background preloader

Posthumanisme

Facebook Twitter

[PHILO] Le transhumanisme, un état contre nature : tour d’horizon des pensées du transhumanisme (2/2) sur Theoria. Nous avons vu la semaine dernière que le transhumanisme bouleversait notre rapport à l’homme et réanimait les éternelles questions sur son orgueil.

[PHILO] Le transhumanisme, un état contre nature : tour d’horizon des pensées du transhumanisme (2/2) sur Theoria

La première partie de notre réflexion sur les pensées du transhumanisme s’est articulée autour de deux rubriques : « Qu’est-ce qu’un transhumain ? [PHILO] Le transhumanisme, un état contre nature : Tour d’horizon des pensées du transhumanisme (1/2) sur Theoria. « Parlerons-nous un jour des hommes comme d’une espèce disparue ?

[PHILO] Le transhumanisme, un état contre nature : Tour d’horizon des pensées du transhumanisme (1/2) sur Theoria

»[1] Les robots prendront-ils le pas sur les humains ? Les technologies qui servent à donner aux robots des capacités mémorielles supérieures à celles des humains auront-elles pour conséquence d’assujettir l’homme ? Si l’homme incorpore des nanotechnologies, contribue-t-il à sa propre destruction ? Deviendrons-nous des humains domestiques dans une société de robots ? Sous toutes ces questions se cachent la crainte farouche de la disparition de l’homme, l’anticipation désagréable de son déclassement dans la hiérarchie des valeurs qui n’est plus cet anthropocentrisme hérité des philosophies cartésienne et kantienne au fondement de nos sociétés. Dans ce tour d’horizon des pensées du transhumanisme, nous verrons que les penseurs se sont confrontés à des questions majeures, à commencer par la définition du posthumain et du transhumain.

La science contre la mort : vers l'humain 2.0 ? "Nul ne peut anticiper les effets d’un bricolage incontrôlable du génome humain !

La science contre la mort : vers l'humain 2.0 ?

" C’est le cri d’alerte lancé par le docteur Israël Nisand. Dans son essai "Où va l’humanité ? " (Editions LLL), il met en garde contre les possibilités de fabriquer, hors de toute gouvernance mondiale, un humain augmenté par la technologie. Fantasme ? Non : la science livre depuis toujours un combat intense contre la maladie et la mort. Pour les "transhumanistes" américains - techno-prophètes soutenus par de puissants lobbies industriels - notre patrimoine génétique ou ADN est une information comme une autre, que l’on peut sans tabou, copier, éditer voire réécrire. Un Monde Sans Humains (docu Arte du 23 10 2012) Sarif Industries - Une nouvelle vision du futur. Conférence en podcast sur le posthumain / Yves Michaud / L’Université de Tous Les Savoirs [UTLS]

Se rendre superflu : la tentation du post-humain. Le "posthumain" est-il l'avenir de l'homme ? Vers l’homme augmenté ? Le Sarkophage, 15 mai 2011 Augmenter la performance humaine n’est pas seulement un rêve, vieux comme Icare, c’est aussi un champ infini pour créer des besoins et leur apporter des solutions, mais ce champ est beaucoup plus séducteur et rentable que ceux des commerces et industries classiques : en 20 ans le téléphone portable a atteint 8 sur 10 des homo sapiens qui peuplent actuellement l’anthropocène !

Vers l’homme augmenté ?

Ainsi « 500 millions d'Africains- sur 987 millions- possèdent un téléphone portable alors qu’ils sont 700 millions à ne pas avoir d’électricité. Un réseau téléphonique coûte moins cher qu’un réseau électrique. Et le retour sur investissement est rapide » (1). Il faudrait ajouter que l’aliénation provoquée par cet artifice (chacun convient que c’est bien pratique ! On peut distinguer trois familles de propositions pour augmenter les capacités naturelles de l’homme. . (1) Tristan Coloma. Transhumanisme : en route vers l'Homme augmenté. Bienvenue dans votre futur.

Transhumanisme : en route vers l'Homme augmenté

Un futur proche, très proche. Que vous avez le pouvoir de façonner... ou de laisser entre d’autres mains. Voici le premier billet d’une série consacrée à un courant de pensée technophile qui a déjà beaucoup fait parler de lui, j’ai nommé le transhumanisme. Vous connaissez sûrement les mythes de la pierre philosophale, de la fontaine de Jouvence, du Saint Graal, de Prométhée, d’Icare. Nous avons, de tous temps, rêvé de nous améliorer. Intelligence artificielle, robotique, nanotechnologies : la science progresse, inexorablement. A quand des implants, directement dans le cerveau, qui nous permettront de mieux voir, de surfer sur internet par l’esprit, sans smartphone ou sans Google Glass ? Conférence en podcast sur le posthumain / Yves Michaud / L’Université de Tous Les Savoirs [UTLS]

Posthumanisme / Transhumanisme. Post-humain. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Post-humain

Le post-humain ou posthumain est un concept issu notamment des champs de la science-fiction, de l'art contemporain et de la philosophie. L'apparition du concept de post-humain est étroitement lié au développement des nouvelles technologies après la Seconde Guerre mondiale, et des biotechnologies en particulier. Suite à l'invention de l'informatique, la cartographie génétique de l'ADN humain, parallèlement à celle d'autres espèces vivantes, a opéré un décentrement comparable à ceux opérés par Copernic et par Darwin.

Dans les deux cas, le rapport de l'homme au monde s'est toujours fait avec un « amoindrissement » de ce dernier au sein du macrocosme, corollaire d'un « désenchantement » du monde dans lequel il était habitué à vivre. Dans Particules élémentaires, de Michel Houellebecq, le narrateur est le dernier homme, qui rédige son récit avant l'avènement des machines, résultat du choix conscient d'une humanité parvenue à son terme. Humanités pour le post-humain - Yves Michaud.