background preloader

12. Le commerce électronique

Facebook Twitter

Internet, histoire d'une révolution. Le début du commerce électronique, INA. Sur la publicité : Pourquoi Instagram nous rend-il addict ?, Dopamine, ARTE. Le contrat de référencement : les explications d'un avocat spécialiste. Aller au contenu Le contrat de référencement : les explications d’un avocat spécialiste Générer des c| Création de sites web et référencement Vous allez faire appel à un prestataire SEO pour référencer au mieux votre site ?

Le contrat de référencement : les explications d'un avocat spécialiste

Nous vous proposons maintenant de nous intéresser au contrat de référencement et aux obligations de chacune des parties du contrat. La CJUE a décidé que le moteur de recherche Google et le système de publicité google adwords n’enfreignent pas le droit des marques. C’est fait.

La CJUE a décidé que le moteur de recherche Google et le système de publicité google adwords n’enfreignent pas le droit des marques

Dans les affaires opposant, les sociétés Google France et Google Inc aux sociétés Louis Vuitton Malletier, Viaticum, Luteciel et CNRRH (affaires jointes « Louis Vuitton » (C-236/08), « Bourse des vols » (C-237/08) et « Eurochallenges » (C-238/08)), la Cour de justice de l’Union européenne a rendu son arrêt, le 23 mars 2010, et dit pour droit : « Le prestataire d’un service de référencement sur Internet qui stocke en tant que mot clé un signe identique à une marque et organise l’affichage d’annonces à partir de celui-ci, ne fait pas un usage de ce signe au sens de l’article 5, paragraphes 1 et 2, de la directive 89/104 ou de l’article 9, paragraphe 1, du règlement n° 40/94. » L’arrêt de la Cour de justice est disponible ici : Sur ce point, la Cour de justice a suivi l’avis rendu par l’Avocat Général Luis Miguel Poiares Pessoa Maduro dans des conclusions déposées le 22 septembre 2009 (voir notre article à ce sujet :

Coronavirus : à 5 000 € le nom de domaine, les spéculateurs français tentent de s’enrichir. [Enquête Numerama] L'achat et la vente aux enchères de noms de domaine populaires ont toujours été des pratiques courantes sur Internet.

Coronavirus : à 5 000 € le nom de domaine, les spéculateurs français tentent de s’enrichir

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, certaines URL contenant des mots clés liés au virus se revendent jusqu'à plusieurs milliers d'euros. Nous avons parlé aux Françaises et Français qui participent à ce business. « CE DOMAINE EST À VENDRE » s’affiche sur le site « tests-coronavirus.fr ». En dehors de cette annonce s’affiche, en lettres noires sur fond blanc, une carte du monde couverte de bulles rouges représentant le nombre de personnes infectées à travers les pays, une suite de questions sans réponse (« Comment se protéger du coronavirus COVID-19 ? Est-ce que j’ai le coronavirus ? « Il est au minimum à 5 000 euros », plus précisément, « mais vous pouvez me faire une offre plus haute », nous explique très sérieusement Daniel, le propriétaire du nom de domaine. Courtiers d’URL professionnels Daniel n’en est pas à son coup d’essai.

Donald Trump a acheté plus de 3.600 noms de domaine pour éviter qu'on se moque de lui. Gare à ceux qui voudraient utiliser Internet pour le contrer.

Donald Trump a acheté plus de 3.600 noms de domaine pour éviter qu'on se moque de lui

Depuis plusieurs années, avant même que naissent ses ambitions présidentielles, Donald Trump a entrepris de devancer les petits malins qui voudraient créer des sites Internet contre lui. Selon une enquête menée par CNN, le président américain aurait acheté au total 3.643 noms de domaine. "Fier d'être déplorable". CNN a épluché les acquisitions et les transferts de sites Internet par Donald Trump, étalés sur 20 ans, en utilisant l'outil DomainTools. On y retrouve des noms de domaine classiques, sérieux, comme DonaldjTrump.com, son premier site web acheté en 1997, ou TrumpOrganization.com, ouvert en 1999 et qui renvoie aujourd'hui vers le site Trump.com. TrumpFraud.com. Devancer ses adversaires politiques. "Donald Trump craint". Piratage : la Hadopi a rapporté 87 000 euros, pour un coût de 82 millions d'euros. We and our partners store and/or access information on a device, select basic ads, select personalised ads, measure ad performance, develop and improve products, create a personalised ads profile, create a personalised content profile, select personalised content, measure content performance, apply market research to generate audience insights, select basic ads, create a personalised ads profile, select personalised ads, create a personalised content profile, select personalised content, measure ad performance, measure content performance, apply market research to generate audience insights, develop and improve products.

Piratage : la Hadopi a rapporté 87 000 euros, pour un coût de 82 millions d'euros

These technologies may process personal data such as IP address and browsing data for ensure security, prevent fraud, and debug, technically deliver ads or content. They may match and combine offline data sources, link different devices, receive and use automatically-sent device characteristics for identification. Contrôlez vos données Contrôlez vos données. Comprendre le RGPD en cinq questions. Achat à distance : conclusion du contrat. Pour que la commande soit valablement conclue, vous devez avoir pu, avant de la confirmer : en vérifier le détail et son prix totalet corriger d'éventuelles erreurs.

Achat à distance : conclusion du contrat

Au plus tard au début du processus de commande, vous devez avoir été informé clairement et lisiblement des moyens de paiement acceptés par le vendeur et des éventuelles restrictions de livraison. Votre consentement se matérialise par un double clic (2 clics de souris) : le 1er clic permet de valider votre commande,le 2nd clic permet de confirmer définitivement votre commande après l'avoir vérifiée et, au besoin, corrigée. En l'absence de double clic ou d'information sur l'obligation de paiement, la vente est considérée comme non valide.