Le nucléaire / Pays

Facebook Twitter

Traitement de choc pour les antinucléaires indiens. Le projet du gouvernement d’employer des psychiatres pour traiter les militants en lutte contre la centrale nucléaire de Kudankulam, dans l’Etat du Tamil Nadu, a suscité un tollé.

Traitement de choc pour les antinucléaires indiens

Depuis la publication dans les pages du New Indian Express, le 19 mai, de l’article “Avec l’aide de l’Institut national de la santé mentale et des neurosciences (NIMHANS), le gouvernement espère changer l’état d’esprit des antinucléaires”, qui faisait état de la volonté de la direction de la centrale de Kudankulam d’utiliser les talents de spécialistes de psychologie sociale dans sa lutte contre les opposants, le bureau du Premier ministre croule sous les e-mails et les courriers venus du monde entier. Des antinucléaires australiens, japonais, allemands, italiens et français, notamment, ainsi que des personnalités et des militants indiens font pression sur le gouvernement pour qu’il renonce à ce projet.

06/26 > BE Lettonie 6 > La réhabilitation de la centrale nucléaire d'Ignalina en question. EnergieLa réhabilitation de la centrale nucléaire d'Ignalina en question L'unique centrale nucléaire de Lituanie, Ignalina, fermée en 2009 pour des raisons de sécurité devrait revoir le jour pour approvisionner en énergie les trois pays baltes ainsi que la Pologne.

06/26 > BE Lettonie 6 > La réhabilitation de la centrale nucléaire d'Ignalina en question

La Russie va retirer 2400 kg de combustible nucléaire à l'étranger d'ici 2016. La Russie compte retirer près de 2400 kg d'uranium hautement enrichi des centrales nucléaires de plusieurs autres pays d'ici 2016, a rapporté mardi l'agence atomique Rosatom.

La Russie va retirer 2400 kg de combustible nucléaire à l'étranger d'ici 2016

Le directeur de Rosatom, Sergueï Kirienko, a déclaré que la Russie allait retirer les matériaux nucléaires utilisés d'Ouzbékistan d'ici la fin de l'année 2012 et du Vietnam en 2013, et allait dépenser près de 12,5 millions de dollars pour transformer ses quatre réacteurs nucléaires en uranium plus faiblement enrichi dans le cadre d'un programme de coopération nucléaire russo-américain sur l'utilisation pacifique de l'énergie atomique. Un ou deux réacteurs seront transformés en 2014, a déclaré M. Kirienko aux journalises après une réunion avec le secrétaire américain à l'Energie, Daniel Poneman. Les deux officiels ont co-présidé le groupe de travail sur l'énergie nucléaire et la sécurité nucléaire de la commission présidentielle bilatérale russo-américaine.

Services industriels: «Nous allons travailler à sortir la Suisse du nucléaire» - Suisse. Services industriels Pour André Hurter, vice-président de Swisspower, le lobby des services industriels a un rôle concret à jouer dans le futur énergétique des Suisses.

Services industriels: «Nous allons travailler à sortir la Suisse du nucléaire» - Suisse

Interview. André Hurter, directeur des Services industriels de Genève (SIG), ville pionnière dans l'utilisation d'électricité non nucléaire.Image: Pierre Abensur Swisspower? Le WWF demande à l'Afrique du Sud de ne pas construire de centrales nucléaires. LE CAP (Xinhua) - Alors que l'Afrique du Sud intensifie ses efforts pour construire plus de centrales nucléaires, le World Wildlife Fund (WWF) a demandé mercredi au pays d'éviter de prendre cette direction.

Le WWF demande à l'Afrique du Sud de ne pas construire de centrales nucléaires

"Le problème avec le nucléaire n'est pas seulement lié au risque associé aux déchets radioactifs, mais aussi au coût de financement sur le long-terme, et la construction demande beaucoup de temps", a déclaré Saliem Fakir, chef de l'unité Living Planet du WWF, cité par le média local News24. A l'international, la construction de centrales nucléaires nécessite également beaucoup de temps et ces centrales sont souvent associées à des dépassements de budget, a-t-il poursuivi. "Notre politique internationale est que nous ne croyons pas au nucléaire, nous sommes plutôt prudents, et généralement, dans nombre de nos bureaux, ils sont opposés à l'énergie nucléaire", a expliqué M. Plaidoyer pour un Québec sans nucléaire. Pieuvre.ca Alors que le sort de la centrale nucléaire de Gentilly-2 est toujours incertain, le Regroupement des conseils régionaux de l’environnement (RNCREQ) appelle plutôt Québec à abandonner intégralement cette filière énergétique, y compris les projet d’exploration et d’exploitation de l’uranium qui doivent voir le jour dans le cadre du Plan Nord.

Plaidoyer pour un Québec sans nucléaire

Pour compenser l’impact sur l’activité économique régionale, le Regroupement suggère que le gouvernement du Québec planifie la conversion économique de cette région et de sa voisine, la Mauricie, par des investissements significatifs dans des projets d’innovation et d’expertise dans le secteur de l’économie verte. L-armenie-prolonge-la-duree-d-exploitation-d-un-reacteur-nucleaire-datant-de-l-urss_1688266_3244. L'Arménie a annoncé, jeudi 19 avril, qu'elle prolongeait jusqu'à 2020 la durée d'exploitation du réacteur nucléaire de sa centrale controversée de Metzamor, mise en service il y a plus de trente ans et située sur une zone sismique.

l-armenie-prolonge-la-duree-d-exploitation-d-un-reacteur-nucleaire-datant-de-l-urss_1688266_3244

Cette prolongation est "indispensable pour assurer la sécurité énergétique et l'indépendance énergétique de l'Arménie, compte tenu du temps (nécessaire) pour construire un nouveau réacteur", a déclaré le gouvernement arménien. Selon le premier ministre, Tigran Sarkissian, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a "pleinement soutenu" cette décision. La centrale nucléaire de Metzamor, située à seulement 30 km de la capitale Erevan, près de la frontière avec la Turquie, se trouve dans une zone sismique. Elle a été le théâtre d'un violent séisme qui avait fait 25 000 morts en 1988. INFO OBS. Les Chinois bientôt dans le nucléaire français ? C'était juste avant Noël.

INFO OBS. Les Chinois bientôt dans le nucléaire français ?

Alors que la guerre entre les différentes factions du nucléaire tricolore venait de reprendre, sur fond d'espionnage de l'ex-patronne d'Areva, Anne Lauvergeon, les députés socialistes Bernard Cazeneuve (Manche) et Jean-Marc Ayrault (Loire-Atlantique) ont reçu la copie d'un document ultraconfidentiel : un protocole d'accord signé à Pékin, le 29 avril 2010, entre le président d'EDF, Henri Proglio, et celui du groupe CGNPC (China Guangdong Nuclear Power Holding Corporation), He Yu.

Ils ont lu ces pages imprimées recto-verso et se sont étranglés quand ils ont réalisé l'étendue du partenariat envisagé : l'électricien chinois pourrait même être associé à la construction de réacteurs en France. De quoi inquiéter toute la filière industrielle. Pays-Bas : Delta suspend un projet de centrale nucléaire avec EDF et RWE. Pays-Bas : Delta suspend un projet de centrale nucléaire avec EDF et RWE LA HAYE - Le groupe néerlandais d'électricité Delta a suspendu pour deux ou trois ans un projet de construction d'une centrale nucléaire aux Pays-Bas avec les groupes français EDF et allemand RWE, a-t-on appris mardi auprès de Delta.

Pays-Bas : Delta suspend un projet de centrale nucléaire avec EDF et RWE

Nos plans sont suspendus pour les deux ou trois prochaines années et ensuite, en fonction de la situation économique, entre autres, nous les reprendrons à ce moment-là, a indiqué à l'AFP Mirjam van Zuilen, une porte-parole de Delta. Un pas de plus vers le nucléaire. Vietnam / / Asie Malgré la peur suscitée par la catastrophe de Fukushima, le gouvernement vietnamien ne semble pas vouloir reculer dans sa décision de recourir au nucléaire pour dynamiser son économie… Les travaux d’études sismiques sur le site de la première centrale ont commencé.

Un pas de plus vers le nucléaire

Le Vietnam fait le choix du nucléaire pour accroitre sa capacité énergétique. ©Morisius cosmonaut (Flickr) Le gouvernement vietnamien a décidé de construire sa première centrale nucléaire en octobre 2010. Priorité à l'amélioration de la sécurité nucléaire. La Chine cherche à améliorer la sûreté de ses centrales nucléaires afin de paver la voie à une nouvelle expansion de l'industrie, comme le montrent de récents rapports et décisions émanant des organismes de contrôle. Après des mois d'évaluations et d'inspections faisant suite au désastre de Fukushima du Japon, l'Administration nationale de l'énergie a commencé un plan de recherche et développement relatif à la technologie de sécurité nucléaire. Dans une déclaration sur son site Web, l'Administration a indiqué que 13 projets de recherche et développement devraient être achevés d'ici 2013, et ceux-ci vont couvrir notamment la sûreté des opérations et la capacité de faire face à des désastres extrêmes, entre autres des tremblements de terre et des risques multiples.

Cette mesure améliorera considérablement la sûreté de la technologie avancée de deuxième génération de la Chine, en lui permettant de répondre aux normes fixées pour la technologie de troisième génération.