background preloader

Géographie

Facebook Twitter

Ile-de-France : EuropaCity oublie sa piste de ski. Dès qu’Immochan (filiale du groupe Auchan) a rendu public son gigantesque projet de centre de commerces, hôtellerie, culture et loisirs doté d’un «parc des neiges», il était apparu évident que ce dernier, avec sa piste de ski indoor, allait servir de monnaie d’échange. «Le parc des neiges ne sera réalisé qu’à la condition de la démonstration de sa conformité à l’ambition environnementale du projet», écrit la firme dans un communiqué. Pas gagné. Mais abandonner cette «infrastructure somptuaire» comme dit la région, n’est pas un sacrifice trop lourd pour faire accepter ce complexe géant supposé atterrir sur 80 hectares entre Roissy et Le Bourget. Du moins s’il permet de sauver le reste… Le problème pour Immochan, c’est qu’il ne lui suffira pas d’oublier ses envies de neige pour faire aboutir son affaire. Sibylle Vincendon. Editorial : la faute de Marine Le Pen sur la rafle du Vél’ d’Hiv.

En affirmant, le 9 avril, que « la France n’était pas responsable » de la rafle du Vél’ d’Hiv de 1942, la candidate du Front national revient au déni de l’après-guerre. Editorial du « Monde ». En affirmant, dimanche 9 avril, dans l’émission « Le Grand Jury », que « la France n’était pas responsable du Vél’ d’Hiv », Marine Le Pen a franchi une ligne rouge : celle du consensus national sur la lecture des épisodes les plus douloureux de l’histoire de France, en l’occurrence celui de la déportation des juifs de France sous l’occupation allemande. Les 16 et 17 juillet 1942, plus de 13 000 juifs français étaient arrêtés puis rassemblés au vélodrome d’Hiver, à Paris, par des policiers français sur décision du régime de Vichy, pour être acheminés dans les camps d’extermination nazis.

Longtemps, tandis que la France reconstruisait son unité et son récit historique après l’Occupation, la responsabilité de ce crime a été attribuée aux seuls acteurs physiques de la décision. Des milliers de manifestants en marge des 60 ans du traité de Rome. Les chefs d’Etat et de gouvernement des 27 sont réunis en Italie, soixante ans jour pour jour après la signature du traité fondateur de l’UE. C’est une Europe en pleine tempête qui célèbre son 60e anniversaire à Rome en Italie, samedi 25 mars. Des milliers de personnes – partisans et détracteurs de l’Union européenne (UE) – ont participé à différents cortèges dans la capitale, dont le centre a été bouclé par d’importantes forces de l’ordre.

Celles-ci redoutent particulièrement que quelques centaines d’activistes des Black Blocks – groupes de militants anarchistes ou autonomes – ne viennent s’infiltrer. Auparavant, les dirigeants européens ont affirmé leur volonté de se remobiliser, soixante ans jour pour jour après la signature du traité fondateur de l’UE, aujourd’hui menacée, y compris par le divorce décidé par le Royaume-Uni, qui sera lancé le 29 mars. Lire aussi : 60 ans du traité de Rome : une journée à hauts risques dans la capitale italienne « Nous avons appris la leçon » 60 ans du traité de Rome  : les grandes figures de l’Europe. Simone Veil, Boris Johnson, Paul Magnette… Ils et elles ont fondé, brisé, désavoué ou reconstruit l’UE.

Tour d’Europe en quatorze portraits à l’occasion des 60 ans du traité de Rome. Samedi 25 mars, les dirigeants européens se retrouvent à Rome, où le traité instituant le marché commun a été signé en 1957, pour tenter de relancer une Union européenne en plein désarroi. A l’occasion des 60 ans du traité, Le Monde brosse le portrait contrasté de l’Union à travers ses grandes figures contemporaines. 1. La naissance d’une Europe empirique L’ex-président de la Commission européenne (1985-1995) a orchestré la mise en place du marché commun : Jacques Delors se voyait en « ingénieur de la construction de l’Europe ». Jacques Delors, l’architecte inquiet En 1979, pour la première fois, un Parlement européen est élu. Simone Veil ou le Parlement inachevé 2. Pour surmonter la crise des dettes, ces Européens et libéraux convaincus ont défendu une politique d’austérité qui a sapé la confiance dans l’UE.

Sept questions sur le traité de Rome. Le 25 mars 1957, les « Six » – France, République fédérale d’Allemagne, Italie, Benelux – signèrent deux textes qui modèlent encore l’actuelle Union européenne. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Edouard Pflimlin Le traité de Rome est l’aboutissement, le 25 mars 1957, du processus de relance de la construction communautaire après l’échec de la Communauté européenne de défense (CED). Cette approche aboutit à la création d’un grand marché commun consacrant la libéralisation des échanges, mais rejetant l’intégration supranationale des premières communautés européennes. Le traité modèle encore l’Union européenne actuelle, qui demeure très largement économique. Qu’est-ce que le traité de Rome ? Il s’agit en fait de deux traités qui sont signés le 25 mars 1957 entre six Etats, les « Six » : la France, la République fédérale d’Allemagne, l’Italie et les pays du Benelux (Belgique, Pays-Bas et Luxembourg).

Que contiennent-ils ? Quelles institutions créent-ils ? Quels sont les effets économiques ? 60 ans du traité de Rome  : les grandes figures de l’Europe. PARTIE 2 AMÉNAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE FRANÇAIS Chapitre 1 Les espaces productifs. - ppt télécharger. Bb2015 2 geo. Les espaces productifs – Exercices corrigés – 3ème – Géographie. Les espaces productifs – Exercices corrigés – 3ème – Géographie Exercice 01 : Le document ci-dessous est une carte de synthèse des espaces agricoles français. On peut y lire les grandes orientations régionales, mais aussi les dynamiques. Observez attentivement la légende, en distinguant chaque partie et répondez aux questions suivantes : 1.

Quelle est la grande région de production céréalière française ? Qu’est-ce qui montre son dynamisme ? 2. 3. 4. 5. Exercice 02: Choisir la bonne réponse ou les bonnes réponses tout commentant votre choix : 1. A. B. C. D. 2. A. B. C. D. E. F. 3. A. B. C. D. 4. A. B. C. D. 5. A. B. C. D. E. F. 6. A. B. C. D. 7. A. B. C. D. 8. A. B. C. D. 9. A. B. C. D. Les espaces productifs – Exercices corrigés – 3ème – Géographie rtf Les espaces productifs – Exercices corrigés – 3ème – Géographie pdf Correction Correction – Les espaces productifs – Exercices corrigés – 3ème – Géographie pdf.

Correction évaluation Les espaces productifs. Tendances nouvelles du developpement du territoire lyon 080115 merenne. Mutations des systemes productifs lyon 080115. Histoire-Géographie-Lyon - La transition énergétique en lien avec la densification du territoire péri urbain. Histoire-Géographie-Lyon - Urbawest en Troisième. Au-delà d’Alstom, l’emploi industriel poursuit son déclin en France. La fin de l’usine Alstom, à Belfort, devient un nouveau symbole de la désindustrialisation qui touche la France et l’Europe. Mais son cas n’est pas une exception. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Anne-Aël Durand A Belfort, on fabrique des locomotives depuis 1879. L’annonce par Alstom de l’arrêt de la production en 2018 a été un choc pour les salariés, pour la ville et pour les responsables politiques. Lire aussi : Alstom à Belfort, l’adieu à l’usine Chute continue et généralisée En raison de la croissance démographique, l’emploi total a augmenté en valeur absolue en France depuis vingt-cinq ans, passant de 23 millions de personnes salariées et non salariées en 1989 à près de 27 millions en 2014.

La tendance s’est poursuivie au cours des cinq dernières années, avec près de 190 000 emplois industriels détruits, avec un « pic » au début de l’année 2013. Lire aussi : L’emploi va mieux en France, mais pas dans tous les secteurs « Tertiarisation » de l’économie.