background preloader

FinTech

Facebook Twitter

Crowdfunding : 24 millions de Français prêts à investir - Les Echos. Europe La Grèce veut un "New Deal paneuropéen" Le gouvernement anti-austérité du nouveau Premier ministre grec a décliné ses premières mesures pour améliorer la vie quotidienne des Grecs et renégocier...

Crowdfunding : 24 millions de Français prêts à investir - Les Echos

Tourisme - Transport Hidalgo déclare la guerre à la pollution à Paris La maire de Paris, Anne Hidalgo, va instaurer dès le 1er juillet une « zone à basse émission » interdite d’accès aux cars et poids-lourds les plus... Le Portugal se prépare à rembourser plus tôt l’aide du FMI Le Trésor portugais devra d’abord obtenir l’autorisation de son autre créancier, l’Union européenne. Le crowdfunding français : performant mais concurrencé par des. Ils ont enfin une réglementation adaptée.

Le crowdfunding français : performant mais concurrencé par des

Pour prendre leur place dans le financement des entreprises et pour résister à la future concurrence internationale, les sites de crowdfunding français doivent désormais prendre de l’ampleur. Et faire leurs preuves. C’était le sujet brûlant de l’année dernière. Le financement participatif, particulièrement en prêt et en capital, ne survivrait pas si la réglementation financière n’était pas modifiée.

Un an plus tard, les décrets d’application de la réforme du crowdfunding sont enfin entrés en vigueur (le 1er octobre 2014), faisant de la France l’un des pays en pointe en termes de réglementation du financement par la foule. Cela suffira-t-il pour que le crowdfunding français puisse atteindre sa phase de maturité ? Olivier Goy lève 7 millions d'euros pour sa plateforme de prêts pour PME. Le fondateur d'123Venture lance en novembre Lendix, une plateforme de prêts de particuliers et institutionnels à destination des PME.

Olivier Goy lève 7 millions d'euros pour sa plateforme de prêts pour PME

Dans son numéro du 9 octobre, le magazine Challenges révèle qu'Olivier Goy, fondateur de 123Venture, a levé 7 millions d'euros pour sa plateforme de prêts Lendix. Le ou les investisseurs ne sont pas connus. La plateforme sera officiellement lancée en novembre et permettra à des institutionnels ainsi qu'à des particuliers de prêter à des PME, en bénéficiant d'un rendement "compris entre 4 et 10% de leurs liquidités". Olivier Goy se lance ainsi dans une nouvelle aventure, après avoir fondé 123Venture en 2000 puis investi avec le fonds dans une dizaine de sociétés, dont Criteo.

Sur le même créneau, la start-up Unilend a déjà permis à des entreprises d'emprunter 4,67 millions d'euros à des particuliers. Carole Delga: "Il faut orienter l'épargne longue vers l'économie et les TPE-PME" - Les Echos. Accueil Financement, crowdfunding, Cice... : Carole Delga, secrétaire d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire, fait dans cette interview le point sur les pistes de travail permettant de répondre aux préoccupations des entrepreneurs.(...)

Carole Delga: "Il faut orienter l'épargne longue vers l'économie et les TPE-PME" - Les Echos

Cet article est réservé aux abonnés, pour en profiter abonnez-vous. Et aussi sur les Echos Les articles à la une Société Ebola : les consignes de Marisol Touraine La ministre de la Santé s’est engagée à informer « immédiatement » l’opinion publique si un cas d’Ebola en France était confirmé. Sciences & Prospectives Ebola : une maladie difficile à diagnostiquer Des analyses de sang doivent être effectuées pour identifier avec certitude le virus. Pourquoi il faut changer le business model du crowdfunding. Nous le savons à présent, le financement participatif (crowdfunding) entre peu à peu dans nos habitudes et va devenir un réflexe.

Pourquoi il faut changer le business model du crowdfunding

D'un côté, les français sont de plus en plus sensibles au sens qu'ils donnent à leur épargne. De l'autre, les porteurs de projets (associations, entrepreneurs, artistes, sportifs, etc.) cherchent de nouveaux moyens simples, accessibles et peu coûteux pour répondre à leurs besoins de financement. Aujourd'hui, obtenir un prêt auprès des banques ou séduire les Business Angels relèvent souvent du parcours du combattant.

Les chiffres sont là : les montants levés en France via le crowdfunding ont été multipliés par 10 entre 2011 (7,9 millions d'euros) et 2013 (78,3 millions d'euros)[1], et les prévisions pour sont très encourageantes. Au delà des chiffres, le crowdfunding est en train de s'inscrire dans les habitudes et les réflexes de chacun : l'économie collaborative devient ainsi une véritable alternative au modèle classique. Un manque de transparence. 10 métiers qui n'existent pas encore - FrenchWeb.frFrenchWeb.fr.