background preloader

La sécurité des objets connectés

Facebook Twitter

Ceci est le fruit de mes recherches sur la sécurité des objets connectés, dans le cadre du C2i niveau 1. Cette sitographie contient des références journalistiques, universitaires et des publications diverses, ainsi qu'une vidéothèque.

En outre, une sélection de pearltrees sur le même sujet vient étayer cette entreprise.
Ce travail sera présenté en 2 sections: Demain, l'Internet des objets. Internet est devenu en quelques années le vecteur principal de diffusion de l’information. Il s’est imposé dans de nombreux domaines comme une infrastructure essentielle pour les individus, les entreprises et les institutions. Toutefois, ses capacités d’extension, au-delà des seuls ordinateurs et terminaux mobiles, sont encore considérables car il devrait permettre l’interaction d’un nombre croissant d’objets entre eux ou avec nous-mêmes. Internet se transforme progressivement en un réseau étendu, appelé « Internet des objets », reliant plusieurs milliards d’êtres humains mais aussi des dizaines de milliards d’objets.

Cette évolution soulève de nombreuses questions relatives à la croissance économique et aux mutations sociales qu’elle entraînera, mais aussi aux libertés individuelles et à la souveraineté nationale. Évolution du nombre d'objets connectés, par type (milliards) Sommaire de la Note d'analyse 22 - Demain, l'Internet des objets L'Internet des objets : de quoi s'agit-il ? BIMO Forum 2015 - Etat de l'art de l'internet des objets : L'industri… AiCarnot Livre Blanc Objets CommunicantsetInternet des Objets long. C'est quoi au juste, l'Internet des objets. Dans quelques années, toutes les pièces de votre intérieur intégreront des objets connectés. Dans la cuisine, le frigo vous proposera des recettes adaptées à son contenu, la balance de la salle de bains ne se contentera plus de vous peser mais analysera votre rythme cardiaque et compilera ces données sur votre smartphone, les enceintes iront chercher la musique en Wi-Fi sur le Net et, dans la chambre de bébé, le babyphone intégrera une caméra et surveillera en plus la température et l’humidité de la pièce.

Dans quelques années… ou dans quelques heures, puisque tous ces exemples existent et sont déjà sur le marché, alors que le simple fait de les imaginer il y a seulement deux ans relevait de la science-fiction. Jusqu’ici, se servir d’Internet imposait d’utiliser un appareil avec écran. L’Internet des objets est une révolution car, pour la première fois, des objets du quotidien peuvent être reliés à d’autres et même directement au réseau. Et les possibilités semblent infinies. Objet Connecté : histoire et définitions. Internet des Objets, IoT, objets connectés… Autant de termes qui peuvent paraître flous pour les moins technophiles, imprécis pour les autres. A l’heure où les objets connectés se démocratisent un peu plus chaque jour, revenons un moment sur leur histoire et l’origine de ce que nous appelons l’IoT. Définitions des objets connectés, de l’Internet of Things (IoT) et de l’Internet des Objets (IdO) Toutes ces notions se mélangent un peu, pas vrai ?

Et il est souvent difficile d’établir avec précision à partir de quand un objet et connecté et à partir de quand débute l’Internet des Objets. Le terme d’Internet des Objets ne possède pas encore de définition officielle et partagée, qui s’explique par le fait que l’expression est encore jeune et que le concept est encore en train de se construire. Source : L’Internet des objets de Pierre-Jean Benghozi, Sylvain Bureau et Françoise Massit-Folléa (Edition MSH) Histoire des objets connectés (IoT / IdO) Mais l’aventure ne s’arrête pas là.

News High Tech du secteur Objets connectés. Formation diplômante Webmaster - Toulouse - Mais, c’est quoi l’Internet des objets? Un grille-pain qui donne la météo, une raquette de tennis qui enregistre vos mouvements et vous aide à progresser, une voiture qui peut vous sauver la vie, une machine à laver qui prévient le service de réparations en cas de panne... Plus qu’un simple fantasme de geek, les objets connectés sont déjà présents dans les usages des professionnels comme des particuliers. Il n’existe pas de définition standardisée de l’Internet des Objets (IdO). Les objets connectés sont des objets qui interagissent avec leur environnement ou fournissent des informations. Il existe deux types de communication : soit d’objet à personne, soit de machine à machine (M2M).

L’Internet des objets, c’est la rencontre du matériel, et du logiciel, le tout enrichi par toutes les interactions sociales humaines sur le web fixe ou mobile. L’internet des objets dans la vie quotidienne L’IdO prend sa source chez les professionnels mais fait son chemin dans notre quotidien. Développement économique et Internet des objets. Internet des objets - IdO - Internet of things - IOT. Selon l’Union internationale des télécommunications, l’Internet des objets (IdO) est une « infrastructure mondiale pour la société de l'information, qui permet de disposer de services évolués en interconnectant des objets (physiques ou virtuels) grâce aux technologies de l'information et de la communication interopérables existantes ou en évolution ».

En réalité, la définition de ce qu’est l’Internet des objets n’est pas figée. Elle recoupe des dimensions d’ordres conceptuel et technique. D’un point de vue conceptuel, l’Internet des objets caractérise des objets physiques connectés ayant leur propre identité numérique et capables de communiquer les uns avec les autres. Ce réseau crée en quelque sorte une passerelle entre le monde physique et le monde virtuel. Les objets connectés produisent de grandes quantités de données dont le stockage et le traitement entrent dans le cadre de ce que l’on appelle les big data. Objets connectés, entre curiosité et inquiétude | VITA 2.0. Un sondage Ifop a été effectué en novembre 2015 pour Hiscox, assureur spécialisé notamment en cyber-risques, auprès d’un échantillon représentatif des plus de 15 ans, en France. Les résultats sont éloquents (et peu surprenants) : oui les Français sont attirés par cette nouvelle technologie et oui, nombreux sont ceux à ne pas l’adopter pour le moment par crainte du piratage notamment.

Ainsi, 65 % pensent que leurs données sont mal protégées, beaucoup ignorent tout de la circulation de celles-ci et 76 % sont opposés à tout partage de ces informations. Pourtant, parmi ces mêmes personnes, plus de 30 % comptaient offrir au moins un objet connecté à Noël (particulièrement des objets liés à la maison connectée, au sport et à la santé). Si vous voulez en apprendre plus sur les enjeux majeurs entourant les objets connectés et l’internet des objets, nous vous invitons à lire le billet Internet des Objets, comment protéger l’individu sur notre site VITA.

New 0 0 0 0. MEDIATHEQUE. Qu’est-ce que l’Internet des objets? France 2 - Envoye Special - Les Objets Connectes à Internet WiFi / 4G. Les Idées au clair #1 : Les objets connectés. The Internet of Things podcast. DROIT ET SECURITE DES OBJETS CONNECTES. 2014 INHESJ CIGREF securite objets connectes. Droit des réseaux et objets connectés. ARTICLES, RAPPORTS ET NOTES D'INFORMATION. VM Objets Connectes. 4AA5 4759ENW. Chaire colloque internet des objets article ph davadie. Note 2 Sécurité des objets connectés mars 2014. Conférence CIO Sécurité : des données personnelles aux objets connectés. Internet des objets (IoT) : la sécurité en questions - ZDNet. Le développement des objets connectés à Internet ou 'IoT' (Internet of things) s’accélère. Il est vrai que le domaine concerné est vaste. Selon l'institut d'études Idate (1), l'IoT inclut les terminaux communicants et le M2M (Machine to machine), « en allant bien au-delà du M2M, puisqu'il permet la connexion de n'importe quel objet à Internet, même si cet objet ne dispose pas des composants électroniques requis pour une connexion directe (on utilise alors un terminal intermédiaire) ».

Il inclut également les wearables, qui nécessitent eux aussi un terminal intermédiaire pour se connecter. Selon l'IDATE, le marché de l'IoT se subdivise en trois segments (cf. schéma ci-contre: ): Nombre d'objets connectés par types, en milliards d'unités (Source: IDATE, 04/2015) L'Idate constate également que l'IoT se développe, à la suite du M2M, « grâce au marché vertical essentiellement dans des boucles logistiques fermées - c'est à dire entièrement contrôlées par un seul et même acteur ». Objets Connectés : Pas D'attaques De Masse En 2015, Mais Qu'en Est-il Des Données. INFORMATION : la publicité diffusée sur ce site est l'unique source de revenus, permettant de vous proposer gratuitement ce contenu en finançant le travail journalistique. Si vous souhaitez la survie d'un web libre et gratuit, merci de désactiver votre bloqueur de publicité ou de mettre UnderNews en liste blanche.

Vous souhaitez aider tout en limitant la publicité ? Faites un don ! En savoir plus Publié par UnderNews Actu <A HREF=" Infographie – Dans ses prédictions de sécurité pour 2015, Trend Micro, acteur majeur du marché de la cyber-sécurité, s’est intéressé cette fois à la problématique des objets connectés. De nouvelles technologies innovantes pointent à l’horizon, mais elles offrent aux cybercriminels de nouvelles opportunités de frapper. Selon les experts Trend Micro, les objets connectés ne seront pas attaqués massivement en 2015 en raison de la grande diversité technologique actuelle.

Vous avez aimé cet article ? Loading... La sécurité de l'Internet des objets continue de préoccuper - Tech. La sécurité des objets connectés reste une source majeure de préoccupation, alors que ces derniers envahissent de plus en plus notre quotidien. L’Internet des objets, c’est bien. Mais l’Internet sécurisé des objets, c’est mieux. Or en la matière, les sociétés de ce secteur peinent à se montrer vraiment convaincantes sur leurs capacités à protéger correctement les données collectées et exploitées par ces appareils. C’est un problème, car le nombre de gadgets électroniques capables de se connecter au réseau des réseaux est en train d’exploser.

Même les grosses entreprises ayant des activités dans l’Internet des objets ne rassurent pas. Sauf que les travaux de chercheurs rattachés à l’université de Princeton nuancent cette impression. Et il ne faut parfois pas grand chose pour relancer les craintes sur la sécurisation des objets connectés. Seul le code postal était divulgué en clair. Bref, plus de peur que de mal.

Lire Google (et non pas Alphabet ?) Objets connectés et protection des données personnelles : le paradoxe. « Vivons heureux, restons connectés ? » Le marché des applications et objets connectés connaît actuellement une croissance fulgurante. Qu’on y soit favorable ou non, des millions de capteurs connectés ont désormais intégré les objets du quotidien, au premier plan desquels figurent les smartphones, mais également les bracelets et trackers d’activité, pèse personnes, montres, automobiles… qui, via une application mobile, sont amenés à collecter, analyser, stocker et restituer une multitude de données en rapport avec un individu, son environnement, sa consommation, ses habitudes, son hygiène de vie ou encore sa santé. Pour fonctionner au mieux de leurs capacités, ces objets connectés ont besoin d’être alimentés par les données des utilisateurs, sans d’ailleurs que ceux-ci aient nécessairement conscience des informations qui sont partagées, des destinataires exacts de leurs données, ni de l’usage qui peut en être fait ultérieurement.

Les perspectives d’amélioration envisageables. Objets connectés : les inquiétantes failles de sécurité dont vous n'avez pas conscience. Télévision, pèse-personne, thermostat et autres hubs domotiques... les objets connectés tentent d'envahir nos maisons et de s'infiltrer au coeur même de leur réseau numérique. Pourtant, malgré leur objectif de nous simpliflier la vie, leur développement semble encore assez poussif ; en raison sans doute de leur manque criant de sécurité. C'est ce que révèle une étude menée par la division Sécurité de Hewlett Packard : rien de moins que 250 vulnérabilités ont été relevées par les experts d'HP Fortify au sein des 10 objets connectés les plus populaires.

Ces failles de sécurité seraient, selon Mike Amistead, le manager général d'HP Fortify, le symptome de la ruée des entreprises sur le créneau des objets connectés. Il estime en effet que les start-ups se lançant sur ce marché tenteraient de commercialiser leur produit le plus rapidement possible avant la concurrence... au mépris de la garantie d'un niveau de sécurité suffisant des réseaux et des données personnelles. Objets connectés : les Français entre tentation et crainte du piratage. Les objets connectés suscitent à la fois la curiosité et la défiance d’utilisateurs potentiels inquiets pour leurs données personnelles. C’est ce qui ressort d’une enquête menée en ligne par l’institut Ifop entre le 18 et le 20 novembre 2015 auprès d’un échantillon représentatif de la population française de 15 ans et plus. Et ce pour le compte de l’assureur spécialiste des cyber-risques Hiscox.

Premier constat : 57% des personnes interrogées (76% chez les 18-25 ans) déclarent maîtriser la notion d’objets connectés, mais elles sont également 58% à juger « intutiles » les objets connectés (des thermostats aux bracelets – ou trackers d’activité, en passant par les montres et les drones). Malgré tout, 22% des répondants disent utiliser au moins un objet connecté dans leur quotidien et 31% en offriront à Noël. Les objets de la maison connectée (16%) et ceux de la santé (11%) sont les plus souvent cités. Ils devancent encore très largement les équipements de loisirs (2%). Lire aussi : Les objets connectés représentent-ils un risque ? « Demain, il y aura des morts » à cause des objets connectés, selon l’ANSSI. Et si les objets connectés étaient la plus grande faille qu’entreprises et particuliers pouvaient offrir aux hackers. Atlantico : On trouve de plus en plus d'objets connectés sur le marché.

De la santé à l'industrie en passant par les wearables, leurs applications sont multiples. Les risques qui y sont associés aussi. Quelles sont les problématiques de cybersécurité que posent les objets connectées ? Jean-Louis Lanet : Les objets connectés posent plusieurs problèmes de sécurité. Le premier est d’ordre architectural (la façon dont les objets sont reliés entre eux et envers le monde extérieur).

Bien souvent, les objets connectés le sont via une passerelle par exemple la maison connectée via une box. En plus de ce type d’attaque, on trouve aussi des objets connectés qui peuvent être dans la nature comme des réseaux de capteurs. Un autre problème lié aux objets est la fuite d’information personnelle. L’usager ne perçoit pas la possibilité de corrélation. Quelles sont les pistes évoquées pour remédier aux risques sécuritaires associés aux objets connectés en général ? Atlantico sur facebook notre compte twitter. Cybercriminalité: la sécurisation des objets connectés est en marche au FIC.

La multiplication des objets communicants, les IoT en anglais pour Internet Of Things, est une excellente opportunité pour la cybercriminalité. Sachant qu'à chacun de ces objets correspond une adresse IP, leur diffusion rend les réseaux très perméables. « On estime à plus 50 milliards leur nombre d'ici 2020, soit 7 objets connectés par personne sachant qu'il y aura 7,5 milliards d'habitants sur terre. Les hackers vont pouvoir profiter d'une perméabilité des systèmes d'informations jamais atteintes jusqu'à présent. Et si la sécurité était en réalité le principal enjeu de l'Internet des objets ?

» A cette question posée en introduction de son exposé lors du 8e Forum International de la Cybersécurité, Christophe Joly, le directeur sécurité de Cisco France, a bien sûr répondu par l'affirmatif en chiffrant à plus de 375 milliards de dollars le marché annuel du cybercrime qui se profile. Sécuriser l'électronique embarquée Le modèle de sécurité actuel n'est plus adapté. Zoom sur la sécurité et le piratage des objets connectés… On est en droit de se demander si les objets connectés, destinés à collecter des informations sur notre vie quotidienne présentent un niveau de sécurité élevé, tout comme le serait une banque qui propose ses services en ligne. À ce jour, aucun système n’est infaillible, mais il est possible d’agir pour protéger ses données personnelles. La technologie et la récolte de données personnelles sont des éléments qui inquiètent de nombreuses personnes, à tort ou à raison.

Toutefois, avec le développement des techniques, les objets connectés sont de plus en plus intelligents. Quels sont les risques liés aux objets connectés ? Protégez vos données personnelles et vos objets connectés ! Les risques de la collecte des informations récupérés par les objets connectés Les principaux risques liés à l’utilisation d’objets connectés dans la vie quotidienne sont : le vol de données, le détournement à un but lucratif, l’usurpation d’identité dans un cas extrême.

Exemple d’objet connecté : Renforcer la sécurisation des objets connectés. L'Internet des Objets passe-t-il le test de la sécurité. Catégorie : Des données et des objets Se coacher. Les objets connectés et la sécurité, ce qu'il faut savoir. Le téléphone portable est le pire espion ?!! (Envoyé Spécial) Sécurité des objets connectés, une affaire de visibilité. Objets connectés et sécurité des données.

Internet of Things : l’objet connecté présente-t-il un risque pour l’avenir ? Objets connectés vers la fin de notre vie privée ? Les objets connectés, le prochain défi à relever pour la sécurité ? | Advens. Sécurité des objets connectés (INHESJ-CIGREF): Rapport 2014. AUTRES PEARLTREES SUR LA QUESTION. Sécurité de l'internet des objets. Sécurité des objets connectés. Sécurité de l'internet des objets. Sécurité objet connecté. La sécurité des objets connectés. Santé connectée.