background preloader

Idées

Facebook Twitter

Au Bhoutan, les jeunes ne connaissent pas "le royaume du bonheur" Le Bhoutan, petite nation traditionnelle de l'Himalaya, coincée entre la Chine et l'Inde, est célèbre pour son indice de "Bonheur national brut", qui veut donner la priorité au bien-être sur la croissance économique.

Au Bhoutan, les jeunes ne connaissent pas "le royaume du bonheur"

Mais la jeunesse récuse de plus en plus sa réputation de pays du bonheur. L'ancien roi du Bhoutan avait inventé dans les années 70 ce concept, qui est devenu un indice de développement dans le monde entier, se substituant à la simple mesure quantitative du Produit National brut (PNB). Selon ce concept, on mesure le bonheur des habitants d'un pays, non seulement en fonction de la croissance économique, mais en prenant en compte aussi d'autres critères: la sauvegarde de la culture, de l'environnement et la bonne gouvernance. Www1.gsb.columbia.edu/mygsb/faculty/research/pubfiles/393/Abrahamson Mess article.pdf. L'être humain serait condamné à devenir de plus en plus bête. Selon un chercheur américain, le niveau d'intelligence de l'humanité aurait tendance à décroître depuis le développement de l'agriculture.

L'être humain serait condamné à devenir de plus en plus bête

Selon le généticien Gerald Crabtree qui officie à l'Université de Stanford aux États-Unis, le niveau intellectuel de la race humaine aurait tendance à décroître au fil des siècles depuis que la population s'est sédentarisée. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter. A Stupidity-Based Theory of Organizations - Alvesson - 2012 - Journal of Management Studies.

Un projet décroissant : « Faire payer le prix réel de ce qu’on consomme » Can’t think? Maybe it’s too quiet. Ever wonder why it can be more pleasant to think or study around other people?

Can’t think? Maybe it’s too quiet

At a coffee shop, for instance? L’Afrique se mobilise pour secourir les norvégiens qui meurent de froid. Présentéisme : l'autre visage (inquiétant) de l'absentéisme. Présent mais...totalement absent.

Présentéisme : l'autre visage (inquiétant) de l'absentéisme

Voilà le paradoxe que traduit le présentéisme. Et si on ouvrait des magasins où tout est gratuit ? Comment la propriété intellectuelle a transformé les Jeux olympiques en cauchemar cyberpunk. A première vue, il y a assez peu de rapports entre les Jeux olympiques de Londres et les univers dystopiques du cyberpunk, tel qu’ils ont été imaginés à partir des années 80 dans les romans de William Gibson ou de Bruce Sterling, à partir des premières intuitions de Philip K.

Comment la propriété intellectuelle a transformé les Jeux olympiques en cauchemar cyberpunk

Dick ou de John Brunner. A bien y réfléchir cependant, le dopage – dont le spectre rôde sans surprise toujours sur ces jeux 2012 – est déjà un élément qui fait penser au cyberpunk, où les humains cherchent à s’améliorer artificiellement par le biais d’implants bioniques ou l’absorption de substances chimiques. Mais c’est plutôt à travers la gestion des droits de propriété intellectuelle par le CIO que l’analogie avec le cyberpunk me semble la plus pertinente et à mesure que se dévoile l’arsenal effrayant mis en place pour protéger les copyrights et les marques liés à ces jeux olympiques, on commence à entrevoir jusqu’où pourrait nous entraîner les dérives les plus graves de la propriété intellectuelle.

Like this: Petite Poucette, la génération mutante. Burn-out 2.0 : du plaisir au rejet des médias sociaux. LILLE - Partager sa machine à laver pour quelques euros et "créer du lien" LILLE - Surfant sur la vague du partage, des voitures aux canapés, quatre étudiants en école de commerce de Lille ont lancé un site qui met en relation possesseurs de machines à laver et leurs voisins qui n'en ont pas contre quelques euros.

LILLE - Partager sa machine à laver pour quelques euros et "créer du lien"

L'entreprise idéale vue de France et d'ailleurs. L'entreprise idéale existe-t-elle et à quoi ressemble-t-elle?

L'entreprise idéale vue de France et d'ailleurs

Il y a non pas une mais plusieurs réponses, qui varient au gré des cultures et des pays. C'est ce qui ressort d'une grande enquête qui vient d'être réalisée à la demande de BPI Group par l'institut BVA. Une étude menée du 30 janvier au 10 février 2012 auprès d'un échantillon représentatif de 9145 salariés répartis dans 16 pays: France, Allemagne, Belgique, Brésil, Canada, Chine, Espagne, Etats-Unis, Finlande, Italie, Maroc, Pologne, Roumanie, Royaume-Uni, Russie et Suisse.

La recherche du travail bien fait Premier enseignement: l'entreprise "idéale" existe bel et bien. En France, les attentes sont surtout centrées sur les conditions de travail (80% des personnes interrogées), la qualité du travail des salariés (76%), le respect d'un bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle (74%), et la possibilité pour chacun de progresser quels que soient son origine ou son sexe (72%).

Un manque de communication? François Héran : Aucun critère objectif ne définit le seuil de «trop d’étrangers» Pour ceux qui ont raté l'excellent entretien de François Héran dans le supplément Culture & Idées du Monde du 24 mars.

François Héran : Aucun critère objectif ne définit le seuil de «trop d’étrangers»

Le démographe et chercheur à l'Institut national d'études démographiques (INED), qu'il a dirigé de 1999 à 2009, est un spécialiste de l'immigration et recadre excellemment le débat. Et les êtres humains les plus heureux sont ...