Articles

Facebook Twitter
Patrick Damien's photos - Loïc Lemeur n'a pas d'Ipad. Il a un simple bloc de feuilles de papier. | Plixi
Quand j’entends, depuis une semaine, les cris d’orfraies, le dénigrement, le mépris, l’inquiétude qui émanent du clergé médiatique face aux nouvelles fuites de Wikileaks, je vois, hélas, une profession minée par des forces conservatrices et protectrices d’un ordre ancien, hostile à l’évolution de ses pratiques, qui veut se cramponner à des comportements d’un autre âge. Comme le disent plusieurs voix ce week-end, il s’agit du premier vrai conflit entre l’ordre établi, l’establishment, et la nouvelle culture du web. Pierre Chappaz parle de la première infowar. Et Reporter Sans Frontières a condamné samedi les tentatives pour réduire Wikileaks au silence. Wikileaks et la révolte du clergé » Metamedia | La révolution de l'information Wikileaks et la révolte du clergé » Metamedia | La révolution de l'information
Conférence Internet et démocratie ce samedi 6 décembre aux Champs Libres, tout nouvel hôte de la Cantine numérique rennaise : Les Champs Libres avaient réuni Dominique Cardon, sociologue, auteur de l’ouvrage La démocratie Internet (éditions du Seuil/La République des idées), et Anne-Marie Kermarrec, directrice de recherches à l’INRIA, où elle dirige un groupe de recherche sur les algorithmes et systèmes distribués large-échelle. La rencontre était animée par Pierre Maura. En voici un bref compte-rendu. « une vision radicale qu’il faut défendre » Internet, d?mocratie, wikileaks et la panique morale | Le blog de l'association BUG ? Rennes Internet, d?mocratie, wikileaks et la panique morale | Le blog de l'association BUG ? Rennes
La "révolution" Wikileaks en débat dans les médias
L'actu media web - WikiLeaks : la réaction de caste des médias français WikiLeaks n'a plus très bonne presse en France. Cette fois, c'est au tour de Libération d'en faire la démonstration en consacrant sa Une et trois pages au phénomène, sous ce double titre on ne peut plus clair : « La fuite en avant » et « La dictature de la transparence ». Et si certains doutent encore de l'opinion du quotidien sur Wikileaks, un coup d'œil (c'est le cas de l'écrire) sur l'illustration de Une lèvera tout doute : on nous ressort le bon vieil œil inquisiteur, en gros plan, référence évidente à Big Brother et toute sa symbolique de surveillance. Plus étonnant, pour prouver le danger que représente WikiLeaks, Libération fait appel à des philosophes et non des journalistes : Umberto Eco, Elisabeth Roudinesco, Françoise Gaillard et Jean-Claude Monod. Pas de signature de rédacteur pour traiter d'un phénomène qui questionne pourtant terriblement notre profession. « C'est parce que c'est un numéro spécial Libé des philosophes » me répondra-t-on. L'actu media web - WikiLeaks : la réaction de caste des médias français
WikiLeaks : la guerre contre le secret
Lettre ouverte à Eric Besson à propos de Wikileaks Flickr - apesphere - cc Du même auteur Monsieur le Ministre, Comme beaucoup de Français, je ne manifeste pas beaucoup d’empathie à votre endroit. La manière dont vous vous êtes laissé instrumentaliser par l’actuel Président entre les deux tours de la dernière élection présidentielle constituait une bonne base de départ(1). Lettre ouverte à Eric Besson à propos de Wikileaks
En profondeur Julian Assange : héros ou ennemi public? Journaliste:Laïla Maalouf Mise à jour le vendredi 23 septembre 2011 à 11 h 56 HAE Traité tour à tour de héros, d'anarchiste et de terroriste, le fondateur de WikiLeaks se plaît à entretenir le mystère autour de sa personne. WikiLeaks : Julian Assange : héros ou ennemi public? | International WikiLeaks : Julian Assange : héros ou ennemi public? | International
Et si Wikileaks ouvrait l'ère des Zones Autonomes Permanentes d'Information ? Julian Assange n'est sans doute pas le Messie que tous les contestataires de l'AlterNet attendaient. Et Wikileaks n'est peut-être pas cette "Agence de renseignement du peuple" idyllique rêvée par son mystérieux et très warholien fondateur.Mais il est peut-être de ces hommes rares qui accidentent l'Histoire et changent son cours en agissant comme un agent du Chaos créateur d'une réalité inenvisageable jusque-là: j'ai nommé les fameuses "Zones d'Autonomie Temporaire" (TAZ en VO abrégée) théorisées dès 1985 par le penseur cyberpunk, philosophe, poète et piratologue Hakim Bey dans "TAZ", un ouvrage évidemment libre de droit sur Internet et régulièrement actualisé depuis . De quoi s'agit-il exactement ? "La TAZ est comme une insurrection sans engagement direct contre l'Etat, une opération de guérilla qui libère une zone (de terrain, de temps, d'imagination) puis se dissout, avant que l'Etat ne l'écrase, pour se reformer ailleurs dans le temps ou l'espace". Et si Wikileaks ouvrait l'ère des Zones Autonomes Permanentes d'Information ?
Comment “tuer” WikiLeaks ? Comment “tuer” WikiLeaks ? C’est aussi une première historique. Il y a peu de temps encore, il était facile pour un gouvernement (qui le jugeait nécessaire) de se tourner vers la justice afin qu’elle ordonne le blocage d’une imprimerie ou décide la saisie d’une publication afin d’empêcher que soit divulguée et répandue une information contraire à ses intérêts vitaux. A l’heure de la mondialisation des données sur Internet, cela devient impossible voire même contre-productif. On appelle cela l’« effet Barbra Streisand ». « Il y a quelques années, un photographe avait pris en photo une des maisons de l’artiste.
Wikileaks, site errant
Au cours des dernières semaines, WikiLeaks a diffusé des fragments d'informations en provenance de plus de 25 000 câbles diplomatiques secrets du département d'État américain issus de partout dans le monde. Scandant des slogans comme «l'information devrait être libre» et «à bas la censure», environ 100 personnes ont circulé dans le centre-ville avant de s'arrêter devant le consulat américain. La métropole québécoise est l'une des villes où des citoyens se sont rassemblés pour protester contre la fermeture du site et contre les tentatives de supprimer son financement. Des marches similaires étaient aussi prévues à Olympia, dans l'État américain de Washington, à Dublin, en Irlande, et à La Haye, aux Pays-Bas. Selon Nadim Kobeissi, l'organisateur de la marche de Montréal, les autorités tentent de réduire le débit de la libre circulation des informations en ligne. Des Montréalais marchent en faveur du site Internet WikiLeaks | Fuites de WikiLeaks Des Montréalais marchent en faveur du site Internet WikiLeaks | Fuites de WikiLeaks
L'actu media web - WikiLeaks : la réaction de caste des médias français
OpenLeaks, un WikiLeaks sans publication directe OpenLeaks, un WikiLeaks sans publication directe 01net le 13/12/10 à 17h44 La nouvelle ne doit pas être du goût de la Maison-Blanche. En plus des fuites émanant de WikiLeaks, le gouvernement américain va devoir gérer une nouvelle source potentielle de problèmes. OpenLeaks.org, dont le site doit être ouvert ce lundi 13 décembre, se propose en effet de servir d’intermédiaire entre la presse et les informateurs.
Qui a peur de Wikileaks? Qui a peur de Wikileaks? Ça devait arriver. Depuis quelques temps déjà, les gouvernements étaient inquiets de voir le contrôle de l'information leur échapper sur internet. Jusque là, ils traînaient la liberté de la presse comme un fil à la patte, mais avaient appris à composer avec les médias traditionnels.
Wikileaks again: WikiLeaks is a legal innovation, not a tech one
Reporters sans frontières condamne les blocages, les cyberattaques et les pressions politiques contre cablegate.wikileaks.org, site de Wikileaks dédié à la publication des câbles diplomatiques américains. L’organisation s’inquiète également des propos de certains responsables politiques américains concernant Wikileaks et son fondateur Julian Assange. Fin novembre, suite à la publication de plus de 250 000 câbles diplomatiques, Julian Assange a dû retirer son site de ses serveurs en Suède et le faire héberger aux Etats-Unis par la compagnie Amazon.com. Celle-ci, à son tour, a subi les pressions politiques de la commission du Sénat américain sur la sécurité territoriale, et en particulier du sénateur Joe Lieberman, pour cesser d’accueillir le site du hacker australien. Après avoir été exclu d’Amazon, le site a trouvé refuge en France chez OVH pour une partie de son contenu. Reporters Sans Frontières - Wikileaks traqué ?
WikiLeaks et le contrôle d'Internet Jérémie Zimmerman, un des fondateurs de la Quadrature du Net, qui défend les droits et libertés sur Internet, montre comment les gouvernements américains et français, tentent, éventuellement avec succès, de faire peser sur les entreprises privées la responsabilité de la censure. WikiLeaks est devenu un emblème de l'information qui dérange et qu'on ne peut arrêter. Les déclarations récentes à son propos exposent de façon flagrante la volonté des gouvernements de contrôler Internet. Dès lors, il semble que deux camps s'affrontent dans un combat qui pourrait être l'un des plus importants que nous ayions à mener pour l'avenir de nos démocraties.
Jamais ce site n'avait autant fait parler de lui. A la Une à plusieurs titres : les "révélations" qu'il distille, les polémiques que cela provoque et les péripéties judiciaires de son co fondateur australien Julien Assange, désormais visé via Interpol pour répondre d'un "viol et agression sexuelle" en Suède. Avant le décryptage et les réactions ci-dessous, voyons d'abord son principe : Ecoutez ensuite "Place de la Toile" de Xavier de la Porte, du 14 novembre dernier, sur Le "data-journalisme" ou comment faire du journalisme avec les données : Et regardez "Les Matins" de Marc Voinchet de ce mardi intitulés ce mardi "Journalisme et démocratie : y-a-t-il une révolution WikiLeaks ?" : WikiLeaks imprime sa marque
WikiLeaks: US Senator Joe Lieberman suggests New York Times could be investigated | World news The New York Times building in Manhattan. Photograph: Ramin Talaie/Corbis A leading US senator suggested tonight that the New York Times and other news organisations publishing the US embassy cables being released by WikiLeaks could be investigated for breaking US espionage laws. Joe Lieberman, the chair of the Senate homeland security committee, told Fox News: "To me the New York Times has committed at least an act of, at best, bad citizenship, but whether they have committed a crime is a matter of discussion for the justice department." Lieberman also said that the department of justice should indict Julian Assange, the founder of WikiLeaks, under the 1917 Espionage Act and try to extradite him from the UK.
WIKILEAKS • Julian Assange : "Ne tuez pas le messager" Dans un éditorial publié par The Australian, le fondateur de WikiLeaks, qui vient d'être arrêté par la police britannique, se défend et déplore les attaques des autorités australiennes et américaines lancées contre l'organisation. En 1958, Rupert Murdoch, alors jeune propriétaire et directeur du News d’Adelaide, écrivait : “Dans le bras de fer entre le secret et la vérité, il semble inévitable que la vérité l’emporte toujours.” Il fallait peut-être y voir l’écho du travail de son père, Keith Murdoch, qui, en son temps, avait révélé que les soldats australiens étaient inutilement sacrifiés par les généraux britanniques sur les plages de Gallipoli.
WIKILEAKS • Julian Assange : "Ne tuez pas le messager"
WikiLeaks : Stoppez la répression
WikiLeaks : Stoppez la répression
La fuite diplomatique qui aurait pu faire gagner Hitler
Avec Wikileaks et Owni, la révolution numérique est en marche
Owni, pivot technique de la dernière fuite de Wikileaks
"Aveugler la conspiration" : dès 2006, la conception de WikiLeaks
Wikileaks n’est pas une révolution, mais un soubresaut
Wikileaks : anciennes et nouvelles lignes j@unes
Les statelogs de Wikileaks
L'action de WikiLeaks soutenue par 54% des Français
Wikileaks et la révolte du clergé » Metamedia | La révolution de l'information