background preloader

À lire / voir plus tard

Facebook Twitter

Articles

Livres. Virginie Despentes : « Moi je ne suis pas du tout déprimée, en tout cas pas encore ! Regards.

Virginie Despentes : « Moi je ne suis pas du tout déprimée, en tout cas pas encore !

Votre livre voudrait comme capter la musique urbaine du Paris contemporain, un Paris en pleine dépression. Peut-on l’assimiler à une sorte de remix ? Virginie Despentes. C’est vrai que ce livre peut ressembler à un mix de DJ, c’est une idée que j’aime bien : un mix de thèmes, de rencontres, de gens, ou un morceau de hip-hop "extended", avec des voix qui se recouvrent. Et le personnage principal est d’ailleurs un ancien disquaire. . « Il devient évident qu’il y a plusieurs manières d’être femme, hétéro ou lesbienne » À quoi tient cette sensation d’accablement, de perte d’intensité ? C’est aussi une question d’âge. On est notamment frappé par la manière dont vous abordez, de manière tout à fait nouvelle, les rapports hommes / femmes dans votre livre. Oui. . « On reste sidéré quand le gouvernement socialiste ne soutient pas Syriza » C’est moins vrai de catégories comme droite et gauche … C’est une surprise pour vous ?

Vous semblez être très inquiète de la montée du FN en France. Nous sommes au bout du modèle fordiste, il faut passer à un modèle contributif. Bernard Stiegler est philosophe, théoricien de l’évolution des systèmes techniques.

Nous sommes au bout du modèle fordiste, il faut passer à un modèle contributif

Il a découvert les modèles du libre de façon presque accidentelle, en tant que Directeur de l’INA. Initiateur et président du groupe de réflexion philosophique Ars industrialis créé en 2005, il dirige également depuis avril 2006 l’Institut de recherche et d’innovation (IRI) qu’il a créé au sein du centre Georges-Pompidou. Les modèles ouverts, contributifs et collaboratifs sont de plus en plus nombreux, la contribution s’étend à de nouveaux territoires, comment interprétez-vous cette évolution ? Avant de répondre, il y a un préalable, reconnaître que tous les modèles ne sont pas équivalents. Facebook, c’est contributif, mais par certains aspects, c’est un modèle pire que son équivalent non contributif, je préfère presque TF1. C’est pour cela que je parle de pharmakon. De Hersh a Flynn : une “revolte des generaux” Cela fait déjà un certain temps que Seymour Hersh n’écrit plus pour le New Yorker.

De Hersh a Flynn : une “revolte des generaux”

Trop inconfortable, comme William Pfaff quelques années auparavant, également liquidé du grand périodique new-yorkais qui, comme tant d’autres, sacrifie ce qui lui reste de tradition à l’autocensure du conformisme-Système. Hersh s’est donc replié sur le London Review of Books. Il nous revient de temps en temps avec un de ces articles kilométriques, bourré de révélations, appuyés sur tant de sources, dont il a le secret. Atelier Silex à l’Escapade : Créez votre site internet en toute liberté ! - Silex Labs. Silex Labs et l’Escapade vous invitent à un atelier pour apprendre à faire votre site internet avec le logiciel libre Silex.

Atelier Silex à l’Escapade : Créez votre site internet en toute liberté ! - Silex Labs

Pour ceux qui ont déjà participé aux premiers ateliers Silex organisés à l’Escapade nous vous montrerons les fonctionnalités avancées du logiciel et la publication. Cet atelier gratuit entre dans le cadre du projet “Le tour du Web en 50 ateliers” qui propose des ateliers d’initiation aux métiers du numérique par la pratique, pour permettre aux personnes défavorisées l’accès au numérique, comprendre ce secteur et s’initier à ses métiers. Cible Tout public Date / Lieu / Inscription L’atelier aura lieu le jeudi 8 octobre de 16H00 à 20H00 à l’Escapade de la MJC Maryse Bastié – 1er étage, 12 Place René Coty, 91170 Viry-Châtillon. Inscrivez vous gratuitement dès maintenant ! À propos de Silex. Non, les hommes n’ont pas toujours fait la guerre, par Marylène Patou-Mathis (Le Monde diplomatique, juillet 2015)

Sur la question de la violence chez les humains, deux conceptions radicalement opposées s’affrontent.

Non, les hommes n’ont pas toujours fait la guerre, par Marylène Patou-Mathis (Le Monde diplomatique, juillet 2015)

Le philosophe anglais du XVIIe siècle Thomas Hobbes pensait que la « guerre de tous contre tous » existait depuis l’aube des temps (Léviathan, 1651). Pour Jean-Jacques Rousseau, l’homme sauvage était sujet à peu de passions et a été entraîné dans « le plus horrible état de guerre » par la « société naissante » (Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes, 1755). L’image de l’homme préhistorique violent et guerrier résulte d’une construction savante élaborée par les anthropologues évolutionnistes et les préhistoriens du XIXe siècle et du début du XXe siècle. Elle a été gravée dans les esprits à la faveur du présupposé selon lequel l’humanité aurait connu une évolution progressive et unilinéaire (1).

Dès la reconnaissance des hommes préhistoriques, en 1863, on a rapproché leur physique et leurs comportements de ceux des grands singes, gorilles et chimpanzés. Jawbone-enceinte-mini-jambox-rouge-98212. Un son qui décape !

jawbone-enceinte-mini-jambox-rouge-98212

Vous allez changer d'avis sur les enceintes nomades ! La Mini Jambox de Jowbone s'inspire des points forts qui ont fait la réputation de sa grande soeur la Jambox, dans un format encore plus réduit, et toujours avec son design fashion et dans l'air du temps qu'on lui connait ! Boostez votre quotidien au rythme de vos musiques préférées ! Encore plus compacte et plus légère (255 g seulement !) Donc, l'enceinte Mini Jambox ne prend pas de place et se glissera en toute discrétion dans votre sac pour vous accompagner partout ! Affranchissez-vous des contraintes de fils !

Conférences

Biodiversité Territoire Environnement. Prospective.