background preloader

Nucléaire

Facebook Twitter

La politique énergétique allemande crée surtout de la pauvreté. La politique énergétique allemande pénalise les plus démunis, tout en s'avérant une piètre solution pour le changement climatique.

La politique énergétique allemande crée surtout de la pauvreté

Le 24 février, le gouvernement allemand a reconnu que 6,9 millions de ménages vivent en dessous du seuil de précarité énergétique - seuil déterminé par un taux d'effort des dépenses en énergie supérieur à 10% des revenus d'un ménage. Allemagne : Berlin paie très cher l'abandon du nucléaire. "Le photovoltaïque, c'est pas si fantastique" > Solaire. L’Allemagne est le pays qui produit le plus d’électricité avec des énergies renouvelables.

"Le photovoltaïque, c'est pas si fantastique" > Solaire

Faut-il pour autant chercher l’avenir de la production d’électricité du côté des énergies renouvelables ? Auteur pour ARTE Future, Ozzie Zehner émet des doutes quant à l’énergie solaire et invite à repenser la question. « Il était une fois un homme, moi, qui croyait aux vertus magiques des cellules photovoltaïques. » J'ai donc créé une agence d’architecture écologique dans un quartier historique de Washington DC. Historical Energy Production Statistics. Story: Long term perspective on energy supply is always an appreciated chart ... but original data in a digital format used to be a scarce resource !

Historical Energy Production Statistics

Based on the outstanding work from Bouda Etemad and Jean Luciani who synthetized historical energy statistics, Olivier Rech and Aurélie Heyriès had already started to digitalise fossil fuels production data when I joined TSP in 2010. I continued digitalising data concerning peat, nuclear, hydro and geothermal electricity. Le nucléaire aurait empêché la mort de 1,84 million de personnes. NUCLÉAIRE - Depuis la catastrophe de Fukushima en mars 2011, les gouvernements se sont tous posés la question des risques liés à l'énergie nucléaire.

Le nucléaire aurait empêché la mort de 1,84 million de personnes

Deux chercheurs ont voulu prendre le problème dans l'autre sens: l'atome sauve-t-il des vies? Et l'étude publiée par la revue scientifique Environmental Science & Technology et repérée par C&EN mardi 2 avril, semble édifiante. D'autant qu'elle émane de sources crédibles et indépendantes de tout lobby du nucléaire. L'utilisation de l'énergie nucléaire a permis de sauver 1,84 million de vies, de 1971 à 2009. Comment Pushker Kharecha, chercheur à la Nasa, et James Hansen, ancien chercheur de la Nasa et l'un des premiers à avoir médiatisé la lutte contre le réchauffement climatique, sont arrivés à ce chiffre? Le nucléaire n'a tué que 4900 personnes, selon l'étude Les deux scientifiques ont combiné plusieurs données. Les effets pervers de la transition énergétique en Allemagne. LE MONDE | • Mis à jour le | Cécile Boutelet Berlin, correspondance.

Les effets pervers de la transition énergétique en Allemagne

"Médiocre. " C'est la note sans appel attribuée par les industriels allemands à la chancelière Angela Merkel pour sa gestion de la transition énergétique, selon un sondage mené par l'Institut économique de Cologne IW, publié mi-août. Lire aussi Le gouvernement prépare une nouvelle version de la taxe carbone Si elle n'était pas formulée par ses amis politiques, cette ferme condamnation aurait pu coûter cher politiquement à la candidate chrétienne-démocrate. Cette transition énergétique se traduit en effet par une série d'effets pervers. La loi sur les énergies renouvelables, adoptée en 2000, prévoit une obligation de raccordement au réseau de toutes les installations produisant de l'électricité renouvelable.

Accueil. « Les pollutions engendrées par l’industrie minière représentent un danger pour les décennies à venir » Basta !

« Les pollutions engendrées par l’industrie minière représentent un danger pour les décennies à venir »

: Un permis d’exploration a été accordé à une société australienne, dans la Sarthe, en juin dernier (lire l’article de Basta !). Comment expliquez-vous ce regain d’intérêts pour les ressources minières, en France ? William Sacher [1] : Nous assistons aujourd’hui à une nouvelle ruée vers les « ressources » du sous-sol en Europe. Mais il faut comprendre que la notion de « gisement » est dynamique, et possède certes une dimension géologique, mais aussi technologique, économique, politique, sociale et culturelle tout aussi importantes.

Des innovations dans les techniques d’extraction et une flambée de prix amènent à qualifier aujourd’hui de « gisement » ce qu’hier on considérait encore comme de la terre « stérile ». Vous expliquez qu’il y a aussi des dimensions culturelle et géopolitique qui entrent en jeu. Oui. Même si les coûts de production sont moins élevés au sud, les entreprises cherchent aujourd’hui à investir au Nord. Renewable Energy's Hidden Costs. Because electricity and heat account for 41 percent of global carbon dioxide emissions, curbing climate change will require satisfying much of that demand with renewables rather than fossil fuels.

Renewable Energy's Hidden Costs

But solar and wind come with their own up-front carbon costs. Photovoltaics require much more aluminum—for panel frames and other uses—than other technologies do, according to a 2011 study at Leiden University in the Netherlands. Alloys for wind turbines demand lots of nickel. Those metals are carbon culprits because they are produced in large amounts by high-energy extracting and refining processes. The demand for metals, and their already significant carbon footprint, may grow with a switch to green energy. *Clarification (9/30/2013): This sentence was edited after publication to note the low-end estimate for wind energy's greenhouse payback time, which is more reflective of modern wind turbines.

Réduction du nucléaire : effets pervers et coûts cachés, la vraie facture. Atlantico : Anne Lauvergeon, ex-patronne d’Areva, a déclaré que l'objectif de réduction de la part de nucléaire dans la production d’électricité à 50 % à l'horizon 2025 de François Hollande était irréalisable.

Réduction du nucléaire : effets pervers et coûts cachés, la vraie facture

Quelle est aujourd’hui la part du nucléaire dans la production et l’utilisation énergétique en France ? Avons-nous la capacité d’en sortir et dans quels délais ? Bertrand Barré : En France, aujourd'hui, les 58 réacteurs nucléaires d'EDF fournissent entre 75 et 78 % de l'électricité, soit un peu plus de 40 % de l'énergie "primaire" consommée.

Sites