Histoire & autres...

Facebook Twitter

Comment naissent les empires. Entre 2500 ans avant l’ère commune et 1800 après, l’histoire a vu défiler plus de 60 « méga-empires » : des mastodontes politiques qui ont contrôlé des territoires de plus de un million de km carrés (soit deux fois la France).

Comment naissent les empires

Les premiers empires apparurent en Égypte (peut-être vers – 2700 avant l’ère commune) et en Mésopotamie (autour de – 2300). Le Moyen-Orient vit ensuite défiler une quinzaine de structures impériales [1]. Un autre grand bassin de formation d’empires se situe en Asie : en Inde, en Chine, et dans les steppes d’Eurasie où fut constitué le plus grand empire de tous les temps : celui de Gengis Khan. Il y eut aussi des empires en Amérique (Maya, Aztèque, Inca), en Europe comme en Afrique. Le monde au XVè s. Yann Potin. L’école en manque d’histoire du Monde.

Christian Grataloup L’une des demandes sociales explicites à laquelle l’histoire globale a tenté d’apporter une réponse a été exprimée par des enseignants du secondaire des États-Unis.

L’école en manque d’histoire du Monde

La prise de conscience de l’importance du niveau mondial pour tout un chacun, plus encore pour les citoyens de demain, nécessitait d’avoir une vision historique à cette échelle. Le piège d’Huntington - Causeur. Samuel Huntington vient de s’éteindre sur l’île de Vineyard (Massachussetts) à l’âge de 81 ans.

Le piège d’Huntington - Causeur

Si le politologue américain s’en va les mains vides, il nous laisse en revanche un bien lourd héritage : une nouvelle vision du monde. La parution au début des années 1990 du Choc des civilisations – et la fortune médiatique de l’ouvrage après le 11 septembre 2001 – est, en effet, l’un des événements majeurs dans l’histoire récente des idées politiques. Dès la publication du livre, intellectuels, médias et opinions publiques en Occident se divisent en pro- et anti-Huntington. Comité de vigilance face aux usages publics de l'histoire. La France vue par 16 historiens américains « Vupar. Un intérêt particulier pour la décolonisation et à l’immigration Seize historiens américains de générations différentes racontent comment ils en sont venus à choisir la France comme objet de recherches.

La France vue par 16 historiens américains « Vupar

"Laura Lee Downs et Stéphane Gerson ont proposé à vingt historiens nord-américains spécialistes de la France de revenir sur leur itinéraire universitaire et de se plier ainsi à l’exercice de "l’ego-histoire", un genre désormais bien admis dans la profession – seuls quatre historiens ont refusé de participer .

Le récit sur soi, couplé au résumé d’une carrière professionnelle parfois très longue, n’est toutefois pas sans danger, comme le rappellent l’introduction des auteurs et la postface de Roger Chartier : la forme de l’exercice peut prêter en effet à unifier en un itinéraire régulier et cohérent, voire emblématique, des prises de décision contingentes. Le webzine de l'histoire. History: World Wars in-depth. Histoire.