background preloader

Veille

Facebook Twitter

Maîtriser les outils web gratuits pour faire votre veille « √ΞillEurs. Construire sa veille en musique classique. Etre chargé des acquisitions en CD et DVD de musique classique peut avoir de quoi intimider.

Construire sa veille en musique classique

Choix des œuvres, des interprétations, variété des styles, des époques, des effectifs : le domaine est particulièrement complexe pour qui en est peu familier. Sans prétendre à l’exhaustivité, je profite ici de la demande d’une collègue pour partager quelques outils pouvant aider les discothécaires responsables du rayon classique.

Avec l’espoir que, au-delà de la problématique du classique, les outils et les méthodes évoqués pourront être transposés à d’autres genres musicaux. Afin que ces pistes soient aussi universelles que possible, je n’évoquerai pas les fonctionnalités de veille proposées sur les sites des fournisseurs de bibliothèques (GAM Annecy, CVS, CD-Mail…). 1 – Suivre l’actualité discographique Pour cela, l’agrégateur de flux rss est le meilleur ami de l’acquéreur : les sites de vente en ligne sont les premières ressources à utiliser (voir les fils rss de Qobuz, ou de la fnac). Au delà de la recheche documentaire : des bouquets personnalisés pour la veille.

Ce que j’avais proposé avec la carte Médiabitus était de réunir quelques conseils et outils pour construire une veille thématique, faciliter l’entrée dans une communauté d’intérêt.

Au delà de la recheche documentaire : des bouquets personnalisés pour la veille

Voilà plusieurs mois que je teste et j’affine cette méthode lors de TD dans les formations que j’anime et le constat est le suivant : il est loin d’être simple, même pour un bibliothécaire, d’identifier efficacement des sources fiables et incontournables et populaires sur une thématique qu’il ne connait pas (alors qu’il est formé pour le faire dans le champ éditorial!). Par contre les bibliothécaires sont à chaque fois très intéressés par ce genre de TD au point que je songe même à le développer d’une manière bien plus approfondie en formation initiale. Et même en tant qu’internaute : avez vous déjà essayé de cerner une communauté thématique ? Pas si simple ! Le web d’aujourd’hui est à la foi un web de la requête et un web du flux, qui ne facilite pas spontanément des logiques d’agrégation thématiques.

Veille et analyse documentaire: C’est probablement parce que je dois donner des cours à l’IUT sur le sujet que je m’aperçois qu’une pratique un peu désuète comme le résumé prend tout son sens dans un travail de veille.

Veille et analyse documentaire:

J’essaie depuis quelques mois de mieux détailler sur diigo les résumés des ressources que j’indexe, notamment quand il s’agit de les mettre à disposition dans le bouillon. Lionel Dujol effectue un effort du même type en résumant de manière indicative également sa veille. Il fait le choix d’en donner moins, mais de veiller justement à une bonne qualité de l’information qui se trouve déjà pré-analysée. La fameuse « curation » critiquée très élégamment par Frédéric Martinet, c’est en fait simplement la redécouverte d’une sélection de l’information organisée, thématisée avec des résumés au moins indicatifs.

Une veille de qualité à partir d'outils gratuits est-elle possible? Et si oui, comment? Ressources Veille Dans le billet qui restera sans doute le plus polémique et donc le plus utile de ce premier semestre pour les professionnels de la veille et de l'intelligence économique, Frédéric Martinet, le "veilleur intraitable" ;-) évoque plusieurs sujets sur lesquels je suis tout à fait d'accord avec lui (voir ici et là dans les commentaires), et un avec lequel je ne le suis pas, et ce ne sera une surprise ni pour lui, ni pour vous.

Une veille de qualité à partir d'outils gratuits est-elle possible? Et si oui, comment?

Il s'agit bien sûr de ce que l'on peut faire en terme de veille avec des outils gratuits ou peu coûteux. C'est un sujet que je souhaitais aborder depuis longtemps et je rebondis donc sur son billet pour cela. Ayant moi-même débuté ma carrière de responsable de veille sans budget, j'ai dû très vite apprendre à faire avec les moyens du bord. Fût-un temps où C4U, Wordmapper (dans la version gratuite distribuée avec Veille Mag) et une base de données SQL Server mise en place par un développeur avec qui je m'entendais bien étaient mes meilleurs amis. Une sélection de logiciels de veille gratuits.

Delicious: 26 méthodes pour élaborer une veille technologique. Au départ on utilise delicious comme un outil de gestion de favori, on trouve un site qui nous plait et hop on bookmarque, mais derrière cette machine à bookmarquer, il est possible d’exploiter les informations et de faire de cet outil un outil de veille internet sophistiqué!

Delicious: 26 méthodes pour élaborer une veille technologique

Au fur et à mesure de mes recherches j’ai noté 26 manières d’utiliser le site de delicious pour de la veille. Ayant écrit ce tutoriel en 2009, j’ai ajouté cinq méthodes qui sont marquées NEW Abonnez vous à vos tags favoris Si vous avez un lecteur de flux rss, comme google reader ou netvibe vous allez surement aimer lire les tags sur votre lecteur pour une veille sur twitter. Avec cette méthode vous allez gagner en productivité Mieux que les tags : les fresh et les popular Les tags sont idéals pour une veille de fond, mais les populars vous donnent encore plus de fraicheur. Abonnez vous à la fraicheur par RSS Encore une fois il faut mieux mettre cette veille dans votre lecteur d’information rss. Exemple: Popacular.com.