background preloader

SP15 Valandco

Facebook Twitter

Comptabilisation de l'achat d'un véhicule de tourisme - Zefyr. Comment comptabiliser l’achat d’un véhicule de tourisme ?

Comptabilisation de l'achat d'un véhicule de tourisme - Zefyr

Rappel : Pour un véhicule de tourisme, vous ne récupérez jamais la TVA (frais de réparation, essence, frais liés à l’achat…). En revanche, pour un véhicule utilitaire, vous pouvez récupérer la TVA. Exemple : Votre société a acheté un véhicule de tourisme pour un montant de 16 000 € TTC. L’écriture comptable de l’achat du véhicule est : L’écriture comptable du paiement de l’achat du véhicule est : Rappel : L’écriture d’achat est séparée de l’écriture de paiement.

Le compte fournisseur est au crédit (la société doit 16 000 € à ce fournisseur) au moment de l’achat.Le compte fournisseur devient au débit au moment du paiement. Remarque : Dans ZEFYR, toutes ces écritures sont simplifiées via le menu Factures fournisseurs>Paiement factures fournisseurs. L’écriture comptable du paiement des frais pour la carte grise (par exemple 120 €) est : L’écriture comptable du virement reçu pour le bonus écologique (par exemple 1 300 €) est : inPartager. Amortissements – Régimes particuliers – Amortissements des véhicules de tourisme. 4582-PGPBIC – Amortissements – Régimes particuliers – Amortissements des véhicules de tourisme1 BIC – Amortissements – Régimes particuliers – Amortissements des véhicules de tourisme L'article 39-4 du code général des impôts (CGI) exclut des charges déductibles certaines dépenses limitativement énumérées considérées comme somptuaires.

Amortissements – Régimes particuliers – Amortissements des véhicules de tourisme

Il en résulte que les dépenses revêtant un caractère somptuaire ne peuvent, en principe, être admises dans les charges déductibles, sauf lorsque l'entreprise est en mesure de justifier qu'elles sont nécessaires à son activité en raison même de son objet ou présentent un caractère social. Amortissement dérogatoire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Amortissement dérogatoire

L'amortissement dérogatoire est un amortissement comptable ne correspondant pas à une dépréciation mais à une option fiscale qui permet de comptabiliser en charge exceptionnelle un complément de déduction fiscale, les premières années de l'amortissement du bien, afin de réaliser une subvention déguisée remboursable. Ce complément est repris les dernières années de l'amortissement ce qui donne en fin de vie : Amortissement comptable = Amortissement fiscal (en supposant que la base amortissable soit la même en comptabilité et en fiscalité).

Enjeux de l'amortissement dérogatoire[modifier | modifier le code] L'étude des amortissements comptables peut être complexifiée. Amortissement dégressif. L’amortissement dégressif est une méthode de calcul de l’amortissement dont le montant des annuités est décroissant.

Amortissement dégressif

Ce mode de calcul est acceptée fiscalement sous certaines conditions car il permet d’inciter les entreprise à investir. L’amortissement dégressif ne peut pas s’appliquer pour : les biens d’occasions;les véhicules de tourismes;les biens qui ont une durée de vie inférieure à 3 ans. Dépréciation des immobilisations. La dépréciation d’une immobilisation corporelle ou incorporelle est la constatation que la Valeur Actuelle (VA) de l’immobilisation a perdu de la valeur, c’est à dire qu’elle est devenu inférieure à la Valeur Nette Comptable (VNC).

Dépréciation des immobilisations

Les dépréciations des immobilisations concernent les biens amortissables ou non. A quoi sert la dépréciation des immobilisations ? En cours de vie une immobilisation peut perdre plus de valeur que ceux que l’entreprise à prévu. Cela peut être dû à des causes externes ou internes à la société. Causes externes : baisse plus que la normale de la valeur du marché ;changements importants dans l’environnement technique, économique ou juridique, ayant un effet négatif sur l’entreprise ;augmentation des taux d’intérêt. Causes internes : obsolescence ou dégradation physique non prévue par le plan d’amortissement .performances économiques inférieures aux prévisions. Pour cela l’entreprise doit constaté une dépréciation. Valeur résiduelle : définition, calcul, traduction - Fiche pratique. Définition du mot Valeur résiduelleEn économie, la valeur résiduelle détermine la valeur d'un bien à l'expiration de sa durée d'utilisation ou de location.

Valeur résiduelle : définition, calcul, traduction - Fiche pratique

Lorsqu'elle concerne un bien immobilier mis en location, la valeur résiduelle correspond par exemple au montant dont devra s'acquitter le locataire du bien s'il veut prétendre acquérir le logement à l'issue de sa période de location. La valeur résiduelle sert ainsi plus largement à définir la valeur d'un bien lorsque sa période d'amortissement arrive à échéance. Elle est en ce sens un indicateur souvent utilisé par les entreprises qui réalisent d'importants investissements pour tenter de connaître la valeur de leurs équipements, une fois ces derniers totalement amortis. Plus récemment, la valeur résiduelle est une mesure à prendre en compte dans les offres de Location avec Option d'Achat (LOA) d'un véhicule automobile.

Valeur résiduelle : le calculValeur résiduelle = prix d'achat - montant des amortissements. Méthodes de calcul de l’amortissement - Comptabilité des immobilisations (FI-AA) Calculez le tableau d' amortissement de votre credit. Sous-section 3 Modalités d'évaluation des amortissements des immobilisations corporelles et incorporelles. A la clôture de l’exercice, une dotation aux amortissements est comptabilisée conformément au plan d'amortissement pour chaque actif amortissable même en cas d’absence ou d’insuffisance de bénéfice.L’amortissement d’un actif commence à la date de début de consommation des avantages économiques qui lui sont attachés.

Sous-section 3 Modalités d'évaluation des amortissements des immobilisations corporelles et incorporelles

Immobilisations amortissables.