background preloader

Arts

Facebook Twitter

La lumière dans l'art dans tous ses états

Turner. Van Gogh. Hopper. Dan Flavin. Dans la lumière de Vermeer : focus sur La Cour d'une maison à Delft de Pieter de Hooch. Cour d'une maison à Delft synthétise le génie de Pieter de Hooch. Fin observateur de la vie quotidienne, ce contemporain de Vermeer était aussi un metteur en scène virtuose de l'espace. Actif à Delft de 1654 à 1660, Pieter de Hooch (1629-ap.1684) y produit sans doute la meilleure partie de son œuvre. Du moins développe-t-il un certain nombre de thèmes qui devaient assurer sa réputation. Ainsi, à côté des joyeuses compagnies et des vues urbaines, l’artiste se distingue par ses scènes domestiques, en intérieur aussi bien qu’en extérieur, comme dans Cour d’une maison à Delft. Si les historiens de l’art ont trouvé quelques possibles précédents à ce motif, De Hooch lui donne sa forme canonique autour de 1657 et compose de nombreuses vues de cours, nourries de ses observations de la ville.

Pieter de Hooch, La Cour d’une maison à Delft, 1658, huile sur toile, 73,5 x 60 cm ©Londres, The National Gallery L’école delftoise Effets de perspective Hygiène et pureté morale. La lumière dans l’art. La lumière rend visible les choses. Aux temps préhistoriques, la découverte du feu a permis l’art pariétal dans les grottes et les cavernes profondes. Les Égyptiens de l’Antiquité, donnaient à l’or des propriétés divines en le définissant comme la chair des dieux.

L’or était employé pour confectionner les masques funéraires qui avaient pour but de fixer à jamais le visage idéalisé du pharaon et de l’identifier aux étoiles. Ci-dessous masque de Toutankhamon Mais il faut attendre la technique du fond d’or pour que la lumière fasse partie intégrante des oeuvres d’art. Les peintres byzantins, qui ne pratiquaient pas la troisième dimension, se servaient de l’or comme fond et environnement aux figures divines. Notre Dame du perpétuel secours, XIIème siècle Les peintres du Moyen Âge continuèrent à utiliser les fonds d’or jusqu’à une période avancée. Fran Angelico, Couronnement de la Vierge, 1432 Vermeer, Vue de Delft L’art baroque met ensuite la lumière au centre des mises en scènes. Fiat lux ! La lumière dans l'art et dans tous ses états Part 3. Aujourd’hui il sera question d’espace.

Nous verrons les dessins de lumière avec le light painting, les écritures de lumière et la lumière qui redessine le paysage. Puis nous soulignerons que la lumière peut sculpter l’espace, redéfinir le paysage l’amplifier et le révéler autrement. Nous verrons aussi comment ressentir la lumière. Pour trouver le début du dossier sur la lumière dans l’art : la lumière dans l’art et dans tous ses états Part 1 et Part 2 Dessin de lumière Le premier travail de la lumière est venu littéralement d’un cas de sérendipité, une rencontre fortuite avec des effets perturbateurs : la visite du photographe de LIFE magazine, Gjon Mili, à Pablo Picasso dans son atelier à Vallauris dans le sud de la France, en 1949.

Picasso photographié par Gjon Mili, 1949 Picasso fort intéressé par le procédé, a pris une lampe de poche et a commencé à tracer dans l’air des minotaures, des fleurs, et des figures humaines que le photographe a su saisir. Picasso photographié par Gjon Mili. La lumière dans l'art et dans tous ses états Part 2. Pour faire suite à l’article la lumière dans l’art et dans tous ses états Part 1 nous continuerons le panorama lumineux. Nous allons voir que les progrès technologiques sont inextricables de l’évolution artistique. Aujourd’hui la perception, la photographie, les écrans de lumière, la lumière matière et l’ombre de la lumière ! Un passage par le mouvement futuriste dont la démarche est orientée par le mouvement et les progrès de l’industrialisation nous apprend que Giacomo Ballà commence par s’intéresser à la diffraction de la lumière des lampadaires nouvellement arrivés dans les villes européennes.

Puis, plus tard aux effets de phares de voiture ou encore les éclipses de soleil. Après l’impressionnisme, Il fait un pas de plus vers une forme d’abstraction cherchant à montrer la diffraction de la lumière et la pure sensation colorée. Giacomo Ballà, Lampadaire à arc, 1909 © Moma Luigi Russolo – Dynamisme d’une automobile, 1912-13, huile sur toile, 104cm x 140cm. Charles Lapicque, 1958. La lumière dans l'art et dans tous ses états Part. 1. Le blog reprend du service en lumière. Savez-vous que 2015 a été déclarée Année internationale de la lumière par l’Unesco ? Une occasion de vous parler de la lumière dans les arts plastiques. La compréhension des phénomènes lumineux est également une ouverture naturelle vers la physique. Ce thème peut donc être abordé dans le cadre des EPI (Enseignements Pratiques Interdisciplinaires) des nouveaux programmes 2016. Pour information, l’étude de ces phénomènes par la science s’appelle la photonique. A y regarder de plus près, on se rend alors vite compte de ce que la lumière n’est pas seulement omniprésente, elle intervient également dans la fabrication et le fonctionnement des multiples objets qui font notre société moderne et qu’ainsi elle façonne notre vie.

La lumière ouvre donc de nombreux champs qui méritent d’être étudiés. Thomas Edison (1847-1931) Pionnier de l’électricité, il serait également l’un des inventeurs du cinéma et de l’enregistrement du son. Aton, le dieu solaire. Apollon. Renoir ou le sacre de la lumière. Il y a 179 ans naissait Auguste Renoir, figure emblématique de l'impressionnisme, qui sut plus que tout autre transfigurer les sujets du quotidien par son traitement de la lumière et sa touche frémissante. « Vous arrivez dans la nature avec des théories, la nature flanque tout par terre. » Auguste Renoir Sensible aux atmosphères Renoir débute en décorant des céramiques.

À Paris, il rencontre Monet et Sisley et devient rapidement l’un des artistes les plus en vue parmi les impressionnistes. C’est Caillebotte qui acheta Le Bal du moulin de la Galette, les deux chefs-d’œuvre de Renoir. Peintre de figures L’artiste invente un art qui parvient à concilier modernité et retour à un certain classicisme. Scènes galantes Auguste Renoir, comme bien d’autres artistes du mouvement impressionniste, était un fervent admirateur de Jean-Honoré Fragonard (1732-1806), le peintre des fêtes galantes. Habité par la lumière. Peinture de lumière : l'art du vitrail selon Chagall. Marc Chagall fut un des plus grands créateurs de vitraux du XXe siècle. L’exposition qui doit ouvrir ses portes au Centre Pompidou Metz à la fin du mois de novembre entend faire le point sur cette facette essentielle de son génie. C’est seulement au début des années 1950 que Chagall, déjà soixantenaire et de longue date reconnu comme un artiste majeur du siècle, fait ses premiers pas dans le domaine du vitrail.

Dès lors, les grandes commandes ne cesseront plus, et l’artiste s’y adonnera avec passion. Le vitrail finira par former une sorte de grand œuvre au sein de l’œuvre, où les qualités profondes de l’art de Chagall, en épousant la lumière, seront transfigurées. Sans doute la profondeur et la fraîcheur de son inspiration religieuse le prédestinaient-elles à rencontrer et éprouver pour son propre compte cette forme accomplie et supérieure de l’art sacré qu’est le vitrail.

Le vitrail, une membrane vivante La chatoyance des couleurs Le défi de Jérusalem Transcender l’espace. Voyage dans les paysages de Monet, de Giverny à Venise. Dans les années 1880, Monet reprend son exploration de la côte normande. Il revient naturellement à Étretat où, en 1885, il croise Guy de Maupassant. L'écrivain a laissé une description amusée de Monet, « chasseur » plutôt que peintre, qui « allait, suivi d'enfants qui portaient ses toiles, cinq ou six toiles qui représentaient le même sujet à des heures diverses et avec des effets différents ». Depuis la falaise ou la plage, il peint les portes d'Amont et d'Aval, avec parfois l'Aiguille et la Manneporte, cette « voûte énorme où te passerait un navire », décrite par Maupassant. Pestant contre le temps, Monet s'emporte à l'occasion contre les pêcheurs dont, un jour, il guette la sortie en vain. En 1882, il séjourne pour la première Fois à Pourville, village côtier au sud de Dieppe, où sa famille le rejoint pendant l'été.

La Maison du pêcheur, Varengeville, 1882, Rotterdam, Musée Boijmans Van Beuningen ©Wikimedia Commons / Claude Monet. Connaissance des Arts – Actualité artistique et culturelle. L'art immateriel de la lumière. Fiat Lux ! La lumière artificielle a envahi le champ des arts plastiques. Devenue la matière même d'œuvres d'art, elle a ses explorateurs et ses manipulateurs.

Brève histoire, de László Moholy-Nagy à Olafur Eliasson et Claude Lévêque. L’importance de la lumière dans l’histoire de la peinture n’est plus à démontrer. « La question de la lumière dans la peinture vénitienne, le développement du clair-obscur, l’intérêt pour la lumière d’un Rembrandt ou d’un Vermeer, ou bien encore sa part dans l’esthétique impressionniste, sont des exemples parfaitement reconnus de la place de la lumière dans la pratique picturale », rappelle Charlotte Beaufort dans La Lumière dans l’art depuis 1950. Peinture projetée Le précurseur de ces « œuvres lumière » fut László Moholy-Nagy avec son Modulateur- Espace-Lumière (1922-1930), une machinerie tournante qui projette sur les murs environnants une succession d’ombres mouvantes.

Reconstruire des espaces Brouillards artificiels. Collection Musée Tate. Lumière ! – Arts plastiques. Les ressources présentées ici constituent des exemples de séquences spiralaires. Elles vous aideront à concevoir vos propres fiches de cours, impérativement basées sur les domaines du SCCCC et les compétences disciplinaires à travailler avec vos élèves. Entrées du programme : La matérialité de l’œuvre. Les qualités physiques des matériaux : les matériaux et leur potentiel de signification dans une intention artistique.

Questionnement sur le rôle de la lumière dans une réalisation plastique L’élève sera capable comprendre que la lumière, bien qu’élément immatériel, peut trouver sa place en tant que médium dans une réalisation plastique.L’élève sera capable comprendre que la lumière peut contribuer à faire passer une émotion dans une œuvre.L’élève sera capable de comprendre que la lumière peut être considérée comme un élément essentiel dans une démarche in situ.L’élève sera capable d’utiliser des outils numériques à des fins créatives. RÉSUMÉ DE LA FICHE : LUMIÈRE ! NIVEAU DÉBUT 5ème. Séquence 3 : la lumière est le sujet de votre travail. Voir le descriptif et la fiche d'évaluation en pièces jointes Quelques œuvres en lien avec cette notion : En panne d'idées ?

Consulter ces quelques liens : Entrées de l'ouvrage : Lumière et art contemporain : De James Plensa à Eduardo Kac Vitrail contemporain : Gerhard Richter, Pierre Buraglio, Valerio Admi Soleil, source primordiale : Anish Kapoor Mythique : Nancy Holt, Aurélie Nemours Divine : Andres Serrano, Marina Abramović Puissante : Erró, Takashi Murakami Universelle : Olafur Eliasson, Richard Long, Communauté Yuendumu Jeux optiques : Julio Le Parc, Ludovic Sauvage Dans l’œil : Victor Vasarely, Douglas Gordon, Guiseppe Penone Capter la lumière naturelle : Mark Rothko Céleste : Kader Attia, Anish Kappor Magique : Jutish Kallat, Tacita Dean, Yayoï Kusama.

Accueil Centre Pompidou. TexteBrut.