background preloader

Penelopesimon

Facebook Twitter

Trente Glorieuses. Période historique comprise entre 1946 et 1975 pendant laquelle la France et la plupart des économies occidentales connurent une croissance exceptionnelle et régulière et à l’issue de laquelle elles sont entrées dans l’ère de la société de consommation. 1.

Trente Glorieuses

L'origine de l'expression « Trente Glorieuses » Titre de l’étude publiée en 1979 par l’économiste Jean Fourastié, l’expression fut choisie en référence aux « Trois Glorieuses » de la révolution de 1830 et à la « révolution invisible », sous-titre de l’ouvrage, dont la France fut le théâtre au cours de ces années. La plupart des pays occidentaux, ainsi qu’en Asie, le Japon, ont également été marqués par cette phase d’expansion connue – en Allemagne et en Italie notamment – sous le nom de « miracle économique » ou, plus généralement, d’« âge d’or » de la croissance. Bonheur : Définition philosophique. Bonheur (nom commun) État satisfaction complète, stable et durable.

Bonheur : Définition philosophique

Qu’est ce que le bonheur ? Le bonheur est un état de satisfaction complète caractérisé par sa stabilité et sa durabilité. Il ne suffit pas de ressentir un bref contentement pour être heureux. En tant qu’optimum de la vie humaine, le bonheur est universellement recherché. Être heureux est une expérience individuelle et humaine. La notion de bonheur est intimement liée au désir. Histoire du bonheur en France depuis 1945. Envoyé spécial. Bien-être au travail : "Ma fonction est d’être chef du bonheur". Il fait bon travailler dans cette start-up parisienne qui vend notamment en ligne des articles de mode et de décoration "faits main".

Envoyé spécial. Bien-être au travail : "Ma fonction est d’être chef du bonheur"

Pour sa cinquantaine de salariés, les réunions se font assis sur un canapé ou dans la salle de jeux… Et la journée commence par un petit-déjeuner offert par l’entreprise. C’est Sophie qui gère le café et les croissants : "L’idée est de créer un instant de convivialité entre les collègues. C’est un peu plus sympathique que d’être juste planté à côté de la machine à café où on se parle pendant trente secondes…" Sophie ne rend pas juste service à ses collègues… Elle fait son travail, qui est de créer une bonne ambiance au bureau. Après le petit-déjeuner, sa journée se poursuit à la supérette du coin où elle fait les courses pour préparer un barbecue que l’équipe va déguster. Bonheur : mesdames, il y a un âge pour être heureuse... Une récente étude de Damartex, Market Audit et Seniosphère Conseil a prouvé qu’à partir d’un certain âge, les femmes atteignaient le summum de leur bonheur.

Bonheur : mesdames, il y a un âge pour être heureuse...

Et ce n’est pas à vingt ans qu’elles sont les plus heureuses, au contraire… Il faut que jeunesse se passe... A croire une enquête menée sur des femmes en France, Belgique et au Royaume-Uni, le plus haut niveau du bonheur est atteint dès 55 ans. Chaque sondée a attribué une note à son épanouissement sur une échelle de 0 à 10. Si la moyenne globale flirte avec les 7,8, les Anglaises sont les plus comblées avec 8,1 contre 7,5 pour les Françaises. *Sondage réalisé par Damartex Group, Seniosphère Conseil et Market Audit auprès de 1800 femmes en France, Belgique et au Royaume-Uni de 55 ans et plus, par téléphone entre le 27 novembre et le 18 décembre 2015.

Le bonheur, un travail de chaque instant. Entreprises.

Le bonheur, un travail de chaque instant

Les outils de management censés favoriser le bonheur en entreprise expriment une nouvelle extension de la biopolitique au champ de l’entreprise, qui montre sa volonté de prendre en charge les conditions du bonheur privé. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Pierre-Yves Gomez (Professeur à l'EM Lyon) Contrairement à ce que pensait Saint-Just en 1794, le bonheur n’est pas une idée neuve en Europe. Pour Platon comme pour Aristote, le rôle de la politique était déjà d’assurer ou de rendre possible le bonheur des citoyens. Le lien entre l’art de gouverner et le bien-être individuel a été établi très tôt, et il est resté un souci constant de la pensée politique occidentale. Des Français à la fois heureux et inquiets dans une société en profonde mutation - Les Echos.

La société de consommation mène t'elle au bonheur ? La « société de consommation », c’est fou comme ce terme s’est progressivement doté d’une connotation vulgaire et insultante.

La société de consommation mène t'elle au bonheur ?

Alors que de plus en plus de voix s’élèvent contre cette société dans laquelle l’achat de biens devient une finalité et contre toutes les dérives compulsives qu’elle engendre, il est particulièrement intéressant de noter que l’INSEE mesure encore son indice de « moral des ménages » sur la seule base du degré de capacité à consommer. Dans nos cultures occidentales, le bonheur pourrait-il être corrélé à cette idéologie mercantile outrancière ? Après tout, nous sommes parfaitement en droit de nous poser la question tant la société de consommation résiste avec brio aux incessantes critiques philosophiques, psychologiques, sociales ou environnementales. Consommer rend-il heureux ? Dans le prolongement de l'émission Service Public (France Inter) de ce matin (podcaster), quelques éléments pour aller plus loin.

Consommer rend-il heureux ?

"Cette question semble avant tout relever du domaine individuel, ne serait-ce que parce que chacun à sa manière à soi de définir le bonheur. Dossier: quand la France était heureuse. Nostalgie.

Dossier: quand la France était heureuse

Au point culminant de son dynamisme, la France ne se doute pas qu’elle vit ses derniers mois d’insouciance. Pour ceux qui, depuis quarante ans, n’entendent parler que de crise, les années Pompidou font un peu figure de paradis perdu… Photo © DILTZ. Mesure du bien-être : 1978 fut l'année la plus heureuse selon une étude de chercheurs australiens. BIEN-ETRE - Entre l'arrêt de la production de la Coccinelle et la mort de Claude François, 1978 est une année pleine de nostalgie.

Mesure du bien-être : 1978 fut l'année la plus heureuse selon une étude de chercheurs australiens

C'est aussi celle où le bien-être mondial a commencé à se dégrader irrémédiablement. Voilà en tout cas la conclusion de chercheurs de l'Australian National University de Canberra, comme le rapporte le Daily Mail. Selon leur étude publiée dans la revue Ecological Economics, l'Indice de progrès véritable (GPI en anglais) dans le monde n'a fait que baisser depuis 1978, alors que le Produit Intérieur Brut (GDP en anglais) continuait à augmenter: Pour en arriver à ce résultat, les chercheurs se sont basés sur des données collectées entre 1950 et 2003, dans 17 pays regroupant la moitié de la population mondiale. Un peu comme le Bonheur national brut, l'Indice de progrès véritable (IPV) qu'ils ont retenu fait partie des indicateurs alternatifs au Produit Intérieur Brut (PIB). Le bonheur, concept en vogue observé à la loupe. Alors que Coca-Cola lance son Observatoire du bonheur, la mesure du bien-être séduit de plus en plus les sociologues mais aussi les économistes.

Le bonheur, concept en vogue observé à la loupe

En plein mouvement de mobilisation sur les retraites naît aujourd'hui un observatoire d'un genre particulier. Initié par Coca-Cola, l'Observatoire du bonheur se positionne comme «une plate-forme de recherche et de réflexion pour étudier les représentations du bonheur». Présidée par Michel Blay, directeur de recherche au CNRS, elle vise «tout autant à traverser les savoirs qu'à comprendre les goûts, les émotions et les passions qui font notre époque pour nourrir une réflexion de fond sur le bonheur». Depuis deux ans, la marque a développé un baromètre, qu'elle a élargi l'an dernier niveau européen.

Ses conclusions : 86 % des personnes interrogées seraient heureuses. En temps de crise, le thème du bonheur est porteur. Dans le champ économique, «l'Institut du mieux-vivre en entreprise» a été lancé officiellement mi-septembre. Concept subjectif. L’histoire du bonheur en France – Emission France Inter. Réussir et s’épanouir : deux représentations antagonistes du bonheur. La valorisation sociale du bonheur, phénomène relativement récent, a encouragé la floraison de riches représentations (Pawin, 2010 et 2013). Oui, on peut mesurer le bonheur! En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Rémy Pawin : «Le sacre du bonheur comme valeur suprême» - La Croix. HISTOIRE DU BONHEUR EN FRANCE - Rémy PAWIN. «Aujourd’hui, le bonheur est à vendre» «Aujourd’hui, le bonheur est à vendre» 3 Mrs 1794. Lrs d’n dscrs dvnt l Cnvntn ntnl, Snt-Jst prnnc n phrs dvn clèbr : «L bnhr st n d nv n rp». n dfntn nvll d bnhr st n pss d vr l jr. Mchl Fchx, mîtr d cnfrncs l’nsttt ntnl ds scncs pplqs d Lyn t tr d’Hstr d bnhr (xs, 2007), rvnt sr ls dffrnts rprsnttns d bnhr q nt trvrs ls sècls, d myth prdsq l pssssn mtrll d l sct cntmprn.

Bonheur d'autrefois, bonheur d'aujourd'hui ? - lancien - sortir de la tristesse - Cowblog. Mes articles sur la comparaison entre la vie des jeunes aujourd'hui et il y a 60 ans, me valent toujours beaucoup de mails; je ne peux pas répondre à tous individuellement alors je vais essayer de répondre à certaines de vos questions dans cet article.

Les remarques qui reviennent toujours : “ Comment pouviez vous vivre sans antibiotiques, sans téléphone pour appeler les parents, sans hôpitaux modernes et sans tous les équipements de sécurité et les mesures de prévention ? ”, et “comment faisiez vous pour ne pas vous ennuyer et supporter les rigueur de la vie, sans tous les agréments du monde moderne, notamment multimédia ? “.Et également cette question : “mais comment pouviez vous être heureux à cette époque ? " Luc Ferry: Consommer rend-il heureux ? FIGAROVOX/CHRONIQUE- Après Noël et le réveillon du 31 décembre, le philosophe Luc Ferry s'interroge sur le sens de la frénésie consumériste. Luc Ferry est philosophe. Il tient une chronique chaque jeudi dans Le Figaro.