background preloader

Afrique

Facebook Twitter

Soudan: quelle géographie après le référendum d'autodétermination du sud ? La première modification de frontière en Afrique depuis la décolonisation se déroule sous nos yeux. C'est au Soudan. Le référendum s'est tenu le 9 janvier 2011. La partition prendra effet le 9 juillet. Planète Terre reçoit deux invités: Maria Gabrielsen est politiste, enseignante à Sciences Po Lille et chercheuse au Prio, l'Institut de recherche sur la paix d'Oslo, en Norvège, pays dont elle est citoyenne. Elle étudie notamment les processus d'internationalisation des conflits du Soudan et leurs effets sur l'organisation interne soudanaise.

Marc Lavergne est directeur du CEDEJ depuis 2008, coordinateur du groupe d'experts du Conseil de Sécurité de l'ONU pour le Darfour en 2006. Géographe, il a également publié de nombreux articles scientifiques et ouvrages sur les crises soudanaises (voir ci-dessous). N'hésitez pas à nous laisser vos questions et/ou commentaires dans la rubrique "Votre commentaire" en bas de page sur le blog. Conflits au Soudan ©Atlas 2010 du Monde Diplomatique. Kenya: les shebab exécutent 28 passagers d'un autocar | Adow JUBAT | Afrique. Le chef de la police du département de Mandera, Noah Mwavinda a déclaré à l'AFP que «28 voyageurs innocents ont été brutalement tués par les shebab», précisant que les assaillants avaient contraint l'autocar à s'arrêter, tôt samedi, avant de le conduire à l'écart de la route et d'exécuter les passagers identifiés comme n'étant pas musulmans. La Croix-Rouge kényane a confirmé ce bilan.

«Les moudjahidines ont mené avec succès une opération près de Mandera tôt ce [samedi] matin qui a abouti à la mort de 28 croisés, revanche des crimes commis par les croisés kényans contre nos frères à Mombasa», a déclaré Cheikh Ali Mohamud Rage, un porte-parole des shebab, dans un communiqué envoyé à l'AFP. Dénonçant «la profanation de mosquées, les meurtres, arrestations» à Mombasa, où la police a mené depuis lundi une série de raids contre quatre mosquées radicales, le porte-parole a indiqué que les shebab avaient «décidé de ne pas laisser ces crimes impunis». Www.chups.jussieu.fr/polys/dus/diumedvoyages/PilkingtonHugo.pdf. La Chine a investi 150,4 milliards $ en Afrique subsaharienne entre janvier 2006 et juillet 2014. (Agence Ecofin) - L’Afrique subsaharienne est devenue la première destination des investissements chinois à l’étranger, selon un rapport publié récemment par le think tank American Enterprise Institute et la Heritage Foundation.

La région a accaparé 17% des investissements chinois réalisés à l’étranger entre janvier 2006 et juillet 2014, devant l’Asie de l’Ouest (15%), l’Amérique du Nord (14%), l’Asie de l’Est (14%), l’Europe (12%), l’Amérique du Sud(11%), les pays arabes (10%) et l’Australie (7%). Intitulé «The China Global Investment Tracker», ce rapport a fait ressortir que les entreprises chinoises ont, au total, investi 150,4 milliards de dollars en Afrique subsaharienne entre janvier 2006 et juillet 2014. Ces investissements ont pris une courbe ascendante passant de 5,54 milliards de dollars en 2006, année durant laquelle la Chine a fait le choix d’une internationalisation à marche forcée de ses entreprises, à 19,49 milliards de dollars en 2013 !

Lire aussi. Afrique subsaharienne. Déchets toxiques en SOMALIE L'AUTRE PIRATERIE. Déchets toxiques en SOMALIE L'AUTRE PIRATERIE. Comprendre le Soudan du Sud en une carte. Afrique : la croissance accélère grâce au pétrole. INFOGRAPHIE - Le PIB du continent va augmenter de 4,8 % en 2014. La croissance reste très dépendante des matières premières. Le décollage de l'Afrique est bel et bien une réalité. La croissance du continent devrait accélérer cette année à 4,8 %, contre 3,9 % en 2013 et 5,7 % l'an prochain, selon les nouvelles projections économiques conjointes de l'OCDE et de la Banque africaine de développement (BAD). Le rythme est encore plus rapide si l'on exclut l'Afrique du Nord, pénalisée par la guerre en Libye, et le ralentissement de l'Afrique du Sud, économie la plus développée du continent mais confrontée comme les autres émergents à des problèmes d'infrastructures et des conflits sociaux.

La dynamique africaine repose toujours sur les sous-sols gorgés de matières premières - pétrole, gaz, minerais et ressources agricoles. Les producteurs d'or noir enregistrent de meilleures performances avec une croissance moyenne prévue en 2015 à 6,5 %, contre 4,8 % pour les autres pays. Nigeria: 47 élèves tués dans un attentat contre leur école | Aminu ABUBAKAR | Afrique. L'explosion s'est produite dans une école secondaire publique de garçons de Potiskum, capitale économique de l'État de Yobe, l'un des trois États placés sous loi martiale depuis un an et demi pour faire face à l'insurrection sanglante menée par le groupe islamiste, qui a fait plus de 10 000 morts en cinq ans.

Ce massacre a été perpétré au lendemain de la publication d'une nouvelle vidéo du chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, dans laquelle il réaffirme avoir créé un «califat» dans les zones du nord-est du Nigeria conquises par les insurgés et exclut à nouveau toute perspective d'accord de cessez-le-feu avec le gouvernement. «Les écoliers s'étaient rassemblés pour la réunion du matin, lorsque quelque chose a explosé au milieu d'eux avec un bruit énorme, à exactement 7h50» (1h50, heure de l'Est), a témoigné un enseignant. L'explosion a été «provoquée par un kamikaze», a indiqué Emmanuel Ojukwu, le porte-parole de la police nigériane. Nouveau projet de loi anti-homosexuels en Ouganda | Afrique. Cette initiative survient près d'un an après l'adoption par les députés d'un projet de loi qui durcissait les peines pour les homosexuels, mais qui a été invalidé en août par la cour constitutionnelle pour une question de procédure, le quorum n'ayant pas été atteint lors du vote.

Cette loi, qui ajoutait notamment la répression de la «promotion de l'homosexualité» et l'obligation de dénoncer les homosexuels à une législation punissant déjà depuis plus d'un demi-siècle les relations homosexuelles de la prison à vie, avait suscité un tollé international. Plusieurs bailleurs avaient gelé une partie de leur aide publique à l'Ouganda. Selon une copie du nouveau texte qui a fait l'objet d'une fuite, les législateurs ont mis l'accent cette fois sur la lutte contre la «promotion» de l'homosexualité, un délit qui serait passible de sept ans de prison. Des militants de la cause homosexuelle estiment que la mesure rendrait la loi plus répressive et augmenterait sa portée. C'est pas sorcier -ATACAMA : un désert entre les Andes et le Pacifique. La progression de l'épidémie d'Ebola en 3 minutes | Vidéos LaPresse.ca. 2006 01 04 Le Sahara Pas Si Désert Que Cela ! Dessous Des Cartes Documentaire, Reportage.

2006 01 04 Le Sahara Pas Si Désert Que Cela ! Dessous Des Cartes Documentaire, Reportage. Géographie du Terrorisme dans le Sahel (le Dessous des Cartes, ARTE 2013) «Journée sans klaxon» à Lagos pour en finir avec la pollution sonore | Aderogba OBISESAN | Pollution. Sur Ozumba Mbadiwe street, un des grands axes de Victoria Island, le quartier des affaires de Lagos, le long de la lagune, la gigantesque file de véhicules à l'arrêt dans les deux sens, à l'heure de pointe, semblait jouer le jeu. Les agents de la circulation, plus nombreux que d'habitude, arboraient un écriteau «journée sans klaxon» sur leur uniforme, couraient vers les conducteurs récalcitrants, avec pour ordre de faire respecter une loi déjà en vigueur, mais jamais appliquée sur l'usage excessif du klaxon.

Tous les automobilistes klaxonnant à proximité d'écoles, d'hôpitaux et de zones de sécurité, notamment, s'exposent à une amende de 20 000 nairas (environ 135 $), une fortune pour la grande majorité des Nigérians. Le but de cette mesure «est de réduire la pollution sonore» en faisant comprendre à la population «qu'un mauvais usage ou l'abus de klaxon peuvent nuire à la santé et à l'environnement» a expliqué Kayode Opeifa, le Commissaire aux transports de l'État de Lagos, à l'AFP. Abidjan rase les bidonvilles des quartiers à risques. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Maureen Grisot (Abidjan, correspondance) Dans un nuage de poussière, les lames du bulldozer broient les habitations. Des centaines de familles d'un quartier de la commune d'Attécoubé, près du centre-ville d'Abidjan, tentent de sauver ce qu'elles peuvent : tôles, matelas, casseroles, tout est précieux.

Des mères errent dans les décombres, bébé sur le dos. Celles qui en ont encore l'énergie arpentent les ruines à la recherche d'objets. Les familles qui ont la chance d'avoir une voiture la chargent autant qu'elles le peuvent. Début septembre, l'Etat a repris la destruction des quartiers à risques dans la capitale économique ivoirienne.

Six mille familles sont concernées, dans les quelque 75 quartiers précaires de la ville, par ce que les Ivoiriens appellent les « déguerpissements ». « C'est hier seulement qu'ils sont venus nous dire qu'ils allaient tout casser, déplore Moussa Bamba, qui vivait là avec huit memb... Centrafrique : la peur règne sur le PK5, quartier des derniers musulmans de Bangui. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Cyril Bensimon La nouvelle Mission des Nations unies en République centrafricaine (Minusca) vient de connaître son baptême du feu à Bangui et de subir sa première perte. Jeudi 9 octobre, un officier pakistanais a été tué et huit autres casques bleus blessés dans une embuscade. Depuis mercredi, la capitale de la Centrafrique est en ébullition, secouée par des rafales d’armes automatiques et parsemée de barricades qui interdisent toute circulation.

Pour échapper à ce regain de violence, certains habitants ont repris le chemin du camp de déplacés jouxtant l’aéroport ou celui des églises qui, au plus fort de la crise, abritaient des dizaines de milliers de malheureux. Tout a commencé mardi, lorsqu’un combattant de l’ex-Séléka a été lynché par des miliciens anti-balaka dans le quartier de Gobongo. Sa dépouille a été ramenée le lendemain dans le quartier du PK5, où sont concentrés les derniers musulmans de Bangui. Liberia : la vie reprend à Monrovia malgré l'épidémie d'Ebola. Les cartes et graphiques de la pire épidémie d'Ebola de l'histoire.

INFOGRAPHIE • Les cicatrices en couleur de l'apartheid. Des pointillés de couleurs pour chaque 100 habitants d'Afrique du Sud, disséminés selon leur couleur de peau. Le projet était ambitieux, Adrian Frith s'y est collé. S'appuyant sur le dernier recensement de 2011, ce chercheur de l'université de Cape Town a repeint les 55 millions résidents de la nation arc-en-ciel selon leur lieu de vie et leurs ancienne classification raciale : Noirs, Blancs, Indiens ou Coloureds (métisses). Dans cette vue aérienne de Johannesburg, on constate que les townships qui entourent la ville sont densément peuplés et gardent leur identité de "ghettos" construits pendant l'apartheid. Les anciens quartiers résidentiels blancs (représentés ici par la couleur violette) sont bien plus aérés, mais se mélangent peu à peu.

Toutefois, certains quartiers ne se transforment quasiment pas. Sandton, ce quartier d'affaires, est le quartier le plus riche de tout le continent africain. Autre exemple significatif, le centre-ville de Johannesburg. INFOGRAPHIE • Allô, l’Afrique ? Migrants : une terre promise qui se dérobe. RWANDA • Le péril démographique. En décembre et en janvier dernier, j’ai passé quelques semaines au Rwanda et au Burundi voisin, cet autre pays d’Afrique centrale déchiré par le conflit entre Hutus et Tutsis et qui, comme le Rwanda, a connu une guerre civile ravageuse dans les années 1990.

Ces deux pays ont en commun leur petite taille et des paysages de collines presque entièrement dévolus à l’agriculture. Tous deux ont une population jeune, essentiellement rurale, employée à la récolte du café, du thé, des bananes, et à la mise en valeur de petits lopins de cultures vivrières sur des pentes abruptes enturbannées de nuages. Mais on relève également de plus en plus de différences entre le Burundi et le Rwanda, deux pays qui, depuis le début des années 1990, ont fait des choix politiques tellement distincts qu’il suffit aujourd’hui de franchir la frontière pour constater que l’on pénètre bel et bien dans un tout autre univers.

Depuis le génocide, le Rwanda a accompli des progrès spectaculaires. MALI • De l’autre côté de la guerre.