background preloader

Saloon #2 - Artistic practices & digital mediation

Facebook Twitter

Photo: © Cécile Portier - took place in Paris, FR on December 22nd, 2015.

Petite Racine - Cécile Portier. Remue.net - Cécile Portier au lycée Henri-Wallon (Aubervilliers, 93) Cécile Portier est une auteure occupée par le monde et sa transcription. Elle tient un blog, petite racine, où ses travaux en cours sont classés, principalement, en trois domaines : Compléments d’objets, qui, comme son nom l’indique, part d’objets du quotidien pour saisir « nos manières d’être au monde, d’agir dessus » ; À mains nues dont le principe est de photographier des mains d’inconnus, dans le métro, pour les faire parler d’eux-mêmes ; et Simple Appareil ®, « mise à nu d’un personnage fictif par les sismographes sociaux, fabricants de notre réel », matrice qui sera questionnée, approfondie durant cette résidence. Bibliographie Cécile Portier a publié, en 2008, Contact, au Seuil, dans la collection Déplacements, dirigée par François Bon et en 2009, Saphir Antalgos aux éditions Publie.net, dont un extrait est à lire sur remue.net.

Elle a également participé à l’aventure de la revue alphabétique R de réel. Traque traces, une fiction. Traque traces est une fiction. Mais c'est votre vie (ou presque) Cette fiction est née d'un pari un peu fou : refaire une ville fictive sous la vraie ville. Faire vivre et évoluer tout un peuple, écrit à partir des données qui nous écrivent, nous aussi, êtres de chair. Car chaque jour nous sommes, nous, êtres de chair, mis en données. Chaque jour nous produisons, en nous déplaçant, en communicant entre nous, un nombre incalculable de traces qui sont stockées, analysées, réutilisées. Chaque jour nos faits et gestes sont traduits en données, dont l'agrégation et le sens final nous échappe. Nous sommes identifiés, catégorisés, sondés, profilés, pilotés. C'est un constat.

Nous avons donc écrit un peuple. Alors, comment lire? Plusieurs possibilités s'offrent à vous : Bonne traque. Château Ephémère | Atelier Cabinet De Curiosités 2.0. Le Cabinet de Curiosités 2.0 est un musée sonore accumulant une collection d’objets incroyables et divers. Ce Cabinet de Curiosités prend place au sein de Château Éphémère et se visite grâce à un dispositif géolocalisé installé sur un smartphone. Cet atelier aborde les nouvelles écritures, la manière dont on peut appréhender un texte autrement grâce aux objets numériques. Il a pour objectif d’écrire, tout en mettant en relief les textes par le biais des nouvelles technologies. Déroulé de l’atelier: Les fantômes habitant le Château Vanderbilt ont besoin de divertissement, un ennui profond les gagne. Porteurs du projet et fonctions: Manon Gallet – Professeur documentaliste au Collège Flora Tristan de Carrières-sous-Poissy Objectif de l’atelier: Travailler l’écriture et la transposer dans un dispositif numérique qui renforce l’intention.

Animateurs: Cécile Portier – Écrivaine (site web) Xavier Boissarie – Collectif Orbe (site web) If we carry on speaking... / Si nous continuons à nous parler le même langage, nous allons reproduire la même histoire. (scroll down for english version)Si nous continuons à nous parler le même langage, nous allons reproduire la même histoire est une série de rencontres collaboratives initiée et organisée par Mikaela Assolent et Flora Katz qui se sont déroulées chez Treize (Paris, Fr) de novembre 2013 à février 2014 et à PARMER (New York, US) en novembre 2014.

Au cours de ces soirées, artistes, curateurs, chercheurs, performeurs se sont réunis pour expérimenter, chacun à leur manière, un objet, un récit, un geste à partager qui leur posait question. Inspiré des groupes de conscience féministes développés dans les années 70 en parallèle des mouvements de libération des femmes, ce format de réunion fut créé pour composer un espace horizontal, sécurisé et libre où la parole de l’autre serait portée par une qualité de présence de chacun. Dans le prolongement des sessions chez Treize a été conçue l'exposition "Odradek", qui s'est déroulée à Montreuil aux Instants Chavirés du 30 mai au 5 juillet 2015. Editathon Art+Feminism 2016 — Durant ces deux jours de marathon, environ 36 articles on été créés, une douzaine d’articles ont été améliorés, et plus de 30 comptes Wikipédia on été ouverts.

Retrouvez le bilan de l'Editathon sur la plateforme Wikipédia. Dropout Dans les années soixante-dix, l’artiste américaine Lee Lozano créé une série de Language Pieces, instructions qui l’engagent à s’exclure progressivement des sphères de la société, du monde de l’art, jusqu’à s’interdire de parler aux femmes. Ce geste radical, initié par l’emblématique et élusive Dropout Piece, participe de son inscription comme une figure essentielle de l’art conceptuel. Si l’historienne de l’art Lucy R. Lippard affirme dès 1973 qu’elle fut la figure féminine majeure de l’art conceptuel à New York dans les années soixante (1), son travail reste beaucoup moins connu que celui de ses collègues masculins tels que Vito Acconci, Lawrence Weiner ou Robert Barry.

L’histoire n’est pas écrite à parts égales (3). Editathon2016_Livret_LR.pdf. Eyebeam | tech by artists. Contropedia. Flora Katz. Réflexions sur le numérique au musée – Par Sébastien Magro, chef de projet numérique. Musée du Quai Branly. MuzeoNum. Animé par des membres de la communauté museogeek francophone, #Muzeonum est la plateforme de ressources sur le numérique au musée et dans la culture. Créé en août 2011, #MuzeoNum est un projet collectif, vous pouvez participer à son élaboration. Actuellement, la plateforme #MuzeoNum s'articule autour d'un Wiki. Un wiki dont toutes les pages sont éditables. Toutefois, il est nécessaire de s'enregistrer pour contribuer. Le Wiki contient aujourd'hui plus de 100 pages, ses contenus textuels sont sous licence Creatives Commons “CC Attribution-Share Alike 3.0 Unported”. MuzeoNum en quelques chiffres Plus de 125 pages dans le Wiki (maj : mai 2016) MuzeoNum présentation.

Museogeeks - blogs in English

Dispositif sonospheres | Sylvia Fredriksson. 2012. sonospheres. Kom.post et Orbe.Design d’interface de l’application Iphone et Android. Implémentation et développement du dispositif. Sonospheres est un audio-guide participatif conçu par Orbe en collaboration avec le collectif Kom.Post. Sonospheres est en exploitation depuis le début de l’année 2012 à La Chartreuse Villeneuve lez Avignon et à La Gaîté Lyrique. L’audioguide 2.0 dédié à la Chartreuse Villeneuve Lez Avignon est disponible en prêt sur place et sur l’Appstore.Sonospheres a été lancé à la Gaité Lyrique le 1er Février 2012 dans le cadre de la thématique « 2062 – Aller-Retour vers le Futur ». Kom.post | ABOUT KOM.POST. Kom.post depuis 2009:Daniel Barocca Laurie Bellanca Bruno Bessana Jennifer Bonn Mathieu BouvierBenjamin BrixFabio Camilletti Céline CartillierHenriette Desjonqueres Sozita Goudouna Ilanit IllouzPaul Fargues Sylvia FredrikssonSo Jung Ju Pauline JullierChad Keveny Gérald KurdianFréderic Lombard Camille Louis Steffen MartinCaroline MasiniTeresa Mayer Julie Morel Emmanuelle NizouElsa OssartFelix Ott Krystof PersinPhabrice PetitdemangeCéline PévrierRalf Pflugfelder Grégoire RomanetVincent RoumagnacLaura Taler Vincent ThomassetJulia VergelyPetra ZanquiAlexandros MistriotisDimitra Stamatiou production co-production et accompagnement administratif: Mathieu Argaud (Illusion et macadam)margaud@illusion-macadam.fr accompagnement administratif et développement: Jerôme Pique et Jeanne De Larrard infos: kom.post@kompost.me dispositifs et créations 2013/2015 – Radio kom.post L’occupation des ondes Installation radiophonique participative La Panacée, exposition conversations électriques, Montpellier FR.

Orbe. Sonosphères | La Gaîté lyrique. Sonosphères, ou comment détourner le modèle habituel des audioguides de musée. Visitez la Gaîté autrement... Cette œuvre évolutive et participative nous invite tout d'abord à déambuler dans la Gaîté Lyrique en suivant différentes voix réelles, fictives, actuelles, passées... Selon un dispositif simple sur application mobile, les témoignages sont associés à des points de vue localisés dans l'espace d'exposition et font vivre au présent une traversée des différentes histoires du lieu. Ils déplacent peu à peu la figure du guide, de la voix unique et savante, vers une nouvelle communauté de sachants que chacun nourrit et anime en déposant une parole propre et en dialogue avec les autres. Selon nos déplacements, nos choix d'écoute, notre rythme de marche et si nous décidons de contribuer ou pas, nous pouvons peu à peu, faire "bouger l'œuvre".

Sonospheres devient la double incarnation du processus de création d'un outil et de ses usages. Dingdingdong — Présentation du projet Dingdingdong. Woody Guthrie, mort de la maladie de Huntington en 1967. « Les histoires vont bien au-delà de l’idéologie. En cela réside notre espoir. » Donna Haraway, Manifeste des espèces de compagnie, 2010. La maladie de Huntington est une maladie génétique, rare et incurable, qui provoque une dégénérescence cognitive, motrice et psychiatrique, entraînant la perte progressive de l’autonomie et la mort (suivant une évolution qui ne peut pas être connue à l’avance et qui dépend des malades).

Depuis que l’anomalie génétique responsable a été identifiée en 1993, il existe un test permettant aux personnes dont l’un des parents est touché de savoir si elles sont à leur tour porteuses de cette maladie. Techniquement, il n’y a rien de plus simple : il suffit de faire une prise de sang pour savoir si l’on est affecté par le mauvais gène. Le public chez Dewey : une union sociale plurielle. 1Depuis une vingtaine d’années, l’espoir qu’une démocratie participative pourrait pallier les défauts de la démocratie représentative s’est peu à peu répandu. Philosophes, politistes et sociologues multiplient les perspectives pour indiquer que les citoyens d’un État démocratique ne se bornent pas à voter une fois de temps en temps, mais qu’ils peuvent ou devraient contribuer à l’élaboration des questions d’intérêt public et aux débats qui s’en suivent.

En philosophie, Benjamin Barber et Jürgen Habermas ont revitalisé l’idée que la participation des citoyens au gouvernement n’est pas seulement un droit, mais qu’elle est aussi la condition même de l’existence de ces institutions en tant que protectrices de ce droit. 2La contribution précoce de Dewey en faveur d’une démocratie participative a été remarquée d’abord aux États-Unis, notamment par Robert Westbrook (1991), puis en Allemagne et en France.

Un certain scepticisme accueille en 1927 Le public et ses problèmes de Dewey (2003).