background preloader

Réforme du collège et contestation(s)

Facebook Twitter

Réforme du collège : Le SNES quitte le ministère en colère. Réforme du collège: Les quatre points de réforme qui ne passent pas. ÉDUCATION NATIONALE Langues mortes, programmes d'Histoire...

Réforme du collège: Les quatre points de réforme qui ne passent pas

Le projet de réforme des collèges suscite beaucoup d'angoisse de la part des enseignants... Thibaut Le Gal La réforme de toutes les angoisses. Le projet de réforme du collège de Najat Vallaud-Belkacem, adopté le 10 avril par le Conseil supérieur de l'éducation, n'en finit plus de susciter la discorde. Les textes, qui doivent s'appliquer à la rentrée 2016, provoquent l’inquiétude ou le rejet de certains enseignants. 20 Minutes fait le point après les réponses formulées ce jeudi par la ministre sur RTL.

Qui veut tuer les langues mortes? L’option effraye enseignants et intellectuels qui depuis plusieurs semaines, multiplient pétitions, tribunes et mobilisations sur les réseaux sociaux, à coups de «#jesuislatiniste». Défendons le latin ! Une peur relayée par la droite et le centre à l’image de Rama Yade, qui accuse les socialistes de «préférer Jamel Debbouze» à l'apprentissage du latin. Une vision «culpabilisante» de l'Histoire? Réforme du collège : Vallaud-Belkacem dans la tourmente. Europe 1Louis Hausalter C'est l'un des postes les plus exposés du gouvernement.

Réforme du collège : Vallaud-Belkacem dans la tourmente

Najat Vallaud-Belkacem le savait en acceptant, en août dernier, de devenir la première femme ministre de l'Education nationale. Ces dernières semaines lui en ont apporté la confirmation. Sa réforme du collège cristallise les critiques. Celles de la droite et des syndicats d'enseignants, dont la plupart appellent à la grève pour le 19 mai prochain. La première grande épreuve ? "Il faut qu'elle tienne", dit Hamon. "Catastrophique" pour la droite. Invité d'Europe 1 mardi soir, Luc Ferry s'est lui aussi emporté contre la réforme de Najat Vallaud-Belkacem. Trop de com', pas assez de dialogue, dénoncent les syndicats. L'obsession de la com', voilà ce qu'on reproche si souvent à celle qui met soigneusement à jour son site web personnel et cultive sa communauté de fans sur les réseaux sociaux. Donner des gages. Réforme du collège : appel à la grève le 19 mai, Société. Le principal syndicat du secondaire, le SNES-FSU, vient d’annoncer dans un tweet qu’il appelait, avec d’autres syndicats, à une grève le 19 mai contre la réforme du collège portée par Najat Vallaud-Belkacem et prévue pour la rentrée 2016.

Réforme du collège : appel à la grève le 19 mai, Société

Le SNES-FSU vient de confirmer, dans un tweet, l’annonce du Snalc de ce matin. La FSU, FO, la CGT et Sud appellent à la grève le mardi 19 mai contre la réforme des collèges. Le Snalc avait, dès le 2 avril, appelé seul à la grève, le 13 mai. Il se rallie donc à cette nouvelle date. La réforme constitue, selon ce syndicat classé à droite, « une terrible attaque contre nos disciplines et notre liberté pédagogique et n’apporte aucune solution aux élèves les plus en difficulté ». Ensemble, ces organisations ont rassemblé 80 % des voix lors des élections syndicales de décembre.

Autonomie Le dispositif est jugé insuffisant par des associations d’enseignants, qui s’inquiètent. La majorité des Français contre la réforme du collège. Selon un sondage Odoxa pour iTélé, plus de six Français sur dix (61%) se déclarent opposés à la réforme du collège portée par la ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem.

La majorité des Français contre la réforme du collège

Cette dernière est au cœur de vives critiques de la part de l'opposition. Des voix se sont également élevées dans son propre camp. Si les sympathisants de gauche y sont davantage favorables (62%), ceux de droite s'y opposent majoritairement (75%). Tout comme ceux qui se déclarent sans préférence partisane (67%). Un effet de "nivellement vers le bas La réforme du collège semble déplaire aux classes moyennes (65%), aux Français les plus pauvres (67%), alors que les plus aisés ne sont "que" 58% à s'y opposer.

Que reprochent les Français sondés à la réforme? Des critiques pas liées aux origines.