background preloader

News High Tech du secteur Internet des objets

News High Tech du secteur Internet des objets
Amazon | Hardware A la surprise générale, Amazon vient de dévoiler un nouvel objet connecté créé par son Lab 126 : l'enceinte "Echo" capable de répondre aux questions de son possesseur façon Siri. Indispensable ? Pas sûr. L'entêtement d'Amazon va-t-il finir par payer ? Le géant américain du e-commerce investit […] Hardware | Internet La société française Aldebaran Robotics a annoncé, le 3 novembre, la "mort" prochaine de son lapin connecté Karotz. Hardware | HP L'américain HP casse les codes du marché grandissant des montres connectées. Electronique | TV - Hi-fi A l'occasion de la semaine du jeu vidéo Paris Games Week, qui s'est tenue jusqu'au 2 novembre, la secrétaire d'Etat chargée du Numérique a remis cinq prix "high-tech et objets connectés". Start-up | FrenchTech Données personnelles | Economie numérique Electronique | L'Usine Digitale Défense Numérique | France éditionabonnés La start-up picarde Novitact risque de provoquer des secousses lors du CES de Las Vegas. Photo | Lenovo

http://www.usine-digitale.fr/objets-connectes/

Related:  Sites fr l'Internet des ObjetsInternet des objetsLa sécurité des objets connectésRecherche Qwant

Google présente des chaussures connectées parlantes C’est lors du festival SXSW d’Austin que Google, via Art Copy & Code, a présenté un prototype de chaussures connectées et parlantes. Avant toute chose, notez bien qu’il ne s’agit là que d’un concept et d’une expérimentation permettant d’illustrer ce qu’il est possible de faire avec les objets connectés. La commercialisation de ce produit n’est donc pas envisagée par la firme de Mountain View. Intégrant un hautparleur et capable de prononcer 250 phrases, ces chaussures sont aussi dotées d’un accéléromètre, d’un gyroscope et de capteurs météorologiques. Avec tout cet équipement, cette paire de chaussures peut donner des informations à l’utilisateur, mais aussi l’encourager durant ses séances de sport. Grâce à leur connexion à Internet via le Bluetooth de son smartphone, ces chaussures peuvent aussi publier automatiquement sur le compte Google+ de l’utilisateur.

Internet des objets Living Things #1 : internet des objets et ville intelligente Lieu : Le lieu du Design / Cap Digital – 74, rue du Faubourg St Antoine – Paris 12ème Date : Mercredi 7 mars de 16h à 18h Evénement terminé | Télécharger le CR de Living Things #1 du 7 Mars 2012 Le Think Tank de Cap Digital co-organise avec Systematic un Groupe de Réflexion Internet des objets : Avec la montée en puissance des objets communicants, au travers notamment des smartphones, capteurs et autres senseurs, l’espace de la ville se transforme en un vaste terrain d’innovations.

Internet of Things : l’objet connecté présente-t-il un risque pour l’avenir ? Les objets connectés ont longtemps été considérés comme des biens de grande consommation. On constate cependant qu’ils sont de plus en plus présents dans l’entreprise. Mais qu’en est-il sur le plan de la sécurité ? Rien n’est moins clair. En 2015, le Global Threat Intelligence Report a mis en évidence le fait que 7 des 10 vulnérabilités les plus importantes étaient liées à l’utilisateur final qui, dans la majorité des cas, utilise des objets dits connectés. Pourquoi un tel succès ?

Les sujets clés des foyers intelligents, de l'Internet des objets, et de l'électronique connectée seront abordés à CONNECTIONS(TM) Europe DALLAS, TEXAS--(Marketwired - Nov 13, 2014) - Des cadres et dirigeants des industries des technologies des foyers connectés participeront au neuvième événement annuel CONNECTIONS(TM) Europe : Monétiser les stratégies pour les foyers connectés les 18 et 19 novembre à l'hôtel Mövenpick, Amsterdam. Organisée par Parks Associates, la conférence comprendra des exposés de Sky Deutschland et Ericsson ainsi qu'une discussion informelle particulière avec Deutsche Telekom et Icontrol Networks. « CONNECTIONS(TM) Europe réunit les meilleurs représentants de l'industrie pour discuter de l'écosystème des foyers connectés et de l'Internet des objets, » a déclaré Stuart Sikes, le président de Parks Associates. « Plus de 50 % des possesseurs de tablettes et de smartphone des foyers à large bande allemands, espagnols, et britanniques utilisent leurs périphériques mobiles pour rechercher du contenu vidéo. Intervenants participants :

Unifier l’Internet des objets Si Google s’affiche comme le leader des objets connectés et de la maison intelligente, le géant n’a pas encore réussi à s’imposer comme tel, notamment dans le cadre de la conception d’un service d’unification de l’internet des objets. Il est vrai que le système d’exploitation mobile Android Wear se focalise surtout sur les objets « wearables » ou « mettables », comme les montres connectées, bracelets connectés ou t-shirt connecté. En attendant une quelconque forme de système d’exploitation commun à tous les objets connectés, wearables ou appartenant à la domotique, IFTTT (IF This Then That) propose un système destiné à établir des connexions entre tous les objets connectés.

Drones et bientôt objets connectés : la holding VivaSanté change de cap VivaSanté change de stratégie : la holding, qui regroupe un ensemble d’entreprises du secteur médical, a pris une participation majoritaire dans une société spécialisée dans la production de…. drones civils ! La start-up Fly-n-Sense, implantée à Mérignac (Gironde), fabrique et commercialise des nano-drones civils qui pèsent moins de 100 kg. Notre dossier : L'incroyable potentiel des drones civils Laboratoires Super Diet, qui produisent des compléments alimentaires à base de plantes, Urgo Médical, qui développe des pansements pour les professionnels... Le métier de base des sociétés dont VivaSanté est propriétaire n’est clairement pas le drone. Mais en 2012, le spécialiste de la santé a décidé de se diversifier.

L'Internet des objets : la technologie la plus tendance en 2014 01net le 14/08/14 à 16h50 © D. Nogueira Brosse à dents connectée, ampoules intelligentes... l'Internet des objets est à la mode. Sécurité des objets connectés, une affaire de visibilité Alors que le cabinet Gartner prévoit 20 millions d’objets connectés en 2020, la question de la sécurité prend une dimension de plus en plus importante. Julien Sobrier, Product Manager chez Zscaler, apporte quelques précisions sur le sujet… Zscaler, entreprise américaine basée en Californie, permet de sécuriser les flux internet des utilisateurs et ce, intégralement par le biais du Cloud sans avoir à installer une appliance ou un software. Foobot : l'objet connecté qui mesure la qualité de l'air intérieur Destiné au grand public, Foobot est un appareil intelligent et connecté, capable de mesurer la qualité de l'air dans les foyers. Ses promesses sont multiples : traquer les particules à l'origine des allergies, garder sous contrôle les composants chimiques provenant de nos appareils mobiles et régler la bonne température et l'humidité de la pièce pour créer un espace de vie plus agréable pour toute la famille. Après plus de deux ans de recherche et développement, la jeune entreprise Airboxlab ambitionne de répondre au défi d'un "air plus sain" et propose un objet connecté pour mesurer la qualité de notre air intérieur. Cet objet au design épuré est conçu pour scanner la qualité de l'air 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et apporter ainsi l'information au bon moment, proposer des solutions aux problèmes existants et prévenir la formation de nouveaux.

Droit : quand les objets connectés créent un vide règlementaire Elément composé de capteurs, d’intelligence, d’une interface utilisateur, d’énergie, de connectivité et d’information contextuelle : l’objet connecté interpelle plus d’un assureur. Grâce à lui, les compagnies et mutuelles envisagent de couvrir un usage en temps réel, d’interagir enfin avec leurs assurés, de recueillir et de diffuser des informations ou encore de prévenir … « C’est une transformation du produit vers un modèle de services interconnectés », estime François Gatineau, directeur de la division IoT, Big Data et Mobilité de Worldline, filiale d'Atos spécialisée dans les paiements électroniques et en ligne. Inventer un autre droit Une belle perspective qui se heurte toutefois à un vrai trou d’air juridique. « Dans l’univers dit du 3.0 où les objets communiquent avec d’autres objets, où les machines dialoguent avec d’autres machines et même avec les infrastructures, le cadre juridique implose déjà, explique Alain Bensoussan, avocat spécialisé en droit des technologies avancées.

Dossier: internet des objets Jeremy Rifkin 127 tweets 251 Likes Pour savoir si sa prophétie selon laquelle l'internet des objets allait renverser le système économique basé sur la propriété privée des moyens de production allait se réaliser, on a fait un pari avec Jeremy Rifkin par Jean-Laurent Cassely Lu sur Quartz 86 tweets 23 Likes Internet des objets - IdO - Internet of things - IOT Selon l’Union internationale des télécommunications, l’Internet des objets (IdO) est une « infrastructure mondiale pour la société de l'information, qui permet de disposer de services évolués en interconnectant des objets (physiques ou virtuels) grâce aux technologies de l'information et de la communication interopérables existantes ou en évolution ». En réalité, la définition de ce qu’est l’Internet des objets n’est pas figée. Elle recoupe des dimensions d’ordres conceptuel et technique. D’un point de vue conceptuel, l’Internet des objets caractérise des objets physiques connectés ayant leur propre identité numérique et capables de communiquer les uns avec les autres. Ce réseau crée en quelque sorte une passerelle entre le monde physique et le monde virtuel. Les objets connectés produisent de grandes quantités de données dont le stockage et le traitement entrent dans le cadre de ce que l’on appelle les big data.

Multimédia - Techno - Déjà près de 5 milliards d'objets connectés dans le monde en 2015 (Relaxnews) - Le monde devrait compter près de 5 milliards d'objets connectés en circulation fin 2015 et plus de 25 milliards à l'horizon 2020, selon le cabinet d'étude Gartner. L'internet des choses prend définitivement forme et s'apprête à devenir progressivement la norme. Les objets connectés grand public sont amenés à se démocratiser, au point de passer de 2,8 milliards d'appareils en circulation en 2015 à plus de 13 milliards en 2020. De son côté, l'ensemble des produits connectés liés à l'automobile va quant à lui être multiplié par presque 10 en seulement 5 ans, passant d'une projection de 372 millions en 2015 à 3,5 milliards en 2020. Enfin, l'essor des produits connectés dédiés aux professionnels devrait connaitre la même trajectoire, de 1,6 milliard d'unités en 2015 à plus de 8,3 milliards cinq ans plus tard.

Related:  iOT