background preloader

Human society

Facebook Twitter

5 Ways to Unf*ck the World. Gary ‘Z’ McGee, Staff WriterWaking Times “I rebel; therefore we exist.”

5 Ways to Unf*ck the World

–Albert Camus Here’s the thing: the earth is not fucked. The earth will go on evolving with or without us. In fact, in many ways it is better off without us. 1.) “To be human is necessarily to be a vulnerable risk-taker; to be a courageous human is to be good at it.” Before you can unfuck the world, you have to unfuck yourself and then lead by example. 2.) “Humanity has advanced, when it has advanced, not because it has been sober, responsible and cautious, but because it has been playful, rebellious, and immature.” Here’s the thing: we live in a grossly misbalanced, rigid, stuck-in-the-muck, head-up-its-ass Apollonian society. 3.) “Democracy is two wolves and a lamb deciding on what to eat for lunch. A well-armed lamb is a lion in sheep’s clothing that has the potential to trump the wolf. 4.)

“Government is actually the worst failure of civilized man. 5.) “Love does not imply pacifism.” 22 Questions: Are You Awake? By Gregg Prescott, M.S.In5D.com We’ve been taught to assume the truth about everything presented to us without questioning the origin of the initial facts.

22 Questions: Are You Awake?

For example, in the United States, we were taught that the attack on Pearl Harbor brought the United States into WW2, yet were not taught how many United States companies profited from funding both sides of the war, nor were we taught how George W. Bush’s grandfather, Prescott Bush, personally helped to fund both sides of WW2.

Had we been taught this in school, would either George H. or George W. Bush have become president? With that in mind, what thoughts do you question? Solidar. CETIM - Interventions - Droit à l'alimentation, Eau potable, ONU, L'eau est indispensable à la vie.

CETIM - Interventions - Droit à l'alimentation, Eau potable, ONU,

A ce jour, 1,4 milliards de personnes n'ont pas accès à l'eau potable et près de 4 milliards ne bénéficient pas de conditions sanitaires convenables. Seulement 3% de l'eau de la planète est douce, dont 99% se trouve enfouie dans les glaciers ou dans les couches profondes de la terre. Nous n'avons donc accès qu'à 1% des ressources aquatiques douces de surface. De plus, l’eau est répartie de manière inéquitable sur le globe : abondante dans certaines régions, elle est extrêmement rare dans des zones arides. La rareté croissante de l'eau aurait dû amener à améliorer sa gestion par la collectivité pour préserver ce patrimoine pour le bénéfice des générations futures. 1. utilisation abusive et gaspillage de l'eau dans les sociétés industrialisées A titre d'exemple, les habitants de l'Amérique du Nord consomment 350 litres d'eau par jour. 2. privatisation de l'eau et ses conséquences M.

Conclusion Les privatisations de l'eau posent de nombreux problèmes. France : Conte rendu de l'affaire Amidlisa... Affaire Amidlisa : Sophie Giuli et Jack Maillard demandent l’ouverture d’une enquête criminelle Compte-rendu de l’audience du 9 janvier 2014, par Isa T. et Alf Red Le 9 janvier 2014, Sophie Giuli et Jack Maillard [photo] ont comparu devant le tribunal correctionnel de Draguignan dans un procès en dénonciation calomnieuse intenté par l’État et Éric Mignot, le père des enfants.

France : Conte rendu de l'affaire Amidlisa...

Résumé de l’affaire et réponse au reportage mensonger de M6 sur l’affaire Amidlisa : Compte-rendu de l’audience du 9 janvier 2014 Sophie Giuli, mère de trois enfants, avait, en octobre 2007, porté plainte pour viol sur sa fille aînée contre un certain « Didier », un ami du père. Dès le lendemain, elle s’était vue retirer en urgence la garde de ses trois enfants, deux garçons, 3 ans et 5 ans, et une fille, 6 ans, qui furent immédiatement confiés à l’Aide sociale pour l’enfance puis au père, trois semaines après. La maltraitance sociale. Les crétins ne seront pas tous des moutons !

La maltraitance sociale

Ces enfants qui ne sont pas nourris … Je ne cesse de m'étonner et de m'indigner lorsqu'il m'arrive de croiser de jeunes enfants qui ignorent tout de leur environnement. Que j'évoque la Loire ou bien les animaux, la nature ou bien un monument, je me retrouve face à des yeux écarquillés et des mines interrogatives. Mais de quoi veut-il bien nous parler ? Car il faut se rendre à l'évidence, désormais on laisse une quantité non négligeable d'enfants sans cette éducation naturelle que constituaient les sorties avec les parents ou même les centres de vacances ou de loisirs. L'école se trouve confrontée à une inculture sidérante : des élèves ignorent tout de ce qu'il y a peu de temps encore, semblait naturel à la grande majorité. Quels sont les résultats de cet abandon dramatique, de cet asséchement cognitif qu'on constate sans avoir les moyens de les corriger ?