background preloader

Agriculture

Facebook Twitter

Monsanto Settles Cotton Dispute, Chased from West Africa. L'indien Rajarambapu soumet son projet laitier au Burkina Faso. Le groupe indien Rajarambapu s'intéresse à la filière lait au Burkina Faso, rapporte lefaso.net.

L'indien Rajarambapu soumet son projet laitier au Burkina Faso

Après plusieurs réunions techniques, ses représentants ont rencontré vendredi le ministre des Ressources animales et halieutiques, Sommanogo Koutou. Rappelons que le développement et la réhabilitation des laiteries fait partie intégrante des projets du ministère dans le cadre du Plan national de développement économique et social (PNDES) 2016-2020. Celui-ci a, parmi ses objectifs, l'accroissement de la production nationale de lait en améliorant l'alimentation et en modernisant les infrastructures laitières. Pour sa part, le groupe Rajarambapu a pour projet d'importer et d'exploiter 500 buffles laitiers, de créer une banque des coopératives agricoles exclusivement réservée aux acteurs de la filière, de redynamiser la laiterie de Cissin pour atteindre 500 litres/heure et de créer un partenariat entre les coopératives laitières indiennes et burkinabè.

Le Burkina Faso veut développer sa production du soja. C'est un partenariat destiné à accélérer le développement de la filière soja au Burkina Faso.

Le Burkina Faso veut développer sa production du soja

Le ministre burkinabè de l’Agriculture, Jacob Ouedraogo : « Nous voulons toucher les différentes chaînes de valeur : la production, la transformation, la commercialisation. Le soja a beaucoup de possibilités. On peut produire du lait de soja, les tourteaux pour nourrir le bétail, on peut faire de la viande de soja. Maintenant, nous voulons accroître cette production, en augmentant aussi bien les superficies que les rendements. Présentation du Comité Interprofessionnel du Riz du Burkina. Untitled. Times24.info : Le président Burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, a annoncé samedi dernier la création « des lycées agricoles et d’élevage » afin d’inciter les jeunes à s’intéresser à ce secteur qui contribue à environ 40% au Produit intérieur brut (PIB) de ce pays sahélien d’Afrique de l’ouest.

untitled

Pour « maîtriser les situations afin d’améliorer la production, de moderniser l’agriculture et de faire un élevage florissant », la nécessité de création de « lycées agricoles et d’élevage », s’impose, a indiqué samedi, le président Kaboré, lors d’un échange direct avec les producteurs à Tenkodogo dans le centre-est du pays. Selon lui, une bonne politique de formation dans ces domaines permettra « de vendre les bétails mais également d’utiliser l’ensemble des sous-productions dans les traitements, ce qui expliquera la création de petites et moyennes entreprises et industries à côté de l’agriculture et de l’élevage pour pouvoir ajouter de la valeur à nos productions ». Untitled. Placée sous la présidence du président du Faso, représenté par le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Stéphane Sanou, la cérémonie a connu la présence de diplomates et du PDG du Groupe OLVEA, Arnauld Baudruy, venu spécialement de France.

untitled

Située à la sortie Nord de la ville de Bobo-Dioulasso sur la route de Bama, cette nouvelle usine a une capacité de traitement de 12 000 t de noix de karité par an, pour une production de 7 000 tonnes de beurre bio. Elle produira aussi de l’huile de sésame bio, et la transformation de la cire d’abeilles. D’ici 3 ans, plus de 50 000 ruches seront concernées.

Et OLVEA s’appuiera sur les apiculteurs burkinabè. Untitled. La production cotonnière est prévue à la hausse pour la campagne 2016. mardi, 26 avril 2016 19:33 Partager : Au moins, 700 000 tonnes sont attendues contre 581 000 tonnes en 2015/2016, a appris APA mardi auprès du ministère en charge de l’Agriculture.

untitled

En vue de soutenir la filière, le gouvernement a maintenu le prix des intrants à 15 000 francs CFA le sac et augmenté le prix d'achat du kilogramme de coton graine qui passe de 200 FCFA à 235 FCFA. Production céréalière au Burkina : Plus de 4 millions de tonnes prévues en 2016-2017. Ceci est une déclaration de Jacob Ouédraogo, ministre burkinabè de l’agriculture, à l’occasion de la Journée mondiale de la lutte contre la faim, célébrée chaque 15 juin.

Production céréalière au Burkina : Plus de 4 millions de tonnes prévues en 2016-2017

Burkina Faso phasing out GMO cotton, citing poor quality. Le Burkina Faso choisit le coton conventionnel au coton OGM. Agriculture - Burkina Faso - Coton : OGM or not OGM ? Burkina Faso: la production céréalière en hausse de 15,3% par rapport à la moyenne des 5 dernières campagnes. Burkina Faso: Lessons to Be Learnt From Burkina Faso's Decision to Drop GM Cotton. LA TECHNOLOGIE DE LA MANGUE SECHEE AU BURKINA FASO. Campagne agricole 2015-2016 dans le Plateau central : Plus de 267 000 tonnes de productions visées - Sidwaya.

Laiterie de Fada : La plus grande unité de transformation du Burkina en quête de matière première. La laiterie de Fada est une unité de transformation créée grâce au Projet de développement des ressources animales du Gourma (PDRAG).

Laiterie de Fada : La plus grande unité de transformation du Burkina en quête de matière première

Elle a été inaugurée en avril 2003. L’objectif est de satisfaire les besoins en consommation du lait, jusque-là provenant essentiellement de l’importation, à hauteur de 14 milliards de F CFA par an. Nous avons au cours d’un séjour à Fada N’Gourma, rencontré le responsable de cette unité publique, Rachid Ouédraogo. Burkina24 (B24) : Parlez-nous des objectifs qui ont concouru à la mise en place de la laiterie. La Banque mondiale soutient le pastoralisme au Burkina. Le Pays des Hommes intègre vient de bénéficier de la Banque mondiale d’un appui de 30 millions de dollars dans la perspective de la mise en œuvre du Projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS – Burkina) selon l’agence Apanews.

La Banque mondiale soutient le pastoralisme au Burkina

C’est environ 15 milliards de francs CFA que l’institution financière met à la disposition du Burkina Faso dans le cadre de ce projet qui sera exécuté sur six ans avec la coordination régionale du Comité inter-Etats de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS). Le PRAPS a pour objectif d’améliorer l’accès aux moyens et services de production essentiels et aux marchés pour les pasteurs et agropasteurs dans des zones transfrontalières sélectionnées et le long des axes de transhumance. Le Burkina Faso prend ses distances avec Monsanto. Mécontents de la qualité de la fibre, les producteurs vont diviser par deux les surfaces de coton cultivées avec des semences transgéniques de la firme américaine.

Le Burkina Faso prend ses distances avec Monsanto

Avant de les abandonner ? Si ce n’est pas un camouflet, cela y ressemble. Les producteurs de coton burkinabè vont progressivement réduire les superficies consacrées au coton transgénique, soit quelque 660 000 ha au total. Selon nos informations, la décision aurait été actée par les trois sociétés cotonnières (Sofitex, Socoma et Fasocoton). Pleine agricole de Bagré : un potentiel de 60 000 hectares aménageables.

RTB - Augmenter le taux de production de riz provenant de Bagré. RTB - Augmenter le taux de production de riz provenant de Bagré. Projet pôle de croissance de Bagré : « Le financement est acquis », Directeur Général. Coton: le Burkina Faso attend 540.000 tonnes de coton en 2015. La production cotonnière, un des principaux produits d’exportations du Burkina Faso, est estimée à 540 000 tonnes en 2015, soit une augmentation de 6,2 pc par rapport à la campagne précédente, a annoncé le directeur de la Société des fibres et textiles (SOFITEX), Jean-Paul Sawadogo.

Coton: le Burkina Faso attend 540.000 tonnes de coton en 2015

Pour la campagne 2014/2015, la production cotonnière est évaluée à 540.000 tonnes de coton graine contre 508.000 tonnes la campagne écoulée, soit une progression de 6,2 pc, a indiqué M. Sawadogo, à l’issue de la signature d’un accord avec des institutions financières. Selon lui, ces résultats sont atteints malgré des conditions climatiques et pluviométriques 'difficiles', mais sont 'la preuve d’une certaine vitalité retrouvée depuis bientôt quatre ans'. Au Burkina Faso, jusqu’en 2009, le coton était le premier produit d’exploitation de ce pays sahélien. Burkina-Faso: Des milliers d'hectares de culture ravagés par des oiseaux destructeurs. Burkina Faso’s Farmers Successful in Reclaiming Land, Study Says. Burkina Faso farmers have reclaimed land once thought too infertile to use for agriculture, as nations elsewhere struggle with land degradation, the Overseas Development Institute said.

Farmers in the West African nation have reclaimed as many as 300,000 hectares (742,000 acres) for crop planting through sustainable farming methods, the London-based policy group said in a study published yesterday. “Burkina Faso has achieved striking progress,” Amanda Lenhardt, a co-author of the study, told reporters in the capital, Ouagadougou, yesterday. The methods, encouraged by the government and non-governmental organizations since the 1970s, include techniques to conserve groundwater and soil nutrients. The $12 billion economy is projected to expand 6.8 percent this year and growth may be higher if rains are good, the International Monetary Fund said on March 26. Agriculture employs 85 percent of the population, according to the ODI report. Burkina Faso: la production céréalière en hausse de 15,3% par rapport à la moyenne des 5 dernières campagnes. Burkina Faso - Livelihood Zones - BF_Livelihoods.pdf. Documentaire - Débat : Wégoubri : création d'un bocage sahélien au Burkina Faso - DieuTV VOD.

Appel aux investisseurs pour l’exploitation des terres agricoles au Burkina. Les superficies agricoles développées seront mises à la disposition des opérateurs de taille petite, moyenne ou grande par bail emphytéotique (durée de 18 à 99 ans négociable selon les besoins du projet présenté) Agence de Presse Africaine | le 20 mars 2013 Appel aux investisseurs pour l’exploitation des terres agricoles au Burkina. Title - Investment_Priorities_BurkinaFaso.pdf.

AMI _Allocation des terres VA1 200213 - AMI_ALLOCAT2013.pdf. Le Quotidien. Le secrétaire général adjoint des Nations unies, chargé des sources novatrices de financement du développement, Philippe Douste Blazy, en visite de travail au Burkina Faso, a été le lundi 18 février 2013, à l’usine Belwet Biocarburant, sise à la zone industrielle de Kossodo, à Ouagadougou. Il y a inauguré une granuleuse destinée à la production d’aliment pour bétail. L’un des moments forts de la visite de l’usine Belwet Bio carburant par le secrétaire général adjoint des nations unies chargé des sources novatrices de financement du développement, Philippe Douste Blazy, le lundi 18 février dernier, a été l’inauguration d’une granuleuse. Selon le promoteur de l’usine Belwet, le Larlé Naaba Tigré, la granuleuse nouvellement inaugurée, a une capacité de production de 25 tonnes par jour d’aliment pour bétail. Il a précisé que la granuleuse pourra servir 5 000 à 10 tonnes d’aliment pour bétail dans l’année.

Alban KINI alban_kini@yahoo.frRené ZONGO (Stagiaire) Information sur le PPCB - Conférence des investisseurs du projet Pole de croissance de Bagré. Le Projet Pôle de Croissance de Bagré (PPCB) a été mis en place, sur la base des potentialités existantes dans la zone, pour contribuer à la réalisation des objectifs de développement du Gouvernement, à travers la SCADD (2011-2015), à savoir : Accélération de la croissance ; Création d’emplois ; Réduction du chômage et de la pauvreté ; Soutien aux communautés vivant dans la zone du projet. Radiodiffusion Télévision du Burkina. Le Maroc "fabrique" de la pluie pour le Burkina Faso!! World Business: Burkina Faso Agricultural Revolution 10/09/10. Projet pôle de croissance de Bagré : Le futur poumon économique du Burkina #aOuaga_com. Pleine agricole de Bagré : un potentiel de 60 000 hectares aménageables. Different Seeds Produce More Crops and Bigger Bucks in Burkina Faso.

Boosting production in Burkina Faso. The Business of Food: Burkina Faso. La Vallée du Sourou_d'hier à demain.