissant au profit de n’importe quel espace physique (bureau, salon, chambre, bus, train, avion ou tout endroit public ou privé). Envisioning the future of education.

Ce qu'il va falloir casser pour que ça avance. Avertissement liminaire : ce billet est à l’usage de ceux d’entre les acteurs de l’école qui veulent délibérément s’engager dans le numérique. Il convient de ne passer aucune étape, l’ordre ayant peu d’importance. En revanche, un très grand soin doit être apporté à l’entreprise globale par la réussite complète de chacun des items.

Casser les murs et les meubles J’avais, il y a un moment déjà, dans ce billet, suggéré qu’on pousse plus loin les murs de la classe. C’est insuffisant : pour bien faire, il faut tout casser. Dans un groupe de travail matinal auquel je participais, il y a quelques jours, une ministre de l’ancien gouvernement, maire de sa ville en banlieue sud de Paris, s’interrogeait : faut-il construire une salle informatique dans les écoles de ma ville ?

La réponse, Mme la ministre, est simple : c’est non. L’école numérique s’accommode mal d’espaces clos non modulables que sont nos salles de classe, rectangulaires, fermées. Casser les temps scolaires Que vérifier ? Les TICE : plus que la technologie, ce sont les usages qui importent. Sébastien Reinders est Conseiller pédagogique TIC à Technofutur TIC basé à Gosselies. Chargé de différentes missions, il a accepté de revenir pour nous sur la place réelle du numérique dans le paysage scolaire en Belgique francophone et sur les différents projets en cours. En 2005, était lancé le projet « Cyber-classe », où en sommes-nous à l’heure actuelle ? Le projet avait pour ambition d’équiper 3300 établissements scolaires avec 40 000 ordinateurs.

Aujourd’hui, moins de 30% des écoles ont été pourvues avec 17 000 ordinateurs. Les établissements secondaires sont les plus fournis, tout simplement parce que ce sont les plus grandes implantations avec des locaux allant jusqu’à 30 ordinateurs par exemple. Globalement, il reste plus de la moitié des ordinateurs à placer. Le projet « cyber-classe » posait l’équipement en informatique comme un droit.

En conclusion, la cible de ce projet qui était l’élève n’a pas été atteinte. D’où l’appel à projets « École numérique » ? Les TICE : On n’invente pas la pédagogie, on la réinvente ! Pour accompagner notre dossier spécial « Enseignement à l’ère du numérique », Lettres numériques vous propose également une interview du directeur de l’Athénée Royal d’Ans, Manuel Dony qui a accepté de nous expliquer son projet numérique.

Nous l’en remercions. Récemment sélectionnée dans l’appel à projets « École numérique » lancé par la Fédération Wallonie-Bruxelles, votre école se démarque des autres établissements. Pourriez-vous nous parler de cet intérêt pour les nouvelles technologies et nous expliquer comment cela a débuté ? Nous avions tout d’abord installé un centre Mac dans les écoles. C’est ce qu’on appelait en son temps le projet cyberclasses. Nous avions équipé techniquement des locaux de matériels issus de la technologie Mac. Nous avions également pris part à un projet européen appelé MOVE ON qui regroupe de nombreuses écoles européennes.

Comment s’articule ce projet ? Quelles sont les matières impliquées dans ce projet ? Les TIC pour améliorer la relation prof - étudiants et donc, l'apprentissage. Michael Wesch est un enseignant et conférencier reconnu, actif dans la promotion de nouveaux modèles d’enseignement participatif avec les technologies. Professeur d’anthropologie culturelle à l‘Université d’état du Kansas, gagnant de plusieurs prix et reconnaissances en enseignement, il a cependant été confronté à multiples reprises à des professeurs qui lui faisaient part de leurs insuccès en tentant de copier ses méthodes (Un exemple vidéo ici ); à tel point qu'aujourd'hui, il reconsidère ses propres conseils et retourne aux fondamentaux de l’enseignement. Ce n’est pas qu’il prétende que les technologies soient inutiles ou inefficaces, mais plutôt que si elles ne contribuent pas à enrichir ou intensifier les relations entre le professeur et ses élèves, elles ne seront alors que de coûteuses distractions.

En fait, l’élément caractérisant la plupart des échecs des professeurs avec les technologies tient à l’absence de but. En classe, il y a un professeur. Le numérique pour changer l'École | Un colloque du Sgen-CFDT. Apprendre avec le numérique : un incontournable ! Le numérique est partout : il révolutionne nos systèmes productifs, nos modes de communication mais aussi d’apprentissage. Le numérique est finalement une nouvelle manière de vivre ensemble, à laquelle l’école doit aussi préparer. C’est ainsi que le rapport de l’institut Montaigne, « le numérique pour réussir dès l’école primaire », développe l’idée que l’école doit se réinventer pour s’adapter à l’évolution de la société. Continuer la lecture Témoignage-expérience d’une professeure des écoles / blogueuse, Delphine Guichard (Charivari !) Cette galerie contient 2 photos. Delphine Guichard, alias Charivari, blogueuse bien connue des enseignants du premier degré, témoigne de son expérience du numérique à l’école.

Une République sans éducation ? L’Assemblée nationale vient de voter en première lecture une loi « Pour une République numérique ». C’est peu dire que la question de l’éducation est passablement absente de cette loi. TICE. Documentation. Concise Learning™ - Learning & Student Success Portal.

Environnement apprentissage

Enseigner avec les jeux vidéo : La neurologie du jeu.