background preloader

MOLIERE

Facebook Twitter

L'avare. Molière. L'Avare -Monologue d'Harpagon par Louis De Funès. Itinera Electronica: Du texte l'hypertexte. Molière ou la dénonciation. Le dix-neuvième siècle a voulu voir en Molière l'interprète du bon sens bourgeois.

Molière ou la dénonciation

En somme, l'auteur de L'Avare se serait contenté de ridiculiser l'hypocrisie religieuse avec Tartuffe, les ronds de jambe de l'Ancien Régime avec Le Misanthrope, le féminisme avec Les Précieuses ridicules et le libertinage avec Dom Juan. Dans cette perspective, L'Avare ne serait que la peinture d'un bonhomme près de ses sous, se trémoussant pour faire rire. Le rire, espoir suprême et suprême pensée du public bourgeois toujours anxieux de ne pas s'ennuyer au théâtre ! A la vérité, il fallait beaucoup d'aveuglement - ou une bonne dose de mauvaise foi - pour ne voir en Molière qu'un amuseur.

Parti de la farce, il est clair que, dès 1664, il se sert du rire comme d'une arme au service de quelque chose et contre quelqu'un. Cette violence même souligne le fait que Molière ne cherche pas à provoquer l'adhésion du public à un spectacle positif, mais sa désolidarisation d'un spectacle négatif. Comique, Molière ? Les études de Molière et son bagage intellectuel. Les études de Molière et son bagage intellectuel. a- Point de départ du problème.

Les études de Molière et son bagage intellectuel.

Les deux seuls écrits de la main de Molière (en dehors de ses signatures) qui ont été conservés dans des archives sont des reçus. Dans son premier article, Pierre Louÿs s’indignait ainsi: Un auteur qui écrit «accordéz» pour «accordées» et «ordonnées» pour «ordonnés» est incapable d’écrire et même d’entendre un alexandrin. Il ne sait pas où sont les muettes, où respire le vers de Corneille. Passons sur l'idée absurde qu’un comédien comme Molière qui depuis des années récitait des alexandrins serait incapable de savoir où sont les muettes, et examinons les deux reçus. - quittance autographe, du 17 décembre 1650, Pézenas: J’ay receu de Monsieur Penautier la somme de quatre mille livres ordonnées aux comediens par Messieurs des Estats. . - quittance autographe du 24 février 1656, Pézenas: Vostre amour me desplaist plus que vostre personne, Et je vous rediray puisque vous m’y forcés, et inversement: b- les études.

PS. Biographie de Molière. Molière. Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, est baptisé à Paris le 15 janvier 1622.

Molière

Il est le fils d'un riche marchand tapissier installé rue Saint-Honoré. Sa mère décède lorsque le jeune Poquelin atteint l'âge de 10 ans. De 1633 à 1639, il suit d'excellentes études au Collège des jésuites de Clermont, connu aujourd'hui sous le nom de lycée Louis-le-Grand. En 1637, il reprend la charge de son père en prêtant le serment de tapissier royal. Durant sa jeunesse, Molière découvre le théâtre grâce à son grand-père, qui l'emmène assister à des représentations du célèbre Hôtel de Bourgogne, haut lieu du théâtre parisien.

Jean-Baptiste Poquelin multiplie par la suite les rencontres marquantes: il fréquente la famille de comédiens Béjart dès 1640 (il tombe d'ailleurs amoureux de Madeleine Béjart), et aurait suivi les enseignements de Gassendi, un philosophe épicurien très influent dans le monde des Libertins. Puis Molière renonce à la charge de son père, qui décide de lui couper les vivres. La vie théâtrale. Les exploits de la seconde 2. Commentaire composé : Le monologue d’Harpagon ( Molière l’avare, acte IV ,scène 7 ) Plan détaillé du commentaire : I/ Le personnage d’Harpagon a) Un personnage nerveux.

Les exploits de la seconde 2

Molière, L'Avare (Comédie-Française, 2009) Michel Bouquet "L'avare" L'Avare. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'Avare

L'Avare est une comédie de Molière en 5 actes (comportant respectivement 5, 5, 9, 7 et 6 scènes), écrite en prose, jouée pour la première fois au Théâtre du Palais-Royal le [1]. Le sujet est inspiré d’une pièce de Plaute intitulée La Marmite. Distribution originale et créateur des personnages La scène est à Paris Résumé Acte I - L'intrigue se passe à Paris. Harpagon est omniprésent dans cette comédie qui traite sous une forme burlesque de sujets au premier abord guère amusants : l'avarice en premier lieu, mais aussi la tyrannie domestique, l'égoïsme et ce qu'aujourd’hui on nomme le sexisme. Répliques célèbres Sur les autres projets Wikimedia : L'Avare, sur Wikisource « Tous les hommes sont semblables par les paroles; et ce n'est que les actions qui les découvrent différents. » (Elise, acte I, scène première)« La peste soit de l'avarice et des avaricieux !

Adaptations cinématographiques. Molière, L’Avare. Harpagon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Harpagon

Harpagon est un personnage de la pièce de théâtre L'Avare de Molière. Famille et entourage[modifier | modifier le code] Harpagon est un riche veuf. Il est le père de Cléante et d'Élise, deux jeunes gens en âge de se marier. Lui-même compte épouser Mariane. Caractère[modifier | modifier le code] HARPAGON : Etymologie de HARPAGON. Séance 3. L’avare Contrôle de lecture acte I – II Avec qui doivent se marier les enfants d’harpagon et lui-même ?

séance 3

Valère est-il d’accord avec le mariage arrangé pour elise ? Quelle est l’affaire qui lient père et fils sans qu’ils le sachent ? Lire une pièce de théâtre du XVIIème - Séquence pour une classe de 4ème.