Droit et cinéma

Facebook Twitter

« Intime Conviction » : la fiction judiciaire devant la justice - Avocat. « Intime conviction ».

« Intime Conviction » : la fiction judiciaire devant la justice - Avocat

C’est le nom d’un programme de la chaîne ARTE, diffusé à la fois à la télévision et sur le web, qui retrace la vie personnelle et judiciaire de Paul Villers, médecin légiste, accusé du meurtre de sa femme. Sauf que cette vie ressemble beaucoup à celle de Jean-Louis Muller, également médecin légiste, condamné deux fois pour le meurtre de sa femme et finalement acquitté en octobre dernier (lire notre article). Fiction ou réalité, vrai ou faux, Dr Muller ou Dr Villers… Une réplique insupportable pour son avocat Eric Dupond-Moretti qui, avec l’appui de son confrère Jérémie Assous, ont assigné en référé la chaîne et la société de production pour que la diffusion du procès sur internet soit arrêtée immédiatement – à quelques jours du verdict fictif –, au nom du respect à la vie privée. Real humans : qui sont les vrais humains. Äkta Människor, véritablement humains en suédois, est le nom d’une série suédoise dont la deuxième saison vient de s’achever sur Arte.

Real humans : qui sont les vrais humains

Traduit pour l’étranger par “Real humans”, elle a connu un succès phénoménal. Son pitch est simple : dans un futur proche, ressemblant à s’y méprendre au présent, le monde est transformé par une innovation technologique majeure : les “hubots”. Hubot est la contraction de humain et robot, autrement dit ce sont des androïdes, des robots à l’apparence parfaitement humaine. Les hubots sont de parfaits travailleurs : ouvriers, domestiques, secrétaires, infirmières, coach sportifs, mais aussi prostitués. Michael Kohlhaas, un homme de principe. Dans la fiche de présentation, le réalisateur, Arnaud des Pallières, rappelle deux choses essentielles pour comprendre son film, et la démarche titanesque qui en découle.

Michael Kohlhaas, un homme de principe

Premièrement, Michael Kohlhaas est tiré d’une nouvelle de Heinrich von Kleist, publiée en 1810, qui raconte l’histoire (vraie) d’un marchand qui se révolte contre l’ordre établi au XVIe siècle afin d’obtenir réparation et justice de la part d’un seigneur inique. Franz Kafka, dont c’était le livre préféré dans toute la littérature allemande, y aurait puisé le désir d’écrire ! Deuxièmement, le réalisateur précise avoir lu l’ouvrage à 25 ans et en avoir tout de suite tiré l’envie d’en faire un film ; un film qui se situerait dans le sillage d’Aguirre (Herzog), Les Sept Samouraïs(Kurosawa) et Andrei Roublev (Tarkovski).

Cinéma : Argo : l'avocate française de l'Iran prépare sa procédure. INTERVIEW - Isabelle Coutant-Peyre a été mandatée par Téhéran pour trouver un moyen de contester le film oscarisé.

Cinéma : Argo : l'avocate française de l'Iran prépare sa procédure

L'Iran le juge en effet non conforme à l'histoire. Elle revient de Téhéran. Une lecture de Dexter (1. « Tu as des goûts morbides en matière d’amusement[1]. » Hugo Clémot, agrégé et docteur en philosophie, université Paris I, Phico/Execo, EA 3562 Les derniers mots de Dexter dans la saison 7 reviennent sur le rôle constitutif des règles que l’on se donne à soi-même pour définir qui l’on est :

Une lecture de Dexter (1

Une lecture de Dexter (3. Hugo Clémot, agrégé et docteur en philosophie, université Paris I, Phico/Execo, EA 3562 J’ai cité plus haut la question effrayante posée par Susan Amper : « Si je m’identifie à un serial killer, qu’est-ce que cela dit de moi ?

Une lecture de Dexter (3

»[1] Or, il se trouve que c’est exactement la question posée par Deb à Dexter dans la dernière scène de l’épisode 4 de la saison 7. Alors que Dexter regarde, devant le portail du crématorium, une fumée blanche qui s’échappe de la cheminée, il est soudain éclairé par la lumière des phares d’une voiture. Dexter s’avance vers la voiture et s’installe à côté du conducteur qui se révèle être sa sœur, Deb.

Elle lui demande pourquoi il l’a fait venir.

Pourquoi obéir ?

Droit et cinéma Blogs. Hitchcock. Chabrol. Les clones dans la littérature et au cinéma. Rashomon. The social network. Affaire von Bülow. Philip K Dick adapté au cinéma. Economie et entreprise au cinéma.

La famille au cinéma 2013. Alfred DREYFUS : mediatheque filmographie. Depuis 1899, l'affaire Dreyfus a fait l'objet de films qui se sont ajoutés aux nombreuses photos prises en général surtout au moment du procès de Rennes ou postérieurement bien qu'il existe un cliché de janvier 1895 sur lequel on voit la cour de l'École militaire et où l'on distingue, d'une façon floue, le moment de la dégradation du capitaine Dreyfus.

Alfred DREYFUS : mediatheque filmographie

Cette photo et d'autres clichés peu connus ont été exposés en 2006, à Aurillac puis à Mulhouse, dans une exposition conçue par Vincent Duclert et Brigitte Lépine, sous le titre L'affaire Dreyfus révélée. Photos et photographes dans l'événement. Au moment des faits L'opérateur Julius W. Orde a tourné quelques scènes à Rennes, pendant l'été 1899. Crimes, faits divers, cinématographe et premiers interdits français en 1899 et 1909. 1Les crimes et criminels dans le cinéma de fiction furent abordés, en 1990, à Perpignan, au XIe Colloque Cinéma et Histoire, Histoire du cinéma, Les grandes affaires criminelles : faits historiques - cinéma et télévision, de l’Institut Jean Vigo, en collaboration avec l’I.N.A. et la Cinémathèque de Toulouse.

Crimes, faits divers, cinématographe et premiers interdits français en 1899 et 1909

Les présentes pages, écrites dans la continuité du numéro inhérent des Cahiers de la Cinémathèque de 1993, Les Grandes affaires criminelles françaises, complètent un article personnel, De la fiction au réel, les grandes affaires criminelles françaises et leurs censures cinématographiques, paru dans La justice à l’écran, un numéro de CinémAction de 2002, sur les affaires criminelles adaptées au cinéma qui connurent les honneurs de censures, petites ou grandes, créatrices de nouvelles affaires défrayant derechef les chroniques de la presse populaire. Georges Méliès et la justice. Si les frères Lumière ont inventé le cinématographe (en 1895), Georges Méliès est celui qui a fait du cinéma un art.

Georges Méliès et la justice

Son premier film date de 1896 (Une partie de cartes). Méliès était originairement illusionniste, d’où sa propension à faire des films à « effets spéciaux », comme par exemple - parmi de nombreux films -, Voyage dans la lune (1902), ou Le Mélomane (1903). Ce qui est peut-être moins connu de Méliès, ce sont ses films traitant de la justice. Deux films peuvent à cet égard être évoqués : tout d’abord, Les incendiaires (1899) qui est le premier film de l’histoire du cinéma sur la peine de mort ; il s’agit en l’occurrence d’un homme accusé d’avoir incendié une ferme et dont la scène finale montre l’exécution par la guillotine. The Staircase (Soupçons) (DVD. Les faits : Le 9 décembre 2001, 2h41 du matin, petite ville de Durham en Caroline du Nord : la police reçoit un appel affolé d’un homme, Michael Peterson, 59 ans, romancier connu dans la région, qui hurle que sa femme Kathleen est en train de mourir après avoir fait une chute dans l’escalier de leur luxueuse villa.

The Staircase (Soupçons) (DVD

Les policiers le trouvent sanglotant, à genoux devant son épouse baignant de sang. Elle vient de décéder. Michael et Kathleen Peterson formaient un couple exemplaire. Très vite pourtant, les soupçons se portent sur le romancier et il est inculpé quelques jours plus tard par le procureur Jim Hardin, à la stupéfaction général de tous ces proches. Michael Peterson choisit comme avocat l’un des pénalistes les plus reconnus du Sud des Etats-Unis, David Rudolf et investit un million de dollars pour sa défense, engageant détectives, criminologues et experts en tout genre. Les avocats font du cinéma, suite (et les cuisses de Bardot) A propos de la précédente note de blog consacrée au livre de Christian Guéry sur les avocats au cinéma, j'avais recherché cette séquence du film En cas de malheur - choisie en couverture du livre - où Brigitte Bardot campe une accusée qui, dans une scène d'anthologie, lève haut sa jupe sur ses cuisses pour convaincre un célèbre avocat (Jean Gabin) de plaider sa cause.

J'ai découvert à cette occasion qu'une scène plus osée, révélant les fesses nues de Brigitte Bardot, avait finalement été censurée: SCENE INTERDITE BARDOT GABIN 1958 EN CAS DE... par kirivalse Il est vrai qu'à l'époque, la justice ne plaisantait pas avec la nudité. Festival Ciné-Droit. Crimes, faits divers, cinématographe et premiers interdits français en 1899 et 1909. 1Les crimes et criminels dans le cinéma de fiction furent abordés, en 1990, à Perpignan, au XIe Colloque Cinéma et Histoire, Histoire du cinéma, Les grandes affaires criminelles : faits historiques - cinéma et télévision, de l’Institut Jean Vigo, en collaboration avec l’I.N.A. et la Cinémathèque de Toulouse. Les présentes pages, écrites dans la continuité du numéro inhérent des Cahiers de la Cinémathèque de 1993, Les Grandes affaires criminelles françaises, complètent un article personnel, De la fiction au réel, les grandes affaires criminelles françaises et leurs censures cinématographiques, paru dans La justice à l’écran, un numéro de CinémAction de 2002, sur les affaires criminelles adaptées au cinéma qui connurent les honneurs de censures, petites ou grandes, créatrices de nouvelles affaires défrayant derechef les chroniques de la presse populaire.

EN ATTENDANT LES CESAR… L’EXERCICE DE L’ETAT de Pierre Schoeller (Belgique, France, 2011) L’exercice de l’Etat, réalisé par Pierre Schoeller, auteur de deux précédent films (Zéro défaut, France, 2002 et Versailles, France, 2008), est une grande œuvre, à tous points de vue, un film qui se montre à la hauteur du thème qu’il traite. La mise en scène est extraordinairement intelligente, inventive (par exemple l’idée de superposer les textos à l’image) ; les dialogues - entre poésie et trivialité - sont magnifiquement écrits ; et les acteurs sont extraordinaires à commencer par Michel Blanc, que l’on admire ici dans l’un de ses meilleurs rôles, celui de directeur de cabinet du ministre des Transports (Gilles), interprété par un toujours excellent Olivier Gourmet (Bertrand Saint-Jean).

Film d’autant plus exceptionnel qu’il traite de la vie politique, ce qui n’est guère habituel dans le cinéma français. Parmi les films documentaires sur la vie politique contemporaine (celle de la Vème République), citons entre autres Une partie de campagne (R. Le Viager. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Viager. Le Viager est un film français, réalisé par Pierre Tchernia, sorti sur les écrans en 1972. Synopsis[modifier | modifier le code] La Défense Lincoln - film 2011.

Histoire, réceptions et mobilisations. Shutter Island's ending explained.