background preloader

EHT

Facebook Twitter

Des scientifiques sont sur le point de prendre la photo d'un trou noir. Des scientifiques sont en train de connecter les deux plus puissants radiotélescopes à un réseau de radiotélescopes dispersés tout autour du globe, l’EHT, pour enfin réussir à prendre un trou noir en photo.

Des scientifiques sont sur le point de prendre la photo d'un trou noir

L’objectif, est de pointer toutes ses antennes en direction du centre de la galaxie, où l’on pense que se cache un immense trou noir, baptisé Sagittarius A. La résolution atteinte sera telle qu’on pourra tester visuellement les théories d’Einstein. Les astronomes auraient réussi à photographier le trou noir situé au centre de notre galaxie. <div class="notice" id="noscript"><div class="error">Pour regarder cette vid&eacute;o, vous devez activer JavaScript.

Les astronomes auraient réussi à photographier le trou noir situé au centre de notre galaxie

</div><a href=" target="_blank">Comment activer JavaScript</a><img height="100%" src=" width="100%"></div> Partagez cette vidéo ! Code d'export responsive Code d'export fixe. Les scientifiques se préparent à utiliser un télescope qui sera capable de photographier l'horizon des événements d'un trou noir ! Les scientifiques se préparent à utiliser un télescope bientôt capable de photographier l’horizon des événements d’un trou noir !

Les scientifiques se préparent à utiliser un télescope qui sera capable de photographier l'horizon des événements d'un trou noir !

Les trous noirs font partie des objets les plus fascinants de l’Univers. Bien que nous sachions que beaucoup d’entre eux se cachent au centre de la plupart des galaxies, le fait est que personne n’a été en mesure d’en photographier un. Les trous noirs sont en effet très « sombres » et sont si massifs qu’ils consomment de manière irréversible tout ce qui traverse leur horizon des événements, y compris la lumière, ce qui les rend techniquement impossibles à photographier. Event Horizon Telescope : le projet qui veut « observer » les trous noirs bientôt prêt - Sciences. Le télescope EHT (Event Horizon Telescope) entrera bientôt en fonction.

Event Horizon Telescope : le projet qui veut « observer » les trous noirs bientôt prêt - Sciences

En mobilisant des antennes partout dans le monde, il ambitionne d'observer un trou noir supermassif via son horizon des événements. Photographier indirectement un objet céleste invisible à l’œil nu grâce à un télescope virtuel doté d’une surface presque aussi étendu que la Terre. Telle est en quelque sorte la mission du télescope EHT (Event Horizon Telescope), dont la mise en route devrait survenir courant avril. Celui-ci doit permettre d’observer les phénomènes autour des trous noirs supermassifs (d’où son nom de télescope dédié à l’horizon des événements, un phénomène qui désigne la zone de non-retour au-delà de laquelle plus rien ne peut s’échapper, pas même la lumière) pouvant se trouver au centre des galaxies. Le trou noir n’étant pas directement visible, c’est donc par observation indirecte que les astronomes vont procéder en se concentrant sur l’ombre de l’horizon des événements, expliquent-ils à la BBC.

L’année 2017 sera celle des trous noirs. Dans les mois à venir, les astronomes devraient pouvoir observer le présumé trou noir supermassif situé au centre de la Voie lactée.

L’année 2017 sera celle des trous noirs

A cette occasion, « Le Monde » propose sa série de livres « Voyage dans le cosmos » pour percer les secrets de l’Univers. 2017 sera l’année des trous noirs, ces ogres cosmiques dont rien, pas même la lumière, ne s’échappe. En 2017, en effet, deux nouveaux instruments promettent une révo­lution : photographier le présumé trou noir supermassif qui trône au centre de notre ­galaxie. C’est un formidable défi technique car, s’il « pèse » 4 millions de masses solaires, le monstre de la Voie lactée, appelé Sagit­tarius A* (Sgr A*), n’a que dix fois la taille du Soleil. Et comme il est très loin (à 27 000 années-lumière), il ne forme qu’un petit point obscur dans le ciel.

Bientôt une image du trou noir central de notre univers ? C'est inédit : des astronomes vont essayer de capturer une image de Sagittarius A*, le trou noir central de la Voie Lactée à l'aide d'un télescope de la taille de la Terre.

Bientôt une image du trou noir central de notre univers ?

Au cœur de notre Voie Lactée, se trouve un immense trou noir baptisé Sagittarius A* qui attire et avale la matière qui passe un peu trop près de lui ! Mais jusqu'à maintenant, personne n'a pu réaliser une image de Sgr A* malgré sa taille et son intense activité. D'Europe au Chili en passant l'Antarctique, huit télescopes en quête d'un trou noir - Le Parisien. Depuis l'Europe jusqu?

D'Europe au Chili en passant l'Antarctique, huit télescopes en quête d'un trou noir - Le Parisien

Au pôle sud, en passant par le Chili et Hawaï, huit télescopes ont pointé simultanément ces cinq dernières nuits le centre de notre galaxie pour tenter d'obtenir une image du trou noir géant qui s'y cache. "Au lieu de construire un télescope gigantesque (qui risquerait de s'effondrer sous son propre poids), on combine plusieurs observatoires comme s'ils étaient des petits fragments d'un miroir géant", explique à l'AFP Michael Bremer, astronome et un des responsables du projet appelé Event Horizon Telescope (EHT).

Préparez-vous pour les toutes premières images de l’horizon des événements d’un trou noir ! Préparez-vous à découvrir les toutes premières images de l’horizon des événements d’un trou noir d’ici peu.

Préparez-vous pour les toutes premières images de l’horizon des événements d’un trou noir !

L’Event Horizon Telescope va observer l’espace entourant le trou noir supermassif de notre galaxie, Sagittarius A* ! Des astronomes viennent d’ajouter à l’Event Horizon Telescope (EHT) la capacité d’un télescope connecté faisant (virtuellement) la taille de la Terre. Son but est de réaliser quelque chose qui n’a encore jamais été fait auparavant : photographier ce qui se situe juste autour d’un trou noir, son horizon des événements. L’une des cibles du télescope est Sagittarius A* (Sgr A*), le trou noir supermassif situé au centre de la Voie lactée, avec une masse d’environ 4 millions de Soleils. Des scientifiques vont tenter d'observer un trou noir, une première. Appelé Event Horizon Telescope (EHT), ce projet scientifique associera pour la première fois des dizaines de centres de recherches situés aux quatre coins du monde, «de l'Europe jusqu'au Pôle sud, en passant par le Chili et Hawaii», comme l'indique l'Institut de Radioastronomie Millimétrique dans un communiqué.

Des scientifiques vont tenter d'observer un trou noir, une première

Ensemble, les neuf téléscopes formeront un «téléscope virtuel» immense, du diamètre de la Terre, qui se tournera vers un point précis : le centre de notre galaxie, la Voie lactée, où se trouve Sagittarius A*, un trou noir supermassif. La possibilité de nouvelles découvertes «fantastiques» Optimiste, le professeur Avery Broderick, physicien à l'Université de Waterloo au Canada et membre du projet, a confié au Globe and Mail que l'équipe de scientifiques «prévoyait la découverte de données fantastiques». Event Horizon Telescope : une première image d'un trou noir ? Réponse dans plusieurs mois... Plusieurs télescopes se sont unis afin de tenter de prendre en photo Sagittarius A*, le trou noir supermassif au centre de la Voie lactée.

Event Horizon Telescope : une première image d'un trou noir ? Réponse dans plusieurs mois...

Il se trouve à 25 000 années-lumière et nécessite donc une grande précision pour voir aussi loin. Pour savoir si l'expérience a fonctionné, il faut maintenant attendre plusieurs mois, le temps de traiter les données. C'est en partant du principe de base que plus un télescope est gros, plus il permet de voir loin avec des détails fins (en schématisant), que le projet mondial Event Horizon Telescope (EHT) s'est monté.

Il associe des télescopes du monde entier (de l'Europe au pôle Sud en passant par le continent américain) pour en créer un virtuellement de la taille de la Terre. Le but ? Un télescope de la taille de la Terre pour observer le trou noir central - Sciencesetavenir.fr. Sgr A*. Au centre de notre galaxie, la Voie Lactée, évolue un gigantesque trou noir d'environ 4,3 millions de masses solaires nommé Sagittarius A* (Sgr A*). Ce monstre attire et dévore la matière qui passe un peu trop près de lui, comme ce nuage de gaz en train de se faire annihiler. Malgré sa taille et son activité, personne n'a encore pu imager l'environnement de ce trou noir ni son horizon, la limite au delà de laquelle plus aucune matière ni lumière ne peut s'échapper.

Le projet Event Horizon Telescope (EHT) est le premier à tenter cet exploit, les premières observations ont eu lieu cette semaine, il faudra plusieurs mois cependant avant de savoir si elles ont été couronnées de succès. Un «croqueur d’étoiles» pris en flagrant délit. Sci-tech URL courte Afin d'avoir un véritable portrait des trous noirs, des scientifiques américains lanceront début avril un nouveau projet intitulé Event Horizon Telescope (EHT, Télescope de l'horizon des évènements) qui aura pour objectif de prendre en photo un énorme « croqueur d'étoiles » se trouvant à 26 000 années-lumière de la Terre.