background preloader

Prolifération

Facebook Twitter

La force aérienne indienne veut 108 avions ayant les mêmes capacités que le Rafale. Initialement, l’appel d’offres M-MRCA (Medium Multi-Role Combat Aircraft), remporté par Dassault Aviation, devait doter l’Indian Air Force (IAF) de 126 avions de combat multi-rôles afin de remplacer les MiG-21 qu’elle a encore en dotation. Devant la complexité d’un tel contrat, qui prévoyait la production sous licence de 108 avions en Inde, avec tout ce que cela impliquait en matière de transferts de technologie et de responsabilités industrielles, New Dehli a finalement opté pour l’achat, de gré à gré, de 36 Rafale auprès de la France.

Ce qui a impliqué l’annulation de la procédure M-MRCA. Mais comme des négociations sont en cours avec la France, l’Air Chief Marshal Arup Raha n’a pas dit qu’il lui fallait 108 Rafale mais 72 autres avions « similaires ». Ainsi, il a laissé entendre qu’un autre appareil pourrait faire l’affaire, à condition que le contrat soit « bon ». « Il existe des alternatives. Je ne peux pas dire que je ne veux que le Rafale. OSINT. Blog Archive Les deux premiers drones Reaper de l'armée de l'Air vont coûter 150 millions d'euros. Afin de répondre aux besoins des forces françaises au Sahel, le ministère de la Défense a commandé deux exemplaires du drone MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) de type MQ-9 Reaper du constructeur américain General Atomics. Ces appareils seront prélevés sur le quota prévu cette année pour l’US Air Force.

Au total, la Loi de Programmation Militaire 2014-2019, conformément aux recommandations du dernier Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale (LBDSN), prévoit de doter l’armée de l’Air de 12 drones MALE. A cette fin, une demande portant sur l’acquisition éventuelle de 16 appareils a été émise auprès de l’agence du Pentagone chargée des exportations du matériel militaire américain pour un montant total de 1,15 milliard d’euros, ce qui laissait à penser que le coût unitaire d’un exemplaire était de 72 millions d’euros environ. En juin dernier, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait estimé que l’acquisition de 12 drones MALE allait coûter 670 millions d’euros. Blog Archive L'armée turque va s'offrir un Anka.

Actuellement, les forces armées turques utilisent des drones de facture israélienne de type Heron, ce qui, compte tenu de la dégradation des relations entre Ankara et Tel-Aviv, n’est pas sans poser quelques problèmes. En outre, par le passé, elles ont bénéficé des informations recueillies par les Predator américains survolant le nord de l’Irak pour leur lutte contre les rebelles kurdes du PKK.

Mais à l’avenir, les militaires turcs pourront compter sur une solution nationale. En effet, le groupe Turkish Aerospace Industries (TAI) développe un drone MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) appelé Anka. En janvier dernier, ce programme a franchi une étape avec la fin des tests d’acceptation finale, au cours desquels l’appareil a volé pendant 18 heures en continu, atteint la vitesse de 200 km/h, évolué à une altitude de 30.000 pieds et effectué des décollages et des atterrissages automatiques, de jour comme de nuit.

Restait alors à attendre une commande du ministère turc de la Défense. A U.S. Apache attack helicopter appears in China. Did they clone it? Images have surfaced on the Chinese Internet of what seems to be an actual AH-64D Apache or a real-size copy of the world’s most famous attack chopper. The helicopter, on a truck, seems to be in the process of being moved even if it is at least strange that it is not hidden below a protective covering, as happened for other mysterious choppers spotted on the move in China. It’s not easy to guess how Beijing put their hands on the helicopter. It could be one of the U.S. Army Apaches downed or crash landed in Iraq, that was later fixed and exported in China.

A famous episode is the one of the AH-64 shot down intact during the 2003 attack on Karbala, during which the two US pilots were captured and shown on television along with the helicopter: still, Pentagon later stated the Apache had been destroyed with an airstrike the day following the capture. Image via Chinadefense blog. H/T to Ugo Crisponi for the heads-up. Moscou signe avec l'Angola des contrats militaires pour un milliard de dollars | Presse russe. Des contrats militaires pour un milliard de dollars ont été signés avec l'Angola lors de la visite du vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine à Louanda la semaine dernière, ont annoncé une source proche de la direction de Rosoboronexport et un haut fonctionnaire proche du ministère russe de la Défense, écrit mercredi le quotidien Vedomosti.

Selon le porte-parole de Rosoboronexport, il s’agirait d’abord de la livraison de 18 chasseurs Su-30K dont le montant -comprenant la maintenance et l'armement - représente la moitié des contrats. Ces derniers concernent aussi la livraison de pièces de rechange pour les armements d'origine soviétique, des armes légères et d'infanterie, des munitions, des chars, des canons d'artillerie et des hélicoptères de transport Mi-17. Enfin, les parties ont convenu de construire en Angola une usine pour fabriquer des cartouches. Défense. Russian Air Force to Receive 30 New Fighter-Bombers by 2015 | Defense. MOSCOW, October 12 (RIA Novosti) – The Sukhoi aircraft maker will deliver a total of 30 Su-34 Fullback strike aircraft to the Russian Air Force by the end of 2014, the Defense Ministry said. The Su-34s are manufactured by the Novosibirsk aircraft plant, part of the Sukhoi holding, located in Russia’s Siberia region.

“The current [2013] year plan on the delivery of 14 [Su-34] aircraft under the state defense order will be fulfilled, and the plant has promised to deliver another 16 fighter-bombers next year,” the ministry said in a statement Friday citing a report by the Novosibirsk plant. The Air Force is due to get a total of 124 Su-34s by 2020 under two contracts with the Sukhoi holding. According to official data, 29 series-production Su-34s have been delivered to the Russian military so far. A two-seat derivative of the Su-27 fighter, the Su-34 can carry a payload of up to eight tons of precision-guided weapons over 4,000 kilometers.

Blog Archive La "francisation" des futurs drones Reaper de l'armée de l'Air n'a toujours pas été acceptée par Washington. Pour qu’un drone acheté « sur étagère » puisse évoluer dans le ciel européen, il est nécessaire qu’il obtienne une certification délivrée par l’Agence européenne de sécurité aérienne. Et pour cela, il faut pouvoir disposer de certains éléments techniques de son constructeur et être en mesure de lui apporter les modifications nécessaires le cas échéant. Faute de quoi, l’on prend le risque de connaître le même désagrément que l’Allemagne, qui a dû renoncer à ses appareils EuroHawk, développés en collaboration avec Northrop Grumman, après y avoir investi plusierus centaines de millions d’euros. Mais avoir la possibilité d’adapter la charge utile d’un drone acquis dans ces conditions aux besoins nationaux.

Cette « francisation » des Reaper est donc primordiale. Les Britanniques n’ont pas modifié les 10 Reaper en service au sein de la Royal Air Force. Aux Pays-Bas, l’approche est différente. Russian Defense Ministry to Order 32 Shipborne Helicopters in 2014 – Official | Defense. VLADIVOSTOK, October 9 (RIA Novosti) – Russia’s Defense Ministry is planning to buy 32 shipborne helicopters from Russian Helicopters’ Progress Arsenyev division, a Deputy Defense Minister said Wednesday during a visit to the factory. “These helicopters are to undergo final testing in 2014.

If all goes well, we are ready to order them,” Deputy Defense Minister Yury Borisov said during a visit to the producer in Russia’s Far East, without specifying the type in question. Progress Arsenyev will make 143 helicopters by 2020, the deputy minister added. “The work ahead is difficult, since the order really is large. But we expect it to be fulfilled to the highest standards and to deadline,” he said. Progress Arsenyev produces both Kamov Ka-52 military attack helicopters and Ka-62 light civil helicopters, according to its website.

Défense : l'Arabie saoudite confirme un contrat de plus de 1 milliard pour la France. L'Arabie saoudite a annoncé ce lundi l'entrée en vigueur effective du contrat LEX, permettant le lancement de la rénovation de quatre frégates et de deux pétroliers ravitailleurs de la marine saoudienne. Ce contrat s'élève à 1,1 milliard d'euros. Ça plane pour le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. C'est officiel même si l'information avait fuité depuis un bon moment, le PDG de DCNS, Patrick Boissier, l'avait également révélé récemment lors d'une audition à l'Assemblée nationale. Jean-Yves Le Drian "se félicite" dans un communiqué publié ce lundi que l'Arabie saoudite lui ait confirmé "l'entrée en vigueur effective à compter du 7 octobre du contrat LEX (Life Extension Sawari 1, ndlr) signé le 1er septembre dernier", permettant le lancement de la rénovation de quatre frégates et de deux pétroliers ravitailleurs de la marine saoudienne.

"Ces travaux seront effectués par DCNS, Thales et MBDA, en partenariat avec des industriels saoudiens", a expliqué le ministère.