background preloader

CN

Facebook Twitter

Outils TICE. SAMR vs ASPID : le match | Humeurs d'Astringues. Mon métier de formateur au numérique dans le premier degré (AKA #Ftice1d) m’amène régulièrement à réfléchir sur les différentes façons d’orienter les pratiques pédagogiques des enseignants afin d’optimiser l’utilisation d’outils numériques dans leurs enseignements et surtout que leurs élèves se les approprient afin d’optimiser les modalités d’apprentissage. Dans cette optique, j’avais été très séduit par la proposition de Ruben Puentedura et de son modèle SAMR, qui m’avait d’ailleurs amené à en proposer une présentation visuelle que j’utilise encore régulièrement dans mes animations pédagogiques : Puis j’ai découvert il y a quelques semaines un autre modèle qui tend vers des objectifs similaires, à savoir l’intégration des technologies numériques dans l’éducation, proposé par Thierry Karsenti et qui porte le doux nom d’ASPID.

En voici une représentation : Les objectifs Alors, l’un des modèle est-il plus avantageux que l’autre ? Le parti-pris initial Les étapes. Le modèle SAMR : une référence pour l’intégration réellement pédagogique des TIC en classe. Le modèle SAMR, élaboré par Ruben Puentedura, est une référence théorique très importante pour les éducateurs qui souhaitent réfléchir à l’intégration efficace et réellement pédagogique des technologies en classe. En voici un résumé.

Le modèle SAMR offre une méthode permettant de mieux saisir comment la technologie peut avoir un réel impact sur l’enseignement et l’apprentissage. Ainsi, il aide l’enseignant à comprendre qu’intégrer les TIC ne signifie pas d’utiliser la technologie à tout prix, mais d’engager l’élève dans son apprentissage. La technologie devient donc un outil pour atteindre ce but. Les lettres signifient Substitution, Augmentation, Modification et Redéfinition. Allons voir de plus près chacune des composantes du modèle SAMR, mis en place par Ruben Puentedura. Substitution Définition : La technologie est utilisée pour effectuer la même tâche qu’avant. Exemple : L’élève utilise un traitement de texte au lieu d’un crayon pour écrire un texte.

Augmentation Modification En résumé. Quelques modèles d’intégration des TICE. Par Eric VEKOUT Professeur des Collèges d’Enseignement Secondaire en Informatique et TechnoPédagogue 1. Introduction La mise en place ou l’intégration des TIC dans le milieu éducatif est un problème complexe relevant de plusieurs facteurs. D’où le besoin de se servir de modèles théoriques pouvant servir de schéma directeur au processus d’intégration dans toutes ses dimensions. Servir de canevas au processus d’intégration en décrivant les différentes étapes à suivre et les tâches à effectuer pour mener à bien le processus. Il existe plusieurs modèles théoriques dont les plus populaires sont : TPACK, SAMR, PST et le continuum d’approches. 2. 2.1 Le modèle TPACK (Technological Pedagocical Content Knowledge) TPACK est un modèle servant à décrire les différents types de connaissances à acquérir par un enseignant afin d’intégrer les technologies dans ses pratiques éducatives.

Figure 1 : Modèle TPACK, source - www.tpack.org 2.1.1 La connaissance technologique (Technological Knowledge : TK) 3. 4.