background preloader

Entreprise 2.0

Facebook Twitter

Collaborative for Academic, Social, and Emotional Learning.

Le monde en 2.0

C11-533734-00_collab_exec_guide.pdf (Objet application/pdf) Economics_Collaboration_POV_FINAL_041009.pdf (Objet application/pdf) Entreprise 2.0: la tentation de l’utopie » Article » OWNI, Digital Journalism. Fervent défenseur de l'Entreprise 2.0, Cecil Dijoux nous explique qu'il n'est pas impossible de convaincre un milieu plutôt rétif en France à changer ses habitudes.

Entreprise 2.0: la tentation de l’utopie » Article » OWNI, Digital Journalism

De l'angélisme pragmatique. Parmi les activistes Entreprise 2.0, il y a deux familles : les révolutionnaires et les évolutionnaires [en]. Entreprise 2.0: je vous fais un petit cadeau ! Je vais prendre congé de blogue pour la période des Fêtes.

Entreprise 2.0: je vous fais un petit cadeau !

Entre autres, pour savourer un repos bien mérité après une année 2010 très mouvementée mais qui a quand même accouché de deux excellentes cuvées de webcom-Montréal et du nouveau webcom-Toronto mais aussi pour travailler à la rédaction de mon prochain livre. Cette année que je considère charnière a été aussi l’occasion de faire plusieurs conférences sur le sujet qui me passionne le plus, soit l’entreprise 2.0.

En cette fin d’année, je vous fais donc un petit cadeau… Voici la présentation sur l’évolution des outils inranet dans l’entreprise que j’ai faite au mois de mars aux Grands Communicateurs: L’entreprise 2.0 – Définitions, schémas, vidéos, powerpoint. Qu’est-ce qu’une entreprise 2.0 ?

L’entreprise 2.0 – Définitions, schémas, vidéos, powerpoint

La notion d’entreprise 2.0 est née aux alentours des années 2007/2008 pour répondre à un nouveau contexte social et économique dans les pays occidentaux, l’entreprise 2.0 a été poussée par l’arrivée des générations dites Y. Ce sont les jeunes qui constituent le coeur du web 2.0. Nine ideas for IT managers considering Enterprise 2.0. De l’entreprise virtuelle à l’entreprise 2.0 - Le Monde.fr : Sup.

Gouvernance de SharePoint 2010 – Matrices et plans. Une nouvelle définition de l’Entreprise 2.0. Jusqu’à présent la définition qui faisait référence pour décrire de façon rapide et mnémotechnique le concept d’Entreprise 2.0 était celle d’Andrew McAffee avec son fameux acronyme SLATES (Search, Links, Authoring, Tags, Extensions et Signals).

Une nouvelle définition de l’Entreprise 2.0

Mais voilà que Dion Hinchcliffe nous propose une alternative : The state of Enterprise 2.0. Pour résumer les propos de l’auteur : le “modèle” SLATE ne reflète pas suffisamment bien les aspects sociaux, émergents et modulaires des pratiques d’Entreprise 2.0 : Cette nouvelle définition s’accompagne d’un certain nombre de postulats : Un article très optimiste qui confirme la montée en puissance de ces pratiques et surtout annonce l’arrivée d’une véritable déferlante E2.0 pour l’année prochaine. Les faiblesses conceptuelles de l’entreprise 2.0 « JeremyM. A l'origine, je m'étais formellement interdit de publier des billets d'humeur sur ce blog, et ce pour deux raisons : d'une part, j'avais voulu ce dernier comme étant essentiellement une mémoire de l'ensemble de mes lectures de papiers de recherche dans les domaines qui m'intéressent, et je considérais alors que suffisamment d'idées brillantes étaient disponibles et non suffisamment diffusées pour ne pas avoir besoin de rajouter au "bruit ambiant" déjà existant, et d'autre part, j'avais l'impression assez désagréable de ne pas pouvoir maîtriser ma plume lors de mes critiques souvent au vitriol, comme par exemple ici, me mettant assez mal à l'aise d'apparaître sur Google avant les travaux des dits auteurs, bien que ne rejetant rien sur le fond du propos.

Les faiblesses conceptuelles de l’entreprise 2.0 « JeremyM

Cependant, outre le fait qu'il est toujours temps de changer d'avis, un bon mot de Claus Rerup, professeur associé de comportement organisationnel à la Richard Ivey School of Business, a emporté mon assentiment. TICE: évaluez, rémunérez… virez » Article » OWNI, Digital Journalism. Retour sur la thèse défendue par Alain Chaptal dans un mémoire récent : les technologies de l'information et de la communication pour l'Éducation peuvent être utilisées pour payer les professeurs en fonction des résultats de leurs élèves.

TICE: évaluez, rémunérez… virez » Article » OWNI, Digital Journalism

Voire les licencier. Les pays anglo-saxons prennent ce chemin. Loin d’être la panacée miracle pour révolutionner l’école, les TICE (Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Éducation) sont dévoyées dans les pays anglo-saxons pour servir une politique d’“accountability punitive” issue du management des entreprises. En France, on trouve des traces de cette pensée. C’est la thèse défendue, entre autres, par Alain Chaptal, ingénieur Télécom Paris et docteur de l’Université Paris X en sciences de l’information et de la communication, dans son mémoire “Les cahiers 24×32, la situation des TICE et quelques tendances internationales d’évolution”, publié en mars dernier. Alain Chaptal évoque surtout le cas des États-Unis sur ce point. Codesign : l'atout des environnements virtuels collaboratifs.

Il fut un temps où les entreprises faisaient du « techno-push ».

Codesign : l'atout des environnements virtuels collaboratifs

Les ingénieurs, la R&D se chargeaient de définir des produits, la plupart du temps selon leur propre vision des besoins du client. Puis un prototype était réalisé, amélioré, devenait une pré-série, puis un produit industriel, et était alors passé au marketing et à la vente, qui devaient le commercialiser. Les cycles de vie étaient longs, duraient parfois plusieurs années. Les vendeurs étaient des exécutants, et le processus était insensible au client qui, d'ailleurs, était « en bout de chaîne ».

Puis le marketing s'est emparé du problème, et a mis « le client au centre »; donnant naissance au market-pull. Internet montre la voie en matière de codesign. 7 Reasons To Leverage Social Networking Tools in the Classroom. Instructional uses of social networking software can provide opportunities for learning, connecting, and engagement. This year, I’ve written frequently about popular social media tools, and education-specific social networking apps, and social enterprise solutions.

I’ve also noticed increasing coverage of this topic in the media recently. Maybe it’s just me paying more attention to it … or maybe it signals an increasing acceptance of these types of tools as legitimate and effective resources for the classroom. Social networking tools aren’t going away any time soon, they appear to be here for the long term. But do these kinds of applications really belong in the classroom? 7 ways in which “social learning applications” can play an impactful role in education: Engagement: Using social media and networking tools obviously has a social aspect to it, and it requires proactive effort on the part of the user. L’entreprise 2.0 – Définitions, schémas, vidéos, powerpoint. Les transformations de l’écosystème de l’information dans le mon. A l’occasion de la 2nde journée thématique du Digital Life Lab, le laboratoire de Christian Licoppe à l’Institut Télécom dédié aux usages et à la vie numérique, consacré à l’attention et aux réseaux sociaux, Valérie Beaudouin, chercheuse au Département Sciences économiques et sociales de Télécom ParisTech, a livré une très intéressante recherche sur la circulation des écrits au travail.

Les transformations de l’écosystème de l’information dans le mon

Comment l’écrit a-t-il pris une part prépondérante dans le travail ? Comment travaille-t-on dans un contexte de surcharge informationnelle ? De la place croissance de l’écrit au travail Toutes les études concordent pour dire que la place de l’écrit dans les activités professionnelles, tertiaires, augmente depuis une vingtaine d’années, explique Valérie Beaudouin. Pourquoi constate-t-on un tel flux de messages dans l’organisation ? The state of Enterprise 2.0. 3 x 3 = 9x - Preoccupations.