background preloader

IA

Facebook Twitter

Intelligence artificielle : au-delà de la fiction, le Droit existe déjà ! L’intelligence artificielle (IA), un sujet d’actualité Longtemps cantonnée au domaine de la Science-Fiction, l’intelligence artificielle fait désormais partie des sujets économiques, sociétaux, éthiques à laquelle tout citoyen ou tout consommateur est confrontés comme pour la taxe Robot sujet d’un des candidats des dernières élections présidentielles, les victoires réitérées au jeu de go , au poker...

Intelligence artificielle : au-delà de la fiction, le Droit existe déjà !

L’événement professionnel de l’Internet des Objets - 5 & 6 avril 2017 Lyon Cité Internationale. Google présente sa nouvelle IA d'analyse intelligente de vidéos, une innovation dans l'univers de l'intelligence artificielle ? Ce vendredi est le troisième jour du Google cloud next 2017, le carrefour des échanges entre acteurs œuvrant autour de l’offre cloud de Google en vue de la nourrir de perspectives futuristes.

Google présente sa nouvelle IA d'analyse intelligente de vidéos, une innovation dans l'univers de l'intelligence artificielle ?

Au menu, une panoplie de sujets, 200 sessions touchant à des thèmes allant du développement d’applications aux problématiques relatives au stockage de données, en passant par les bases de données, l’éducation, etc. "Les gens non complémentaires de l'intelligence artificielle seront au chômage" - Doctissimo. Accueil. Le fabuleux destin de l'intelligence artificielle : retour sur 60 ans d'Histoire - Sciencesetavenir.fr. L’intelligence artificielle, objet de science mais aussi de science-fiction, entre épistémologie et pop culture.

Le fabuleux destin de l'intelligence artificielle : retour sur 60 ans d'Histoire - Sciencesetavenir.fr

Pourquoi suscite-t-elle tant de peurs et de fantasmes ? Une conférence de l’Association Française pour l’Intelligence Artificielle (AfIA) revenait sur l’histoire de cette discipline scientifique âgée d'environ 60 ans, au sein de laquelle se disputent encore différentes approches théoriques. Du canard mécanique à la révolution cybernétique ROBOT. Connaissez-vous l’origine du mot “Robot” “? CANARD MÉCANIQUE. Schéma (vue en coupe) du canard mécanique de Vaucanson Un bond pour le calcul formel L'IA moderne, qui fait aujourd'hui la part belle aux réseaux neuronaux et à l'apprentissage profond, ne s'est pas non plus bâtie en un jour.

ÉCLIPSE. Une IA à notre image ? Encore faut-il savoir ce que l'on entend par intelligence artificielle : quelle intelligence, quels artifices ? DeepCoder : l'IA développée par Microsoft Research capable de coder, en assemblant des bouts de codes récupérés dans des programmes existants. L’intelligence artificielle est-elle en train de définir le futur du e-commerce?

Peu d’industries sont aussi concurrentielles que celle du e-commerce: alors que le marché est en constante compétition avec les boutiques physiques, les e-commerçants doivent aussi s’adapter à la continuelle évolution d’Internet et des habitudes des internautes.

L’intelligence artificielle est-elle en train de définir le futur du e-commerce?

Même pour ses cerveaux, l'intelligence artificielle est un casse-tête. REPORTAGE En pleine phase d'accélération, l’intelligence artificielle changera le monde sans doute plus qu'on ne l'imagine.

Même pour ses cerveaux, l'intelligence artificielle est un casse-tête

Ses spécialistes ont débattu de son impact au Web Summit, le «Davos des geeks» qui s'est tenu à Lisbonne... Soixante-douze heures de Web Summit: 53.056 participants issus de 167 pays, dont 42% de femmes (un record). 1.490 startups, dont plus de 100 françaises. Des milliers d’investisseurs. Mark Zuckerberg - After a year of coding, here's Jarvis. Jarvis, l'assistant personnel de Mark Zuckerberg, n'est pas très intelligent.

TECHNOLOGIE Il s'agissait avant tout d'un hobby, et pas d'un produit commercial...

Jarvis, l'assistant personnel de Mark Zuckerberg, n'est pas très intelligent

Publié le Mis à jour le Chaque année, Mark Zuckerberg se fixe un défi. Après avoir appris le mandarin, il avait promis de créer un assistant intelligent pour la maison. Il a présenté au monde Jarvis (comme le majordome de Tony Stark dans Iron Man), mardi. Et s’il a l’air de s’être bien amusé, sa création n’effectue que des tâches très limitées. Gros disclaimer, les vidéos ci-dessous sont avant tout humoristiques (et assez awkward). Https ://www.facebook.com/zuck/videos/10103351034741311/ https ://www.facebook.com/zuck/videos/10103351403412491/ Pour savoir ce dont Jarvis est vraiment capable, il faut se pencher du côté du post technique du patron de Facebook.

Mais comparer le projet de Mark Zuckerberg avec des produits commerciaux ayant mobilisé des dizaines d’ingénieurs est plutôt injuste. IA et emploi : les Pdg d'IBM et Microsoft tentent de dédramatiser à Davos. L’émergence de techniques d’intelligence artificielle inquiète de nombreuses personnes.

IA et emploi : les Pdg d'IBM et Microsoft tentent de dédramatiser à Davos

Loin des clichés à la Terminator, certains redoutent un impact fort sur l’emploi, lié à l’adoption massive d’agents intelligents. Et les derniers propos du patron de Salesforce sur CNBC ne sont pas très rassurants. « Beaucoup de gens ne réalisent pas combien l’IA est déjà profondément enracinée dans nombre d’applications, explique Marc Benioff. La technologie a toujours supprimé des emplois, mais nous pouvons espérer qu’elle crée des emplois aussi. C’est ce que nous appelons la productivité. » Pour Satya Nadella (Microsoft), l'IA doit aider les humains, non se substituer à des emplois. Microsoft s'efforce de donner à la technologie des facultés et de l'intelligence humaines, mais son PDG Satya Nadella déclare que la firme et ses rivaux devraient détourner leurs efforts des applications de l'IA destinées à remplacer les individus.

Pour Satya Nadella (Microsoft), l'IA doit aider les humains, non se substituer à des emplois

Nadella participe, aux côtés d'autres dirigeants du secteur technologique, au Forum économique mondial de Davos, pour répondre aux préoccupations autour de la guerre actuelle pour les talents de l'univers de l'intelligence artificielle. Cette lutte menée par Google, Microsoft, Amazon, Apple, et Facebook fait craindre la naissance de machines se substituant à l'homme plutôt que l'aidant dans ses activités. Intelligence artificielle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Intelligence artificielle

L'intelligence artificielle est une discipline scientifique recherchant des méthodes de résolution de problèmes à forte complexité logique ou algorithmique. Par extension elle désigne, dans le langage courant, les dispositifs imitant ou remplaçant l'humain dans certaines mises en œuvre de ses fonctions cognitives. Ses finalités et son développement suscitent, depuis toujours, de nombreuses interprétations, fantasmes ou inquiétudes s'exprimant tant dans les récits ou films de science-fiction que dans les essais philosophiques.

Définition[modifier | modifier le code] Le terme « intelligence artificielle », créé par John McCarthy, est souvent abrégé par le sigle « IA » (ou « AI » en anglais, pour Artificial Intelligence). AlphaGo :l'IA de Google DeepMind écrase plusieurs champions de go à la suite - Sciences. AlphaGo a été mis à jour pour devenir encore meilleur au jeu de go.

AlphaGo :l'IA de Google DeepMind écrase plusieurs champions de go à la suite - Sciences

Pour le vérifier, les concepteurs de cette intelligence artificielle l'ont envoyée discrètement sur des serveurs que fréquentent les meilleurs joueurs mondiaux. Résultat, l'IA les a tous battus. Si vous vous intéressez au jeu de go, peut-être avez-vous entendu parler ces jours-ci d’un mystérieux compétiteur qui a sévi sur deux serveurs de go asiatiques, Tygem et FoxGo. Identifié sous le pseudonyme de « Master » sur l’un et « Magister » sur l’autre, il a littéralement écrasé ses opposants, parmi lesquels figurent pourtant quelques-uns des meilleurs joueurs mondiaux.

Très vite, les observateurs se sont rendus compte que ce virtuose ne pouvait pas être un humain. Au cours de sa courte carrière sur Tygem et FoxGo, ce joueur a en effet remporté pas moins de 51 parties d’affilée. Ce n’est que mercredi 4 janvier que le pot aux roses a été découvert. DeepMind : pourquoi le futur de l'IA passe par StarCraft II. Google a profité de la BlizzCon 2016 pour annoncer un partenariat avec Blizzard. L'objectif : créer un environnement de travail permettant à une intelligence artificielle de s'améliorer en jouant à StarCraft II, l'un des jeux de stratégie en temps réel les plus populaires au monde.

L’édition 2016 de la BlizzCon, début novembre, a été jugée plutôt décevante par un certain nombre d’observateurs malgré l’annonce d’un mode de jeu pour fêter les vingt ans de Diablo dans Diablo 3, la présentation d’un nouveau personnage pour Overwatch ou encore la mise en place d’une ligue professionnelle pour le sport électronique à partir de 2017. Mais l’information de la BlizzCon la plus parlante pour l’avenir du jeu vidéo est celle du partenariat qui a été annoncé entre Blizzard et DeepMind, une filiale de Google. Dans StarCraft II, comme dans la plupart des jeux de stratégie en temps réel ou en tour par tour, l’approche est différente. Une IA invente de nouvelles formes moléculaires de synthèse. USINE MOLÉCULAIRE. "Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? ", interrogeait Philip K.

Dick dans une nouvelle restée célèbre. Et les algorithmes nouvelle génération, nourris au deep learning, à quoi rêvent-ils ? Peut-être bien à de nouvelles protéines de synthèse : selon une étude menée par des chercheurs en biologie et informatique américains, canadiens et britanniques, il serait possible d'entraîner une intelligence artificielle à prédire des formes chimiques stables présentant une propriété biochimique précise. Google Brain : 2 IA communique ! Informatique quantique : l’ordinateur de demain dès 2017 ? L’informatique quantique va-t-elle se concrétiser dès cette année ? Un article publié dans la revue Nature met en lumière les progrès récents de la recherche dans ce domaine longtemps considéré comme une frontière inatteignable, en raison de la complexité inhérente à la manipulation des qubits, l’équivalent quantique des bits. Car, comme le souligne Nature, les efforts se concentrent désormais davantage sur l’ingénierie de systèmes quantiques que sur la recherche fondamentale. « Les gens sont réellement en train de bâtir des choses », explique Christopher Monroe, un physicien de l’université du Maryland, qui a fondé la start-up IonQ en 2015, une société qui s’est lancée précisément dans la conception de système quantiques.