background preloader

Intersectionnalité

Facebook Twitter

Ce qui n'est pas dit n'existe pas. FeministAndOtherThings — Ce que les discriminations ont en commun. Privilege Checker. La convergence. Twitter promet de très belles rencontres, ouais, mais aussi de se manger de sacrées surprises moins géniales.

La convergence.

La semaine dernière, avec son 8 mars et son cortège de remise en question du féminisme et de sa légitimité, a été un festival de déni. Vraiment trop bien, les féministes de tout poil (haha) ont eu droit à tout : la culture du viol est un mythe, en France on a plus rien à revendiquer, y'a des problèmes plus importants, et j'en passe et des meilleures (sans oublier les blagues sur la vaisselle sans quoi le 8 mars ne serait pas complet). J'ai même appris, dis donc, que le patriarcat était mort en 68 et que du coup les féministes luttaient sans doute contre des fantômes. Exorcisons une féministe "fear le patriarcaaaaaarrgh" Dans le torrent de merde, j'ai dégoté des faux alliés parmi les twittos que je suis. Il y aurait des luttes prioritaires, on pourrait résumer ça comme ça.

Le Capitalisme Manif de femmes de 36 ans à cheveux verts qui dessinent pour vivre. Necessité de l’approche intersectionelle. Le Mariage Pour Tous est un peu le sujet du moment en France.

Necessité de l’approche intersectionelle

Que ça vous intéresse ou non, vous y avez droit sur tous les médias…Il se trouve que ça m’intéresse, et l’apparition de Simone Veil à la Manif Pour Tous qui a causé a minima une certaine déception aux sympathisants de l’égalité de droits me permet d’introduire une idée qui me tient a cœur: l’intersectionalité. Kesako? En peu de mots, l’intersectionalité est l’approche que les oppressions fonctionnent en strates, sont toutes liées et fonctionnent à peu près selon les mêmes mécanismes.

C’est bien sûr un trait grossier, mais c’est l’idée. Cas concret: comprendre que l’expérience du sexisme en tant que femme blanche comme différente de celle d’une femme noire où le racisme y est souvent entremêlé, et traiter cette différence en conséquence…C’est prendre en compte les oppressions de tous, sans prioriser certaines oppressions par rapport à d’autres.

Comment peut-on demander la fin d’une oppression et légitimer une autre? Like this: Féminisme et Antiracisme, ou comment articuler une fausse hiérarchie. L’une des premières raisons pour lesquelles j’ai créé ce blog était pour témoigner en tant que femme noire francophone, comment le racisme et le sexisme s’entremêlent dans mon quotidien.

Féminisme et Antiracisme, ou comment articuler une fausse hiérarchie

Bien que je regrette de devoir le faire, il me semble important de réagir sur l’un des derniers billets d’Euterpe. Ce n’est pas une mise à l’index (qui suis-je pour le faire?) , plutôt une réponse que je ne peux synthétiser à nouveau dans un commentaire tellement il y a à dire. Premièrement, ce qui m’a d’abord dérangé avec cet article, c’est qu’il m’a semblé être un reproche général sur le fait de critiquer les FEMEN, alors qu’elles sont féministes. Ce n’est pas parce qu’on est féministes que l’on ne peut pas se critiquer entre nous. Ensuite, l’auteure me confirme que son féminisme n’est pas intersectionnel.

Je pense que l’auteure ne comprend tout simplement pas l’intersectionnalité. Il y a un certain refus dans un féminisme non intersectionnel de ne pas vouloir adresser son privilège. Like this: Pour un monde sans respect. Je me rappelle encore bien d'une discussion que j'ai eue il y a plusieurs années, et qui m'avait beaucoup frappé parce que j'y avais eu la compréhension brutale de ce que signifiait vraiment l'idée de « respect ».

Pour un monde sans respect

J'avais longuement discuté avec un copain écolo de la justesse qu'il pouvait y avoir à manger de la viande, et progressivement, à la suite de nombreux arguments et contre-arguments, je voyais venir le moment où il lui faudrait logiquement convenir que manger des animaux était une injustice à leur égard, et que cette injustice était ni plus ni moins importante que s'il s'agissait d'humains. En fait, déjà à l'époque, on m'avait plusieurs fois opposé en des circonstances similaires cette notion de respect, et j'ai eu depuis fréquemment l'occasion de l'entendre à nouveau. C'est parce que cet argument revient si souvent dans les conversations que je juge utile d'en dire deux mots. Respectable, le respectqu'éprouvent les dominants ? Tolérance, galanterie, et tutti quanti - etc.