background preloader

Laïcité et islamophobie

Facebook Twitter

La religion, une affaire privée. Charlie Hebdo : un jeune de 16 ans interpellé pour apologie du terrorisme sur Facebook ! Suite aux attentats du 7 Janvier contre Charlie Hebdo, les preuves de soutien ont été très nombreuses envers et malheureusement aussi contre Charlie Hebdo.

Charlie Hebdo : un jeune de 16 ans interpellé pour apologie du terrorisme sur Facebook !

Les hashtags #JesuisKouachi et assimilés se sont par exemple multipliés. Le gouvernement avait annoncé surveiller tout dérapage. Un jeune nantais de 16 ans vient d'en faire les frais. Le jeune homme avait posté un dessin sur sa page Facebook, l’on y voit Charb tenant un journal Charlie Hebdo touché par des balles, le tout avec un message explicite « Charlie Hebdo c’est de la merde, ça n’arrête pas les balles. » Si vous êtes un habitué de l’hebdomadaire, vous aurez d’ailleurs remarqué la référence à la caricature de Riss publiée en couverture du numéro du 10 Juillet 2013 : un musulman tenait entre ses mains le Coran, bien incapable d’arrêter les balles de la tuerie qui avait eu lieu à l’époque en Égypte. Bordeaux : jugée pour apologie du terrorisme, elle écope de 210 heures de travaux d'intérêt général.

Ne jeune fille de 18 ans, française d'origine marocaine, a été jugée vendredi après-midi, 16 janvier, en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Bordeaux pour apologie du terrorisme.

Bordeaux : jugée pour apologie du terrorisme, elle écope de 210 heures de travaux d'intérêt général

Elle a été condamnée à 210 heures de travaux d'intérêt général, à faire dans les deux ans. Elle écopera de trois mois de prison ferme, s'ils ne sont pas exécutés. A plusieurs reprises le jeudi matin du 15 janvier, elle a lancé à des policiers "Je baise les morts de Charlie Hebdo". Elle a aussi insulté directement les policiers.

Charlie Hebdo : Vallaud-Belkacem ne veut pas entendre les questions des élèves. L’attentat contre Charlie Hebdo, la minute de silence dans les écoles, les dérapages réels ou supposés d’élèves ont alimenté un sombre débat depuis le 7 janvier.

Charlie Hebdo : Vallaud-Belkacem ne veut pas entendre les questions des élèves

C’est dans ce contexte que la ministre de l’Éducation nationale a tenu des propos sidérants à l’Assemblée nationale, mercredi 14 janvier, lors des questions au gouvernement. De Manille, le pape n’a pas non plus manqué de s’inviter dans le débat. Attentat à l’esprit critique Par décision du président de la République, le jeudi 8 janvier a été décrété "jour de deuil national" et une circulaire du premier ministre en a précisé les modalités : drapeaux en berne et demande aux administrations d’organiser « un moment de recueillement permettant aux agents des services publics de s’associer à cet hommage ». Charlie à tout prix. Ce texte est tiré d’une intervention à la soirée « La dissidence, pas le silence !

Charlie à tout prix

», organisée par le journal Fakir à la Bourse du travail à Paris le 12 janvier 2015. Lorsque le pouvoir de transfiguration de la mort, ce rituel social qui commande l’éloge des disparus, se joint à la puissance d’une émotion commune à l’échelle de la société tout entière, il est à craindre que ce soit la clarté des idées qui passe un mauvais moment. Il faut sans doute en prendre son parti, car il y a un temps social pour chaque chose, et chaque chose a son heure sociale sous le ciel : un temps pour se recueillir, un temps pour tout dire à nouveau. La défaite Charlie. Plus importante mobilisation en France depuis la Libération, la marche de dimanche a-t-elle été l’«élan magnifique» d’un peuple qui redresse la tête face à la barbarie?

La défaite Charlie

Je voudrais le croire. Mais l’extrême confusion qui caractérise la lecture “républicaine” de l’affaire Charlie ne fait qu’accroitre ma tristesse et mon inquiétude. Je peux me tromper, mais mon sentiment est que cette apparente victoire est la signature la plus certaine de notre défaite. Mercredi 7 janvier, j’apprends la tuerie à la rédaction de Charlie, en plein Paris. On annonce 11 morts. Quatre noms qui changent tout. Depuis les réactions suscitées l’été dernier par l’exécution de James Foley, les journalistes sont devenues des cibles de choix des djihadistes.

L’efficacité de cette stratégie a reçu sa confirmation le 11 janvier. Unmournable Bodies. A northern-Italian miller in the sixteenth century, known as Menocchio, literate but not a member of the literary élite, held a number of unconventional theological beliefs.

Unmournable Bodies

He believed that the soul died with the body, that the world was created out of a chaotic substance, not ex nihilo, and that it was more important to love one’s neighbor than to love God. He found eccentric justification for these beliefs in the few books he read, among them the Decameron, the Bible, the Koran, and “The Travels of Sir John Mandeville,” all in translation. Quand Charlie Hebdo et Le Monde rivalisent d'esprit libertaire. Arbitres des " débats " dont ils contrôlent l’accès, les médias dominants s’en font une conception tout à fait singulière.

Quand Charlie Hebdo et Le Monde rivalisent d'esprit libertaire

Deux épisodes récents le confirment amplement... "Le Monde" : " Ils sont ici chez nous ces intellectuels "... qui défendent la lapidation des femmes adultères Le Monde du 10 septembre 2002 publiait un point de vue intitulé " La charia incomprise " et signé "Hani Ramadan, directeur du Centre islamique de Genève", où l’on pouvait lire, entre autres, cette élégante défense de la lapidation : " Les peines concernant le vol et l’adultère ne peuvent être appliquées que dans une société où sont protégées les normes et les valeurs islamiques. Il est exclu de couper la main du voleur dans un Etat qui ne donne pas à ce dernier les moyens de vivre dignement. La lapidation prévue en cas d’adultère n’est envisageable que si quatre personnes ont été des témoins oculaires du délit. «ON VA TE FAIRE GOÛTER DU PORC» Une habitante de la proche banlieue parisienne vient de porter plainte, après avoir été victime, au début du mois de juillet, d’une agression islamophobe particulièrement violente.

«ON VA TE FAIRE GOÛTER DU PORC»

Il est 23 heures, ce 3 juillet 2014. Islamophobie, par Alain Gresh (Le Monde diplomatique, novembre 2001) Peut-on être islamophobe tout en se croyant antiraciste ? Basta !

Peut-on être islamophobe tout en se croyant antiraciste ?

: Quelles sont les manifestations de l’islamophobie en France, aujourd’hui ? Marwan Mohammed et Abdellali Hajjat [1] : Il existe une multitude de formes d’expression du rejet d’une population. La haine de la religion. La neutralité ne s'applique qu'à l'État, pas aux individus.