background preloader

Memoire

Facebook Twitter

IDEES - Influences de la personne enseignante sur la réussite des élèves. Louis Basco, laboratoire Culture et Communication, université d'Avignon (84) Enseigner nécessite l'acquisition de compétences professionnelles, et tout particulièrement transversales, indispensables à une carrière sereine et équilibrée.

IDEES - Influences de la personne enseignante sur la réussite des élèves

Certaines d'entre elles sont en relation avec la personne de l'enseignant. Il semble donc justifié d'examiner l'importance de cette dernière dans l'efficacité d'une pratique professionnelle et ainsi de comprendre en quoi la personne de l'enseignant peut avoir une influence positive sur la réussite des élèves. Notre étude se base sur les deux éléments de la construction de la personne enseignante "le soi réel" et "le soi professionnel" et leurs incidences au niveau de l'exercice du métier.

Quand il est question de définir l'acte d'enseigner, on se réfère généralement à un certain nombre de compétences que doit posséder le professeur des écoles, de collège et de lycée. Climat scolaire - L'estime de soi en questions. L'estime de soi est une qualité de base pour tout individu.

Climat scolaire - L'estime de soi en questions

Elle correspond à la valeur que chacun s'accorde, à partir de la conscience de ses ressources et de ses manques, de sa capacité à surmonter les obstacles, à rectifier ses erreurs et à trouver des solutions pour agir. C'est un sentiment personnel qui se construit et évolue tout au long de sa vie, à partir de ses expériences propres à travers le regard de l'autre. Pourquoi la question de l'estime de soi se pose à l'école ? L’estime de soi est fondamentale : parce qu'elle est nécessaire à la réussite scolaire ;parce qu’elle permet une autonomie de pensée, une prise de risque pour se lancer et progresser dans tout apprentissage.

Nouveauté, surprise, difficulté, tâtonnement, échec, déstabilisation et restructuration sont partie intégrante de tout apprentissage. L’estime de soi se construit selon des modalités aujourd’hui bien repérées, à savoir : Qu'est-ce qui favorise une bonne estime de soi ?

Motivation

ELDEQ fasc6no2. Véronique Garczynska Exploration pédagogique d'une prof de SES. Pedadif. Réalisation mémoire (recherche) Différenciation pédagogique. Le droit d'aller à l'école pour tous, enfin presque ! — MRAP - Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples.

Le droit à l’instruction est un droit fondamental de l’enfant défini par la Convention des droits de l’enfant de 1959.

Le droit d'aller à l'école pour tous, enfin presque ! — MRAP - Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples

En France, ce droit est parfois refusé pour certains enfants handicapés, Tsiganes, immigrés sans papiers… Si le droit à l’instruction pour les enfants dans le monde est malheureusement un chantier qui reste largement à défricher, en France il apparaît à beaucoup comme une victoire ancienne et largement acquise. Aujourd’hui la France est un des pays au monde où le droit à l’instruction pour les enfants est le plus respecté. Mais les déclarations en novembre 2003 de la défenseure des enfants, Claire Brisset, sur la multiplication des conflits au sein de l’école ont mises à mal les certitudes.

Dans son rapport annuel remis au Président de la République, Jacques Chirac, elle précisait notamment que les conflits avec l’école représentaient la seconde cause des plaintes qu’elle avait reçues et que celles-ci étaient en augmentation de 7,5 % par rapport à l’année précédente. Modèles éducatifs et attitudes des jeunes : une exploration comparative internationale. Curricula et intégration culturelle Retenir une problématique en termes d’intégration culturelle, comme cela est fait ici, a des conséquences à la fois sur les attitudes des élèves observées et sur les dimensions des curricula analysées.

Modèles éducatifs et attitudes des jeunes : une exploration comparative internationale

Concernant ces derniers, nous avons sélectionné certains champs de contenus d’enseignement, dont nous avons fait l’hypothèse qu’ils auraient des vertus socialisatrices fortes, sans évidemment imaginer, nous y reviendrons, une causalité mécanique entre celles-ci et les attitudes des élèves. Puisque notre démarche repose sur une vision large des curricula, nous avons complété l’analyse des contenus d’enseignement prescrits par la prise en compte des caractéristiques du contexte scolaire, notamment sous l’angle de la différenciation des contenus au niveau de l’élève – existence de filières, d’options ou d’une individualisation de l’enseignement – et au niveau de l’établissement (découlant par exemple d’une autonomie).

Non, l’école française n’a pas cédé aux sirènes du pédagogisme… Dans un article des Echos du mercredi 5 octobre (« Comment la France a saboté son école ») Gaspard Koenig dresse un tableau accablant de l’échec de l’école française.

Non, l’école française n’a pas cédé aux sirènes du pédagogisme…

Le constat est bien connu et les fameuses enquêtes PISA le rappellent périodiquement : les différences de niveau se creusent entre les élèves les plus performants et ceux qui rencontrent des difficultés et les inégalités sociales devant l’éducation augmentent. Ce constat est partagé, mais les causes qu’identifient Gaspard Koenig laissent pantois : l’école française aurait cédé aux sirènes du pédagogisme, de « la différenciation pédagogique », ce qui aurait conduit au délitement de la transmission culturelle et in fine à casser l’ascenseur social. Les deux autres modèles sont fondés soit sur les matières académiques, soit sur la vie professionnelle (en Allemagne par exemple)

. © Telos. Reproduction strictement interdite.