background preloader

Masse 64D-(04)

Facebook Twitter

Relai

Mes premiers pas dans la domotique. Quand on a une maison relativement neuve, un métier d’informaticien, quelques connaissances (modestes) en électricité, pour ami un domoticien, comment ne pas se lancer dans ce sujet ? Il y a quelques mois, Google me renvoie sur ce blog lorsque que je commençais à m’intéresser au sujet. Séparés de seulement 15 bons kilomètres de notre serviteur Spy, il ne m’a pas fallu longtemps pour le rencontrer. Après quelques échanges et un courant qui passe vite bien, je me retrouve avec une Zibase à la maison … c’était là le début de l’aventure ! Le coeur du système : la Zibase Tout d’abord, j’ai fait le choix de la solution de Zodianet pour sa simplicité et la facilité à associer les éléments et programmer les scénarios. La Zibase (à gauche en noire) reliée en ethernet au réseau local domestique. La Zibase au célier, au milieu du reste … 15 micromodules Tyxia 463 (volets roulants) Passés les tests et premiers joujous avec la Zibase, il m’a fallu lui donner un réel intérêt.

Compteur électrique OWL CM119. Ca y est, je me lance dans la Domotique. Bonjour zà tous, Je fais un petit billet rapide pour annoncer que je me lance officiellement dans la Domotique (mais bon, c’est pas une annonce de portée mondiale non plus, hein ). Ca risque de n’intéresser que peu de personnes mais mon blog me servant principalement de bloc-note et autre aide à la mémoire, ben voilà, quoi, je note. J’ai donc pour cela recyclé un vieux MacMini, avec un Core2Duo à 2 GHz et 2 Go de RAM, propulsé par une Debian 6.

Première étape : consolider l’existant J’avais déjà en place depuis quelques mois un relevé de la consommation électrique de ma maison, grâce à un boîtier CurrentCost, connecté à un Seagate DockStar détourné avec une Debian. Le MacMini étant tout le temps en marche, j’ai du coup migré une machine virtuelle chargée de faire de la surveillance de mon réseau informatique (basé sur Centreon/Nagios) dessus. Seconde étape : déterminer les technologies à utiliser Le X10 a pour principal avantage son coût, par rapport à d’autres technologies. Qu’est-ce que la domotique? Mon appartement Domotique.

Après le Web 2.0 , le Web des objets se contruit ! - L’éducation à la culture informationnelle - Blog LeMonde.fr. Repenser l?internet des objets (1/3) : L?internet des objets n?est pas celui que vous croyez ! ? InternetActu.net. Par Daniel Kaplan le 23/04/09 | 18 commentaires | 6,410 lectures | Impression L’”internet des objets” (internet of things), ne mérite pas son nom, explique Daniel Kaplan, délégué général de la Fondation internet nouvelle génération (Fing). D’une part, parce que la mise en réseau des objets se réalise aujourd’hui en silos – applications, services, organisations –, ce qui n’a rien à voir avec l’interconnexion généralisée qu’incarne l’idée d’inter-réseau. Ensuite, parce qu’au contraire de l’internet depuis son origine, il ne porte en général aucune vision transformatrice. Mais peut-on imaginer de porter le fer de l’internet au cœur du système des objets, du système industriel ? Comment, et pourquoi faire ?

Première partie d’une série de trois articles [lire la 2e partie et la 3e] sur la perspective de l’”internet des objets”, ce qu’il dit de l’avenir des réseaux, du numérique – et des objets. L’objet internet Ce second motif nous intéresse beaucoup. Un objet de l’internet, en quelque sorte. Radio-identification. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une puce de radio-identification EPC utilisée par Wal-Mart La radio-identification, le plus souvent désignée par le sigle RFID (de l’anglais radio frequency identification), est une méthode pour mémoriser et récupérer des données à distance en utilisant des marqueurs appelés « radio-étiquettes » (« RFID tag » ou « RFID transponder » en anglais)[1].

Les radio-étiquettes sont de petits objets, tels que des étiquettes autoadhésives, qui peuvent être collés ou incorporés dans des objets ou produits et même implantés dans des organismes vivants (animaux, corps humain[2]). Les radio-étiquettes comprennent une antenne associée à une puce électronique qui leur permet de recevoir et de répondre aux requêtes radio émises depuis l’émetteur-récepteur. Ces puces électroniques contiennent un identifiant et éventuellement des données complémentaires.

Cette technologie d’identification peut être utilisée pour identifier : Principe[modifier | modifier le code] Les nouveaux visages d'Internet. L’INTERNET DES OBJETS. «L’Internet des objets» Aujourd’hui, c’est déjà demain La vie quotidienne de millions de personnes a été bouleversée par l’Internet, qui nous relie les uns aux autres, indépendamment des distances et des fuseaux horaires. Aujourd’hui, selon un rapport récemment publié par l’UIT, nous sommes à la veille d’une nouvelle révolution: au cours des vingt prochaines années, le nombre d’internautes, pourtant en pleine augmentation, sera vraisemblablement infime par rapport à la multitude d’objets inanimés qui pourront communiquer les uns avec les autres par voie électronique.

Par exemple, les réfrigérateurs pourront échanger des informations avec les rayonnages des supermarchés, les machines à laver pourront faire de même avec les vêtements — et même les vêtements que vous portez pourront «parler» à d’autres objets qui vous entourent. La mise en place de l’infrastructure nécessaire à l’Internet des objets avance à grands pas (Figure 1). Les technologies en vedette De nouveaux marchés potentiels. The internet of things | Are you ready for the Internet of Things?

Code 2D (QR Code) Innovations web - Tout (ou presque) sur le QR-Code. Refaire société : La ville Cyborg. "Refaire Société", tel est le programme de la République des Idées, ce collectif animé par plusieurs intellectuels et chercheurs autour de l'historien Pierre Rosanvallon. A l'occasion de son colloque annuel qui se tenait mi-novembre à Grenoble, nous sommes allés suivre les conférences notamment celles qui évoquaient les questions de participation au croisement des nouvelles technologies.

Comment "refaire société" ? Tel est le dossier que nous vous proposons sur InternetActu. La science-fiction s’est toujours intéressée à l’usage incontrôlé de la technologie et la manière dont elle transforme l’homme, la société et son environnement. Elle s’est bien sûr intéressée au premier d’entre eux, la ville, qu’elle soit technologique, immatérielle ou numérique, explique le philosophe Philippe Simay, rédacteur en chef à La vie des idées et à Metropolitiques.eu. L’ambivalence du Cyborg, l’homme prothétique Tout le long de son histoire, le terme n’a cessé de donner lieu à des ambiguïtés. Ville intelligente.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'expression « ville intelligente » est une traduction de l'expression smart city. Ce concept émergent — dont les acceptions sont mouvantes en français[1] — désigne un type de développement urbain apte à répondre à l'évolution ou l'émergence des besoins des institutions, des entreprises et des citoyens, tant sur le plan économique, social, qu'environnemental[2]. Une ville peut être qualifiée d’intelligente quand les investissements en capitaux humains, sociaux, en infrastructures d'énergie (électricité, gaz[3]), de flux (humains, matériels, d'information) alimentent un développement économique durable ainsi qu’une qualité de vie élevée, avec une gestion avisée des ressources naturelles, au moyen d'une gouvernance participative et d'une utilisation efficiente et intégrée des NTIC (en 1992 G.

Dupuy parle à ce sujet d'« informatisation des villes »[4]). Le concept anglo-saxon de smart cities[modifier | modifier le code] Amsterdam Smart City. Exemples de projets Domotique. "Avec mon ordinateur, j'ai ouvert et fermé la porte d'une banque" Il y a quelques jours, le département de la Sécurité intérieure des États-Unis a reconnu que le fonctionnement d'une centrale de production d'énergie avait été perturbé par une attaque informatique sur le sol américain. L'internaute français fo0_ explique au Point.fr tout ce qu'il est possible de faire, sans compétence particulière, depuis un simple ordinateur.

Pour que les entreprises et les particuliers en soient enfin conscients. Pourquoi tant d'attaques en ce moment ? En fait, les attaques les plus spectaculaires sont dues au grand nombre d'Interface Scada. Ce logiciel, dont l'acronyme signifie Supervisory Control and Data Acquisition, permet de prendre à distance le contrôle d'une machine. Industrialisation aidant, les Scada se sont imposés dans toute la société, des usines - à travers les pompes hydrauliques ou les turbines - aux aéroports, en passant par les hôpitaux. Ah bon, et qu'avez-vous réussi à faire, par exemple ? Oui, et j'ai même pris le contrôle d'un crématorium... Domotique.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Représentation graphique schématique d'items relatifs à l'« habitat intelligent » (version évoluée de la domotique des années 1970-80), avec leurs relations entre eux et avec l'usager Maison de démonstration dite « Maison T-com », à Berlin Les domaines de la domotique[modifier | modifier le code] Exemple d'interface avec un logiciel de contrôle de l'éclairage Le Home cinema est l'un des « services » qui peut, être intégré dans la domotisation Exemple d'une famille de modules domotiques électroniques et électromécaniques (vannes, vérins) pouvant être commandés par une même unité centralisée Les principaux domaines dans lesquels s’appliquent les techniques de la domotique sont : Domotique et environnement[modifier | modifier le code] La domotique utilise des TIC qui peuvent être très consommatrices d'énergie et de matières rares ou précieuses.

Avec le temps, la domotique tend à sortir de la maison. Coût de la domotique[modifier | modifier le code] A quoi ressemblera une usine, demain ? - Dossiers spécial industrie. Internet des objets et Réalité augmentée. Internet of things (IoT) / everyware / Ubiquitous computing. 50 objets connectés français - dossier. News High Tech du secteur Internet des objets.

L’Internet des objets - Définir l’internet des objets. 1L’internet des objets est une notion complexe. Entre les puces RFID, les solutions de nommage ou middlewares, l’internet des objets est composé de nombreux éléments complémentaires ayant chacun leurs propres spécificités. Pour mieux appréhender la notion, nous proposons de définir les grands principes de l’IdO tels qu’ils apparaissent aujourd’hui à la lecture des recherches et des rapports réalisés sur la question. 2Si tout le monde ou presque est d’accord pour dire que l’IdO est, sinon l’internet du futur, du moins une dimension fondamentale de l’internet de demain, il n’existe pas de définition standard, unifiée et partagée de l’internet des objets.

Certaines définitions insistent sur les aspects techniques de l’IdO, tandis que d’autres se concentrent plutôt sur les usages et les fonctionnalités. Il faut réussir à exprimer ce que représente l’internet des objets tout en restant accessible aux non-experts, et suffisamment concret pour représenter son impact dans la vie quotidienne. L'internet des objets. Dans la vision globale de l'Internet des objets, les objets qui nous entourent sont dotés d'une capacité à communiquer, traiter des informations, prendre des décisions, envoyer des informations et des commandes. Ces fonctionnalités rendent ces objets « intelligents » dans le sens où ils sont capables d'opérer de manière autonome.

L'Internet des objets repose donc sur des communications entre machines (M2M), sans intervention humaine dans ces échanges. En effet, ces objets ne seront pas installés, et utilisés, par des ingénieurs télécoms, et cette nouvelle frange de l'Internet ne sera pas administrée par un ingénieur réseau. L'idée est donc que ces objets soient simplement installés et mis en fonctionnement. Pour ce faire, nombre de ces objets utiliseront des communications sans fil et fonctionneront sur pile, voire sur un système de récupération d'énergie. Ces objets peuvent être... Internet des objets. L'Internet des objets est un néologisme qui se rapporte à l'extension d'Internet à des objets et à des lieux dans le monde réel. L'Internet que nous connaissons ne se prolonge pas au delà du monde électronique.

L'Internet des objets a pour but de prolonger l'Internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide Web, en utilisant le protocole de...) au monde (Le mot monde peut désigner :) réel en fixant des étiquettes munies de codes ou d'URLs aux objets ou aux lieux.

Ces étiquettes pourront être lues par un dispositif mobile sans fil et des informations relatives à ces objets et lieux seront retrouvées et affichées. Composants système Une étiquette physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Étiquettes et systèmes de lecture d'étiquettes Étiquettes RFID Étiquettes graphiques Étiquettes de type SMS Standardisation.

Actes+de+l'université+d'été+2006. C'est quoi l'Internet des Objets ? Quels risques pour la sécurité. L‘Internet des objets (Ido) est une révolution qui a déjà commencé, mais dont l’ampleur reste encore à venir. Que signifie exactement ce phénomène ? Présente–t-il un risque pour la sécurité de nos ordinateurs, nos réseaux et nos données personnelles ? L’internet des objets (Ido, ou en anglais Internet of Things, IoT) représente pour le secteur informatique et industriel un levier de croissance considérable, et pour les particuliers ou les entreprises clientes de profonds – mais difficilement perceptibles – changements au quotidien.

Concrètement il s’agit des milliards d’objets « intelligents » et connectés, qui communiquent en permanence ou à intervalles réguliers, pour transmettre à des systèmes d’information distants un état, un relevé, un statut, une consommation, une alerte, un besoin, une géolocalisation, etc. De façon générale, tous nos appareils du quotidien sont susceptibles d’intégrer l’Internet des objets : Internet des objets : quid de la sécurité ? 10 choses à savoir sur l'internet des objets. L'internet des objets est sorti des amphis des universités et de la quasi-science fiction pour devenir un sujet courant lors des réunions des conseils d'administration et des sessions de planification des produits.

Quels sont donc les 10 points essentiels à connaître sur l'internet des objets? 1. Qu'est-ce qu'un "objet" ? Cet "objet" véhiculé par le concept de l'internet des objets désigne tout objet pouvant contenir un dispositif informatique embarqué et connecté. Ainsi, un "objet" dans l'internet des objets peut aussi bien être un conteneur maritime doté d'une étiquette RFID qu'une montre grand public équipée d'une puce WiFi qui envoie des données sur la condition physique ou de courts messages à un serveur quelque part sur internet. 2.

Pourquoi maintenant ? Si vous vous intéressez à la technologie depuis un moment déjà, vous savez que ce qui est présenté comme nouveau et innovant est souvent une réminiscence d'une technologie passée qui était aussi présentée comme telle. 3. 4. 5. 6. 7. Hypertext Transfer Protocol. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'HyperText Transfer Protocol, plus connu sous l'abréviation HTTP — littéralement « protocole de transfert hypertexte » — est un protocole de communication client-serveur développé pour le World Wide Web.

HTTPS (avec S pour secured, soit « sécurisé ») est la variante du HTTP sécurisée par l'usage des protocoles SSL ou TLS. Les clients HTTP les plus connus sont les navigateurs Web permettant à un utilisateur d'accéder à un serveur contenant les données. Il existe aussi des systèmes pour récupérer automatiquement le contenu d'un site tel que les aspirateurs de site Web ou les robots d'indexation. Ces clients se connectent à des serveurs HTTP tels qu'Apache HTTP Server ou Internet Information Services. Historique[modifier | modifier le code] HTTP a été inventé par Tim Berners-Lee avec les adresses Web et le langage HTML pour créer le World Wide Web.

En , HTTP/1.0 voit le jour et est décrit dans la RFC 1945. Méthodes[modifier | modifier le code] Métadonnée. Intelligence collective. Web sémantique. Architecture web. Web profond. Prototypage. Concept. IoT - Solutions.

IoT - le marché. Qeo Connected Home Challenge : un concours au service de l'Internet des objets. Objets Connectés. Médecine spatiale: progrès contre les effets de l'impesanteur. L’apesanteur et ses effets sur l’organisme humain. Le mal de l'espace. Premier vol libre du futur vaisseau spatial touristique - Espace. m22jeremy. m22maxime. Culture. Paper Layers Can Create Stunning Art « Blognator. Arts. Visual Web. Cyborg philosophie. Moyen age. Dessins, peintures... Un "homme bionique" exposé au Musée des sciences de Londres.

Robot Sapiens:Les Hommes du Futur. Société romaine. Esclavage dans la Rome antique. De la naissance à la chute de l'empire romain. Chronologie de l'empire romain. Rome. Citoyenneté, politique et droit.