background preloader

Olmex

Facebook Twitter

15 bonnes raisons de ne pas parler de #BonheurAuTravail - I love SIRH. Bonheur au travail, quand le fantasme se confronte à la réalité… Crédits : Deligne Le travail et le bonheur recouvrent des réalités très différentes selon les individus qui les expérimentent.

15 bonnes raisons de ne pas parler de #BonheurAuTravail - I love SIRH

Le travail de certains est de sauver des vies, celui d’autres est d’assurer la sécurité, les uns fabriquent à la chaine des produits ou encore soignent des animaux, les autres dirigent des entreprises, etc. A certains le bonheur semble inaccessible, tant les problèmes familiaux, économiques, psychologiques ou encore physiologiques se présentent et, semblent s’ériger en barrage. Pour d’autres, il a été acquis mais aussitôt perdu. Ces deux réalités, que sont le travail et le bonheur, sont respectivement uniques et subjectives. Qu’est-ce que le bonheur ? Crédits : OLYMPUS DIGITAL CAMERA Le bonheur serait un état qui caractériserait le sentiment d’être heureux et donc, la réussite de la satisfaction de nos désirs. Pour finir, selon ce proverbe français, “Le bonheur fuit celui qui le cherche.” Pourquoi ? Entreprise libérée ou libérale ? Saison 2. Cet article est la suite d’un premier billet dans lequel j’avançais que l’organisation de demain serait complexe ou ne serait pas.

Entreprise libérée ou libérale ? Saison 2

Et que, dans l’état actuel des expériences et des écrits au moins, l’entreprise libérée n’était pas une candidate sérieuse à la succession du modèle hiérarchique traditionnel, qui en a pourtant bien besoin. En nous faisant croire que la régulation de contrôle, exercée notamment par les managers, n’a aucune valeur ajoutée organisationnelle, qu’elle serait même contre-productive et que, donc, les organisations devraient s’en passer pour libérer leurs opérationnels, seuls créateurs de valeur et de valeurs, l’entreprise libérée est, de mon point de vue, une simplification qui en remplace une autre.

Peut-on se passer des managers ? Peut-on se passer des managers ? Ce n’est pas l’avis d’Erhard Friedberg qui, dans Le Monde, qualifie les tentatives de suppression de la hiérarchie de solutions de facilité à éviter. De quels managers les organisations ont-elles besoin ? Consultant en Management. L'élégance de l'indicateur - SMART KPI. Des indicateurs SMART, peut être en avez vous déjà entendu parlé?

L'élégance de l'indicateur - SMART KPI

Derrière ce nième buzz word sur le Lean Manufacturing se cache finalement plein de bon sens à mettre en pratique lorsque vous aurez à identifier les indicateurs qui vous permettront de piloter la performance du service qu’on vous à confié. Mais même si la démarche est pleine de bons sens, je suis convaincu qu’un bref rappel n’est pas superflu. Simple Une des bases du management Lean est la simplicité de mise à jour des tableaux et notamment des indicateurs de performance qui les peuplent. Afin que vos revues de performance durent dans le temps, assurez vous que les indicateurs que vous mettez en place sont simples. Mesurable Rien de pire qu’une valeur qui laisse tout le monde dubitatif. Atteignable Combien d’indicateurs laissent de marbre les équipes qui sont rendues responsable de l’atteinte de son objectif. Résultats Temps A propos Lean Digestion. Béguin Pascal - Site de ergonomie-lyon2 ! Le Nouveau Monde du Travail. Le télétravail entre de plus en plus dans les habitudes, mais le Nouveau Monde du Travail va bien au-delà du travail à domicile.

Le Nouveau Monde du Travail

C’est un nouvel état d’esprit où les principaux enjeux sont les résultats, la confiance et la satisfaction des collaborateurs. Les organisations qui instaurent le Nouveau Monde du Travail le font pour les raisons suivantes (Enquête Kluwer ‘Le Nouveau Monde du Travail’ 2013) : Demande de la part des collaborateurs ou du marchéProblèmes de mobilitéPossibilités de réaliser des économies Les grands avantages qu’ils espèrent tirer du Nouveau Monde du Travail sont : Une productivité accrue (21 %) Une meilleure satisfaction des collaborateurs (21 %)Une plus grande flexibilité (19 %) Dans une organisation ‘à l’épreuve du futur’, les managers encouragent leurs collaborateurs à faire partie de réseaux. Laissez-vous inspirer par les articles de notre blog sur www.learninglive et suivez nos expertes sur Twitter via le compte @KluwerLearning. Liste. W.L. Gore, l'entreprise libre et sans chefs.

Premier du palmarès français Great Place to Work 2014, W.L.

W.L. Gore, l'entreprise libre et sans chefs

Gore responsabilise ses employés qui n'ont pas de supérieurs hiérarchiques. Autonomes, ils prennent des initiatives et n'en sont que plus productifs. « Quand on est habitué à Gore, tout le reste paraît archaïque. » Depuis treize ans, Aurélie Foye travaille au sein de la branche française du groupe américain W.L. Gore & Associates. L'entreprise emploie plus de 10 000 personnes à travers le monde et réalise un chiffre d'affaires de 3,2 milliards de dollars (2,594 milliards d'euros) . « Gore est une entreprise familiale, avec un organigramme assez plat, où la proximité, la solidarité et la simplicité sont extraordinaires », raconte Patrick Dumoulin, directeur de Great Place to Work (GPTW) France (voir encadré) qui a nommé W.L.