background preloader

ONG

Facebook Twitter

ONG. "Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique Définition d'ONG Etymologie : Sigle utilisé pour désigner une Organisation Non Gouvernementale. En anglais : Non-Governmental Organization (NGO). Une ONG est une organisation de la société civile, d'intérêt public ou ayant un caractère humanitaire, qui ne dépend ni d'un Etat, ni d'une institution internationale. Son action peut prendre la forme d'intervention de première urgence pour secourir des populations en danger en cas de catastrophes naturelles, de guerres, d'exodes, d'épidémies... On distingue deux grandes catégories d'ONG : les ONG de plaidoyer qui défendent une opinion, une cause ou un groupe de personnes, les ONG humanitaires qui comprennent : les ONG caritatives qui mettent en place des programmes en faveur des plus démunis.

>>> Terme connexe : Humanitaire >>> Terme connexe : OING : Organisation Internationale Non Gouvernementale >>> Terme connexe : Organisation internationale >>> Terme connexe : Société civile. Qu'est-ce qu'une ONG ? Le terme ONG est très large. Lorsqu'on évoque la coopération au développement, on parle plutôt d'ONG de coopération au développement (ONGD).

Pas de définition légale La mention ONG n’est pas définie légalement au niveau international. Les pays ont des législations différentes. En Belgique, une ASBL peut demander à être reconnue par le Ministre de la Coopération au Développement afin de pouvoir introduire des demandes de subsides sur le budget de la Coopération au développement. Des caractéristiques communes ONG veut dire Organisation Non Gouvernementale. Une ONG a un ancrage international car elle crée des liens avec d’autres ONG partout dans le monde.

Une variété d’approches En Belgique les ONG se distinguent également par leurs valeurs inspirées de différentes obédiences. Le rôle du Conseil régional | Jean Louis Gagnaire. Rhône-Alpes est l’une des 26 régions françaises. Cette institution est composée de deux assemblées : le Conseil régional et le Conseil Economique, Social et environnemental régional (CESER). Le Conseil régional est animé par 157 conseillers régionaux élus pour 4 ans au suffrage universel direct. Son rôle est de régler les affaires de la Région au cours d’assemblées et de commissions permanentes. Les compétences du Conseil régional touchent de nombreux aspects de la vie quotidienne des citoyens tels que les transports, les lycées ou encore l’emploi.

En 2004, une nouvelle phase de décentralisation (l’Etat passe le relais aux Régions dans certains domaines) s’est ouverte. Vous aimerez aussi : No Related Post. Region1. Quelles sont les compétences exercées par les régions ?  - Quelles sont les compétences des collectivités territoriales. <p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation. </p> La loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe) du 7 août 2015 a renforcé les compétences régionales, mais de manière moindre que prévu et la région a surtout des fonctions de programmation, de planification et d’encadrement de l’action des collectivités situées dans son ressort. Ayant perdu la compétence générale, la région dispose des compétences énumérées par les diverses lois qui se sont succédé depuis 1983. La région est responsable de la définition des orientations en matière de développement économique (art. 2 de la loi NOTRe).

Élaboré par la région en collaboration des EPCIEPCIEtablissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre, le SRDEII est néanmoins soumis à l’approbation du préfet de région qui doit vérifier le respect des intérêts nationaux. Conseil régional (France) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En France, le conseil régional est l'assemblée délibérante des régions. Il gère les affaires de la région. Il exerce des compétences notamment dans le domaine de l'action économique. Depuis 1986, ses membres sont élus au suffrage universel direct pour six ans. Son président exerce les fonctions exécutives. Le découpage administratif régional actuel de la France date de 1956. Ainsi naissent des conseils régionaux, d'abord nommés « Établissements publics régionaux » (EPR), créés par la loi du [3].

Aux côtés du conseil régional siège le Comité économique et social (renommé Conseil économique et social régional (CESR) depuis 1992), assemblée composée de représentants des différents secteurs socio-économiques. La révision constitutionnelle de 2003 lance une nouvelle étape de décentralisation et est qualifiée d’acte II de la décentralisation.

Les conseils régionaux ont les mêmes conditions de fonctionnement que les conseils départementaux : Rôle - L’autorité exécutive. Le Président du Conseil régional prépare et fait exécuter les délibérations du Conseil régional. Mais il est aussi responsable du budget et chef de l’administration. Il représente la collectivité et gère son patrimoine. Autorité exécutive, le Président du Conseil régional propose et prépare les décisions qui seront soumises au vote des élus. Il réunit puis préside les débats de l’assemblée et de la Commission Permanente. Mais exercer le pouvoir exécutif implique d’assurer de nombreuses autres missions. Chef de l’administration, il fait exécuter les décisions du Conseil et de la Commission Permanente en s’appuyant sur les services et nomme les agents de la Région.

Le président délègue une partie de ses fonctions à des vice-présidents désignés parmi les membres de la commission permanente. Les compétences du Conseil régional. Nouvelles compétences pour les Régions Députés et sénateurs ont fini par trouver un terrain d'entente et ont adopté jeudi 16 juillet la Loi NOTRe, Nouvelle organisation de la République. Elle définit une nouvelle répartition des compétences entre collectivités : régions, départements et communes. Les Régions sont en charge de l'élaboration d'un schéma régional en matière de développement économique, d'innovation et d'internationalisation, de la coordination des actions économiques et de l'animation des pôles de compétitivités. Les Régions sont les seules à pouvoir accorder des aides aux entreprises, droit qu'elles peuvent déléguer aux intercommunalités.

Elles se voient confier la gestion des ports et aéroports, infrastructures liées au développement et à l'emploi. Elles deviennent autorités organisatrices des déplacements inter-urbains et piloteront les politiques en matière de transport TER et du transport scolaire. Dessine moi la Région Dessine-moi la Région Rhône-Alpes par Rhone-Alpes. La répartition des compétences entre les collectivités territoriales et l'État  <p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.

</p> Cette répartition de compétences est susceptible d’évoluer en fonction de l’adoption de textes en cours d’examen au ParlementParlementOrgane collégial qui exerce le pouvoir législatif (adoption des lois et contrôle du pouvoir exécutif). En France, le Parlement est composé de deux chambres : l’Assemblée nationale et le Sénat. début 2015 (projet de loiProjet de loiProjet de texte législatif déposé au Parlement à l’initiative du gouvernement. portant nouvelle organisation territoriale de la République – NOTRe) Source : Comité pour la réforme des collectivités territoriales, présidé par Édouard Balladur, Il est temps de décider, rapport remis au Président le la République le 5 mars 2009, La Documentation française/Fayard, p. 31.

Le fonctionnement - Le Conseil régional - L'INSTITUTION. Region1.