background preloader

Health

Facebook Twitter

Dossier médical partagé : un progrès trop risqué ? Traiter l'intestin irritable grâce à l'alimentation. Enfin une bonne nouvelle !

Traiter l'intestin irritable grâce à l'alimentation

"Syndrome de l'intestin irritable" : l'appellation sonne comme une maladie rare. Mais cela arrive bien plus souvent qu'on le pense car ceux et celles (en particulier), qui souffrent de gaz, de ballonnements, de douleurs abdominales, de crampes et autres "réjouissances" à répétition s'en plaignent rarement auprès des amis ou collègues. Ces troubles intestinaux seraient même l'une des principales causes d'absentéisme au travail. Ceux qui s'intéressent plus aux symptômes qu'aux causes de ce SII, vous diront qu'on soulage ces douleurs et désagréments mais qu'on n'en guérit jamais. L'allopathie n'apporte aucun espoir, tout juste des médicaments facilitant la vie... en aggravant le cercle vicieux. C'était vrai jusqu'à récemment même si d'autres moyens, plus respectueux de notre écologie intestinale ont toujours existé pour trouver réconfort.

Mais la bonne nouvelle, c'est que le SII n'est plus une fatalité ! La revanche des nutritionnistes. Single course of antibiotics can mess up the gut microbiome for a year. In a battle against an infection, antibiotics can bring victory over enemy germs.

Single course of antibiotics can mess up the gut microbiome for a year

Yet that war-winning aid can come with significant collateral damage; microbial allies and innocents are killed off, too. Such casualties may be unavoidable in some cases, but a lot of people take antibiotics when they’re not necessary or appropriate. And the toll of antibiotics on a healthy microbiome can, in some places, be serious, a new study suggests. In two randomized, placebo-controlled trials of healthy people, a single course of oral antibiotics altered the composition and diversity of the gut microbiome for months, and in some cases up to a year. Such shifts could clear the way for pathogens, including the deadly Clostridium difficile. In the mouth, on the other hand, researchers found that microbial communities fared much better, rebounding in weeks after antibiotic treatments.

Gut microbial diversity was significantly altered by all four kinds of antibiotics, which lasted for months. Les somnicaments. Nos "horloges internes" sont mises à l’heure quotidiennement par des "donneurs de temps".

Les somnicaments

Ces "donneurs de temps" sont des facteurs extérieurs susceptibles de modifier la période ou le mouvement de chacun des deux balanciers, dont l’équilibre conditionne la qualité du sommeil. Voir l’article Chronobiologie du sommeil : l’horloge et le sablier. Il est important de comprendre que les somnicaments agissent sur l’horloge interne en exerçant un effet qui dépend du moment où ils interviennent.

Il est indispensable de savoir quand et comment les utiliser.De la même façon que pour animer une balançoire, selon le moment où on pousse, on peut accélérer le mouvement ou au contraire le ralentir. C’est ce qu’on appelle "l’effet de réponse en phase". Plus on se rapproche de quatre heures du matin, plus l’effet "donneur de temps" des somnicaments, sur le rythme circadien de la température, est puissant. . - avant 04h, ils retardent l’horloge. La sieste est la clé de voûte de l’équilibre veille-sommeil. Sommes-nous vraiment faits pour dormir ensemble ?

Pour une vie de couple épanouie au lit, la taille compte : un matelas de 160 cm vaut mieux que le classique 140, selon les spécialistes du sommeil.

Sommes-nous vraiment faits pour dormir ensemble ?

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Laure Belot Allons-nous cesser d'être masochistes au lit ? Apparemment, nous y travaillons. Sur les 4 millions de matelas vendus chaque année, la largeur 140 cm est toujours la star incontestée de nos nuits (65 % des matelas achetés en France). Le linge, principale source de moisissure dans les maisons. Des architectes plaident pour le retour des buanderies pour se protéger des moisissures.

Le linge, principale source de moisissure dans les maisons

Elles se nomment Acremonium strictum, Fusarium solaniou encore Aureobasidium pullulans… Et ne sont que quelques-unes parmi les très nombreuses moisissures qui peuvent empoisonner la vie en proliférant dans les espaces humides. «L'exposition aux moisissures est universelle. Celles-ci jouent un rôle critique dans l'écosystème», rappelle un rapport publié il y a quelques années par le Conseil supérieur d'hygiène publique de France.

Mais dès qu'elles s'installent dans les appartements, les maisons ou les lieux de travail, elles peuvent vite se transformer en problème de santé publique provoquant allergies, asthmes, mycoses ou encore rhinites. «Les moisissures comme tous les organismes vivants ont besoin d'humidité pour se développer. Disparition de la ventilation naturelle Si le linge représente une source de d'humidité, et donc de moisissures, il est toutefois loin d'être le seul. Pourquoi les allergies sont-elles en hausse? - Santé-Médecine. Novembre 2016 Près d'une personne sur trois est concernée aujourd'hui par un problème d'allergie et les chiffres continuent d'augmenter régulièrement.

Pourquoi les allergies sont-elles en hausse? - Santé-Médecine

De nombreux allergologues estiment même que dans moins de 10 ans, une personne sur 2 sera allergique. Le pourcentage d'allergiques a doublé en 15 ans dans les pays industrialisés ce qui alerte particulièrement tous les médecins et notamment les allergologues, alors que ce chiffre atteignait à peine 5% au début des années 70. Les maladies allergiques sont classées au quatrième rang par l'OMS. Statistiques. PUBLIC SOS Médecins France - Bienvenue sur SOS médecins France. The Trusted Resource for Parents.